Antigone

Antigone

Traduction MAURICE REGNAUT  - Langue d'origine : ALLEMAND

À propos

Antigone face à Créon. Dans la tragédie de Sophocle, le conflit entre le souverain de Thèbes et la fille d'Oedipe mène inévitablement à la destruction. Les deux protagonistes de la famille des Labdacides campent implacablement sur leurs positions. Hegel y voyait l'incarnation du tragique : le défenseur de la raison d'État contre la protectrice de la dignité familiale, deux causes ayant les mêmes droits s'affrontent avec force et se détruisent.
De retour d'exil en 1947, Brecht s'intéresse au sujet, considérant dans un premier temps le drame de Sophocle comme un refus de la tyrannie et une approche de la démocratie. Au cours de son travail, il actualise la pièce : la force inéluctable du destin est effacée et la violence apparaît au premier plan. L'essentiel ici pour Brecht est de montrer la violence qui accompagne le délabrement des plus hautes sphères de l'État.

Rayons : Littérature générale > Théâtre

  • EAN

    9782851814524

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    84 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.5 cm

  • Épaisseur

    0.6 cm

  • Poids

    100 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bertolt Brecht

Né le 10 février 1898 à Augsbourg. Dès 1917, il étudie la médecine et la littérature, commence à écrire ses premières pièces mais est mobilisé comme infirmier en 1918. En 1924, il s'installe à Berlin où il est dramaturge au Deutsches Theater de Max Reinhardt et rencontre l'actrice Hélène Weigel. En 1928, il découvre l'½uvre de Marx et se met à l'élaboration de la théorie du théâtre épique. Après la prise du pouvoir par Hitler, Bertolt Brecht décide de s'exiler, et parcourt l'Europe. Entre 1940 et 1945, il s'installe à Santa Monica près de Hollywood, aux États-Unis où il réalise des travaux cinématographiques avec Fritz Lang. En 1948, il rentre à Berlin-Est et fonde avec Hélène Weigel le Berliner Ensemble. Bertolt Brecht meurt le 14 août 1956 à Berlin.

empty