À propos

Cinquante ans après les bouleversements politiques et sociaux portés par la séquence historique de Mai 68, que sait-on vraiment de cette séquence historique, en dehors de l'image d'Epinal qui s'est construite au gré des commémorations successives ? Une image très parisienne, fortement centrée autour de quelques figures et célébrités, aux dépends de milliers de militant.e.s ordinaires qui, entre 1966 et le milieu des années 1980 et sur tout le territoire, ont contribué à faire des « années 1968 » un « âge d'or des luttes » dont on peine aujourd'hui à restituer l'épaisseur et les logiques.

Cet ouvrage propose une plongée inédite dans les « années 68 » à Marseille, ville marquée par la puissance longtemps incontestée du PC et de la CGT dans le monde syndical, par une gouvernement municipal hégémonique et clientélaire (le système Defferre), par l'importance de la nébuleuse des chrétiens de gauche ou chrétiens marxistes. Il montre que la cité phocéenne a aussi eu un rôle d'avant-garde dans de nombreuses luttes majeures des « années 68 », en particulier les luttes féministes, le mouvement homosexuel et la défense des travailleurs immigrés.

Restant au plus près de l'expérience vécue par les 68ards ordinaires, ce livre restitue un Mai marseillais assez différent de l'« histoire officielle », tantôt enchantée tantôt noircie.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la sociologie


  • Auteur(s)

    Fillieule Olivier/So

  • Éditeur

    Presses De Sciences Po

  • Date de parution

    15/03/2018

  • Collection

    Academique

  • EAN

    9782724622256

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    594 Pages

  • Longueur

    21 cm

  • Largeur

    13.8 cm

  • Épaisseur

    4.5 cm

  • Poids

    732 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty