Ervart ; ou les derniers jours de Fredéric Nietzsche

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Ervart ; ou les derniers jours de Fredéric Nietzsche

Liste

Deux menaces de pétitions, une lettre d'insulte, une plainte déposée dès demain par la Fédération des Moyens et Petits Commerces à la Cour européenne de Justice si Ervart ne cesse pas immédiatement les hostilités, un coup de téléphone anonyme d'encouragement et un coup de téléphone des pompiers qui demandent qu'Ervart ne mettent pas systématiquement le feu aux réserves d'essence, je crois que c'est tout... Ah oui, il y a aussi le monsieur allemand qui vous loue une chambre au dernier étage qui m'a dit qu'il avait beaucoup de travail et qu'il souhaiterait pouvoir dormir en paix... Vaudeville ? Tragi-comédie grand-guignolesque ? Théâtre pataphysique ? Dans cette pièce loufoque au propos très en prise avec notre monde contemporain, se croisent un jaloux bileux, un agent secret zoosexuel, Nietzsche en poseur de livres-bombes, une comédienne sans emploi prête à tout jouer et une troupe d'acteurs anglais...

  • EAN 9782846815611
  • Disponibilité Disponible
  • Poids 120 g

Hervé Blutsch

Hervé Blutsch est auteur dramatique. Ses premiers textes sont de petites scénettes aquatiques, d'abord à visées pédagogiques - (La Nage sans brassards), (Cédric est tombé à l'eau) ou encore (Attention méduses !) -, puis peu à peu plus poétiques - (Le Baigneur dans la lune), petite pièce d'eau, (L'Envol du papillon), pochade pour piscine, (La Noyade bienheureuse), comédie de bord de lac. En 1989, Le Canard bleu signe l'avènement d'un théâtre terrien dont les textes les plus emblématiques sont Monsieur Paul n'est pas commun (1992), Anatole Felde (1996), La Gelée d'arbre (1997), Le Sang sur Jean-Louis (2005) La Vie burale (2008) ou encore Scènes de la vie ordinaire (2011), Qu'est-ce que le théâtre ? (publié aux Solitaires Intempestifs écrit en collaboration avec Benoît Lambert (2013) et L'Emprunt Edelweiss (2014).

Grand format
15.00 €
Ajouter au panier

empty