Histoire d'une enfant de Vienne (Postface de Jacques Le Rider)

Traduit de l'ALLEMAND (AUTRICHE) par JACQUES LE RIDER

À propos

L' Histoire de l'enfant de Vienne, la plus longue des Nouvelles d'Autriche de Ferdinand von Saar est aussi celle qui se rapproche le plus du genre européen du roman réaliste et, par certains aspects, naturaliste. Ce roman bref conserve quelques traits caractéristiques du genre de la nouvelle : deux décennies y sont condensées en un cycle tableaux dramatiques.
L' Histoire d'une enfant de Vienne décrit la descente aux enfers d'Élise Schebesta (qui prend le nom d'Elsa Rober plus loin dans le récit). Les premiers chapitres du récit suggèrent que l'existence d'Élise aurait pu être idyllique si elle était restée fidèle à l'art de vivre de son milieu d'origine.
Ferdinand von Saar recourt à la même technique narrative que dans Le Lieutenant Burda. Un narrateur, double de l'auteur (dans Burda, Saar évoquait l'époque de sa vie militaire ; dans l' Enfant de Vienne, il fait l'autoportrait de l'écrivain qu'il est devenu depuis qu'il a quitté l'armée en 1860), joue le rôle d'observateur et de témoin, de moraliste jetant un regard critique sur les moeurs de son temps et sur les caractères qu'il rencontre. Mais ici, le narrateur à la première personne est plus directement impliqué dans l'action que celui du Lieutenant Burda. Autrefois, il a cherché à séduire la jeune Élise Schebesta, il a épié ses apparitions au balcon de sa maison, il l'a suivie dans les rues de Dobling, mais il n'est pas parvenu à ses fins. Il n'a jamais cessé de s'intéresser à celle qui l'a jadis éconduit, il profite de toutes les occasions de s'informer de son sort et devient au fil du récit celui qui en sait le plus sur le passé d'Élise-Elsa.
Ferdinand von Saar peint là le saisissant tableau d'une société viennoise en pleine mutation et dont l'évolution ne lui annonce rien de bon. On retrouve là son pessimisme foncier qui est une des manifestations les plus notables de l'esprit viennois 1900.


Rayons : Littérature > Romans & Nouvelles > Nouvelles


  • Auteur(s)

    Ferdinand von Saar

  • Traducteur

    JACQUES LE RIDER

  • Éditeur

    BARTILLAT

  • Date de parution

    04/01/2024

  • Collection

    Litterature

  • EAN

    9782841007646

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    138 Pages

  • Longueur

    20.6 cm

  • Largeur

    14.2 cm

  • Épaisseur

    1.3 cm

  • Poids

    182 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Ferdinand von Saar

  • Naissance : 30-9-1833
  • Décès :24-7-1906 (Mort il y a 118 ans à l'âge de 73 ans)
  • Pays : Autriche
  • Langue : Allemand (autriche)

Ferdinand von Saar (1833-1906) est un romancier et nouvelliste autrichien marqué par le réalisme social. Comme de nombreux Viennois de la grande époque, ses écrits sont inspirés par un pessimisme profond. Le Château de Kostenitz a paru chez Gallimard en 2003.

empty