L'homme de fer

À propos

" le spectacle qu'offrait le bouge et les bruits qui l'accompagnaient étaient apparemment absorbés sans effort particulier par le tueur, avec tolérance, ce qui ne signifiait pas qu'il approuvât quoi que ce soit.
Les remugles nauséabonds, impardonnables. la musique, si peu musicale, les clients, irrécupérables. il comprenait la raison d'être de tels endroits. il comprenait les habitués qui les fréquentaient - les myriades de chemins obscurs et détournés qui les avaient menés là. il comprenait out cela, alors il ne condamnait rien, ni personne, pour les mêmes raisons qu'il n'aurait pas condamné un trou, ni les serpents venimeux qui y grouillaient.
Tout comme dieu n'aurait pas condamné sa création. " quand jim thompson écrit un roman inspiré du feuilleton tv, l'homme de fer, il s'acquitte brillamment de son engagement, mais reste fidèle à lui-même. son roman est sans doute la meilleure enquête de robert dacier, mais aussi du pur thompson, avec ses obsessions, son humour et son style inimitable.


Rayons : Policier & Thriller > Policier


  • Auteur(s)

    Jim Thompson

  • Éditeur

    Rivages

  • Date de parution

    26/10/1994

  • EAN

    9782869308268

  • Disponibilité

    Manque sans date

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    11 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    145 g

  • Support principal

    Grand format

Jim Thompson

Jim Thompson est né le 27 septembre 1906 à Anadarko, Oklahoma et mort le 7 avril 1977 à Los Angeles, Californie.  Il a écrit plus de trente romans, la plupart entre la fin des années 1940 et la moitié des années 1950, sa période faste.
Peu reconnu pendant sa vie, la notoriété de Thompson s'est accrue dans les années 1980 avec la réédition de ses livres et l'adaptation de certains au cinéma.
Sa propre vie est presque aussi colorée que ses oeuvres de fiction. Beaucoup de ses romans sont en partie autobiographiques.
Le père de Jim Thompson était un sheriff en Oklahoma. La famille émigra ensuite au Texas où Jim se mit à écrire et à publier des nouvelles dès son adolescence.
Il travailla comme groom dans un hôtel de Fort Worth pendant la prohibition et fournissait aux clients de l'hôtel de l'alcool et même de l'héroïne ou de la marijuana.
Il travaillait à l'hôtel la nuit et continuait à aller à l'école le jour. Pendant plusieurs années, Thompson écrit pour de nombreux magazines à scandales, racontant les affaires criminelles à la première personne.
Il rejoint le Parti Communiste en 1935 et le quitte dès 1938. En 1942 paraît son premier roman Ici et Maintenant, un récit semi autobiographique inspiré par sa courte période passée dans une usine d'aviation dans les premiers mois de la Seconde Guerre mondiale.
En 1955 il est appelé par James Harris et Stanley Kubrick pour écrire le scénario de The Killing (L'Ultime Razzia), tiré d'un court roman de Lionel White. Kubrick s'attribuera l'écriture du scénario ne laissant à Thompson que les « dialogues additionnels ».
Cette polémique autour du « crédit » se règlera à l'amiable avec l'assurance pour Thompson d'être le scénariste du prochain film de Kubrick, Paths of Glory (Les sentiers de la gloire).
C'est aussi ce projet qui l'incitera à déménager à Hollywood. Il restera en Californie et mourra à l'âge de 71 ans après une série d'attaques cardiaques, sa santé fragile étant aggravée par son alcoolisme chronique.

empty