J'étais Dora Suarez

Traduction JEAN-PAUL GRATIAS  - Langue d'origine : ANGLAIS

À propos

S'il est vrai que parfois j'entre en désespoir (et c'est vrai), c'est le défi du roman noir tel que je le vois. Je peuple mes livres de gens gaspillés qui ne comprennent pas pourquoi ils doivent descendre la pente sans même une plainte. Mes livres sont pleins de gens qui, sachant qu'ils ont été abandonnés par la société, la quittent d'une façon si honteuse pour elle qu'elle ne fait jamais mention d'eux. Et c'est pourquoi J'étais Dora Suarez n'est pas seulement un roman noir, et qu'il va encore plus loin, pour devenir un roman en deuil. » (Robin Cook) Pour Robin Cook, qui retrouve ici son personnage de Les mois d'avril sont meurtriers, J'étais Dora Suarez est une étape décisive dans sa carrière d'auteur de romans noirs.

Rayons : Policier & Thriller > Policier

  • Auteur(s)

    Robin Cook

  • Traducteur

    JEAN-PAUL GRATIAS

  • Éditeur

    Rivages

  • Date de parution

    13/04/2016

  • Collection

    Rivages Noir

  • EAN

    9782743636227

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    320 Pages

  • Longueur

    17 cm

  • Largeur

    10.9 cm

  • Épaisseur

    2.1 cm

  • Poids

    185 g

  • Support principal

    Poche

Robin Cook

Fils de bonne famille (un magnat du textile), Cook passe sa petite enfance à Londres, puis dans le Kent pendant la guerre. Après un "bref" passage au Collège d'Eton, il fait son service militaire, puis travaille quelque temps dans l'entreprise familiale, comme vendeur de lingerie.
Il passe les années 1950 successivement :
à Paris au Beat hotel (où il côtoie William Burroughs et Allen Ginsberg) et danse dans les boites de la Rive gauche, à New York, où il se marie et monte un trafic de tableaux vers Amsterdam, en Espagne, où il séjourne en prison pour ses propos sur le général Francisco Franco dans un bar.
À cause de l'écrivain de polars médicaux Robin Cook, il a dû adopter le pseudonyme de Derek Raymond pour le marché anglo-saxon. En France, il continua d'être édité sous son vrai nom, ce qui causa quelque confusion avec son homonyme.
Après avoir bourlingué de par le monde et avoir exercé toute sorte de petits boulots2, il est décédé à son domicile à Kensal Green, dans le nord-ouest de Londres, le 30 juillet 1994.
Son autobiographie,The Hidden Files, a été publiée en 1992. Elle est parue en français sous le titre Mémoire vive, Rivages/Écrits noirs, 1993

empty