Le pays des sapins pointus (2e édition)

Traduction CECILE ROUDEAU  - Langue d'origine : ANGLAIS (ETATS-UNIS)

À propos

« Si je devais donner le nom de tous ouvrages américains qui promettent d'avoir une longue, même une très longue vie, je dirais sans hésiter La Lettre écarlate, Huckleberry Finn et Le Pays des sapins pointus. » Ces mots de Willa Cather tirés de sa préface de 1925 au livre de Jewett (1re éd. 1896) étonneront sans doute le lectorat français qui connaît mieux, de la cartographie littéraire de la Nouvelle-Angleterre, le Boston de Henry James, le Salem de Hawthorne ou le Walden de Thoreau. Jewett a ancré ses récits dans son Maine natal, modelant son écriture sur ces « arpents de granite » qu'évoquait avant elle Emily Dickinson. Mais il est un autre « pays » qui s'esquisse dans ces pages écrites à l'aune du féminin et dans les marges critiques d'une nation en passe de devenir un empire. Loin de la carte désuète d'un monde disparu, Le Pays des sapins pointus est un livre frontière qui inquiète la pensée cadastrée, fait bouger les identités et troubles les appartenances.



Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782728807727

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    400 Pages

  • Longueur

    22 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    2.4 cm

  • Poids

    518 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Sarah Orne Jewett

  • Naissance : 1-1-1849
  • Décès :1-1-1909 (Mort il y a 113 ans à l'âge de 60 ans)

Sarah Orne Jewett (1849-1909) est née à South Berwick, en Nouvelle-Angleterre. Écrivaine de la couleur locale, elle oscille entre sa terre d'origine, le Boston cosmopolite qu'elle connaissait bien et le vaste monde qu'elle aimait à parcourir. Dans ses quelque deux cents récits - et une poignée de romans -, elle fait entendre une voix singulière qui ne trouve son «lieu» que dans la fluctuation des points de vue et le ressac de l'histoire.

empty