À propos

Ce livre explore les racines inconscientes de l'obstination humaine à produire le désastre écologique et climatique en cours et à créer les conditions de sa propre disparition ainsi que, plus largement, de toute vie sur terre.

Pourquoi la connaissance du désastre nous laisse-t-elle si apathiques, si incapables de réagir et encore moins de nous révolter ? Cette absence de réaction pourrait-elle manifester notre obscur désir que cette catastrophe survienne ? Notre accord intime avec ce qui la produit ? Peut-on considérer que la destructivité environnementale serait inscrite non seulement au plus profond des dispositifs économiques, sociaux, administratifs et technologiques de nos sociétés, mais aussi au plus profond de nos inconscients ? L'auteur réfléchit, à partir de la psychanalyse, à notre lien à la nature et à l'environnement, à la trajectoire qui a conduit notre culture à un tel désastre, aux ressorts de notre attachement à cette culture et à ses modes de vie malgré la course suicidaire dans laquelle ils nous entraînent individuellement et collectivement, à notre incapacité à prendre véritablement acte de ce qui est advenu.


Sommaire

Introduction. Malaise dans la culture, malheur dans la nature.
1. Du malaise au désastre.
2. Angoisse de la nature et peur du vivant.
3. Achever le monde, stériliser le vivant.
4. Sciences et techniques versus nature : le funeste clivage.
5. Dans l'ombre du progrès : les ravages de la pulsion de mort.
6. Nos « bonnes » raisons de creuser l'abîme.
7. La fin de notre mode de vie ? Plutôt la fin du monde !
8. « Générations futures » : pourquoi nous n'en avons rien à faire.
Conclusion.

Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Bénédicte Vidaillet

  • Éditeur

    Eres

  • Date de parution

    02/02/2023

  • Collection

    Sociologie Clinique

  • EAN

    9782749276083

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    200 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    1.5 cm

  • Poids

    260 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Bénédicte Vidaillet

Bénédicte Vidaillet est professeure agrégée des universités à l'université Paris-Est Créteil et chercheuse à l'Institut de recherche en gestion. Au sein des approches critiques des organisations, ses travaux portent notamment sur la subjectivité au travail, les émotions dans les organisations, la pédagogie critique et les organisations alternatives. Elle a publié de nombreux articles, notamment dans les revues Human Relations, Management Learning, Organization Studies, Organization, Academy of Management Learning and Education et certains de ses livres ont été traduits en anglais et en italien.

empty