Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes

Les grandes migrations ne détruisent que les cités mortes

À propos

Les grandes migrations constituent le défi principal auquel sont confrontées les civilisations sédentaires. La force politique élémentaire d'un peuple consiste en sa mobilité. L'arrivée dans un pays neuf se présente comme un stimulant extraordinaire pour les migrants. Dans ces circonstances, pourquoi les Barbares ont-ils signé la chute de Rome et les Vikings le renforcement de l'Europe occidentale ? Comment le degré de créativité des migrants détermine-t-il leur sort ?
Quelle est l'importance du désert et de la mer dans les migrations ? Comment les mafias actuelles profitent-elles des migrations ?
Cet ouvrage sera illustré par Pascal Lemaître, sur le même modèle que l'ouvrage Les chants mêlés de la Terre et de l'humanité de Jean Claude Ameisen.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités

  • EAN

    9782815914741

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    128 Pages

  • Longueur

    21.5 cm

  • Largeur

    11.5 cm

  • Épaisseur

    0.1 cm

  • Poids

    124 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Thomas Flichy De La Neuville

  • Naissance : 22-9-1970
  • Age : 50 ans
  • Pays : France
  • Langue : Francais

Membre du Centre Roland Mousnier de l'Université Paris IV - Sorbonne, Thomas Flichy de La Neuville est agrégé d?histoire et docteur en droit. Ses travaux portent sur la capacité des civilisations à transmettre la vie sur la longue durée. Il intervient dans de nombreuses universités étrangères, notamment à l'United States Naval Academy.

empty