réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale

réflexions sur les causes de la liberté et de l'oppression sociale

À propos

Écrit en 1934, à l'âge de 25 ans, cet essai frappant reste d'une grande actualité. « Votre travail est de première importance » lui écrivit le philosophe Alain, qui avait été son professeur. En effet, dans ce texte, Simone Weil analyse comment les rapports de domination et de soumission naissent au sein de toute société humaine. Pour elle, l'homme est condamné à être opprimé : dans les sociétés primitives, c'est par les forces de la Nature puis, au fur et à mesure qu'il s'en libère, c'est alors celle d'une société de production dont les moyens et les fins lui échappent. Ainsi l'homme est par nature et du simple fait de la vie en société condamné à l'oppression. Seule la pensée peut s'exercer librement. Ce livre était considéré par Simone Weil elle-même comme son oeuvre principale.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie contemporaine

  • EAN

    9791095550181

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    130 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    1.1 cm

  • Poids

    160 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Relié  

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe
Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la
cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de
professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager
contre Franco dans la guerre d'Espagne.
1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.
D'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford
en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.
Ses ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949)
ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre
posthume.

empty