Existences silencieuses Existences silencieuses
Existences silencieuses Existences silencieuses

Existences silencieuses (préface Christian Bank Pedersen)

À propos

« [L]e réalisme n'est pas une opinion, mais une forme artistique ; une forme qui permet l'expression de toute opinion », écrit le très jeune Bang, à l'âge de vingt et un ans, dans son premier ouvrage. Les dix récits rassemblés dans la présente traduction le montrent bien. Dans le même temps, ils permettent de suivre l'évolution de cet écrivain pour qui l'essentiel n'était pas « d'inventer, mais de raconter ». De l'ambiance foncièrement Dame aux camélias du triptyque Parias (1878), jusqu'à la narration épurée de Une histoire de ceux qui doivent mourir (1899), on voit Herman Bang s'avancer vers une écriture impressionniste dont la valeur « dépend de la profondeur de tout ce qui n'est pas dit. »

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles > Nouvelles

  • EAN

    9782955891049

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    18 cm

  • Largeur

    11 cm

Infos supplémentaires : Broché  

Herman Bang

Herman Bang (1857-1912) est l'une des figures les plus singulières et les plus fascinantes de la littérature danoise. Dramaturge, journaliste et critique, ce fils de pasteur fit paraître en 1880 Familles sans espoir qui lui valut un procès pour atteinte aux bonnes mœurs et qui inaugura un quart de siècle d'activité littéraire intense. Ses écrits ont suscité l'admiration de maints artistes européens, de Klaus Mann à Robert Musil. Après Mikaël (Phébus, 2012) et Les Quatre Diables (Libretto n°366, 2012), les Éditions Phébus poursuivent la publication des œuvres d'Herman Bang, que Claude Monet considérait comme le premier écrivain impressionniste.

Découvrez une sélection de pages intérieures 1 2
empty