À propos

Chaque semaine, on annonce des règlements de comptes : le crime organisé en Israël tue plus que l'activisme palestinien. Les organisations mafieuses israéliennes comptent parmi les plus violentes et les moins connues. Certaines se contentent d'opérer à l'intérieur de l'Etat hébreu et dans les pays voisins, mais d'autres se sont implantées en Europe de l'Est et de l'Ouest, dans les principales villes du continent américain, ainsi qu'en Afrique du sud, en Australie et au Japon. Au début des années 90, la mafia israélienne de New-York traitait d'égal à égal avec ses homologues russe et sicilienne. Prostitution, blanchiment d'argent, racket, drogue, trafic d'armes, recel de biens volés, contrebande des diamants...les activités de ces clans sont nombreuses.
L'arrivée massive des juifs d'ex-URSS à partir de 1989 a drainé des criminels russes dans le pays, qui ont vu Israël comme un endroit idéal pour blanchir de l'argent grâce à la libre circulation des capitaux et à un système bancaire favorable. Le crime organisé russe s'est donc cherché une place dans un environnement déjà encombré par les Israéliens «de souche» et les Juifs d'Afrique du nord arrivés après l'indépendance d'Israël dans les années 1950-60. S'en est suivie une guerre de gangs qui a éliminé beaucoup de mafieux délogés par les nouveaux venus. Les Arabes ont aussi commencé à s'imposer dans leurs quartiers. Ils sont les grands pourvoyeurs de prostituées en provenance de l'Est qui étaient acheminées, avec la complicité des bédouins du Sinaï, à travers la frontière égyptienne dans des conditions d'inhumanité dramatiques.
À travers et des révélations et des détails inédits, ce livre retrace l'histoire des mafieux « blancs et bleus » depuis 1948. Les sommes générées par le crime en Israël, avec ses ramifications à l'étranger, sont tellement importantes que la mafia israélienne est arrivée à corrompre des personnalités politiques. L'ancien ministre de l'Energie Gonen Segev a ainsi été arrêté en tentant d'introduire en Israël des milliers de pilules d'ecstasy.
Autant la police est efficace dans le combat contre l'activisme palestinien, autant elle semble désarmée face à un crime structuré militairement.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences politiques & Politique > Sciences politiques généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur les sciences politiques


  • Auteur(s)

    Serge Dumont

  • Éditeur

    La Manufacture De Livres

  • Date de parution

    26/01/2017

  • EAN

    9782358871006

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    652 Pages

  • Longueur

    20 cm

  • Largeur

    14 cm

  • Épaisseur

    5.3 cm

  • Poids

    752 g

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Serge Dumont

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Âgé de quinze ans en mai 1968 l'auteur vécu son adolescence au rythme des courants culturels qui sont apparus durant ces années. Après une scolarité chaotique il décide de découvrir de nouveaux horizons en alternant séjours et petits boulots en France avec de nombreux périples en terres lointaines (Grèce, Afrique noire et pays du Maghreb notamment). Assagi et père de famille il se prit de passion pour l'Histoire. Après avoir intégré une troupe reconstitueurs du XVe siècle il concentra ses recherches sur cette période riche en bouleversements. Aujourd'hui, paisible retraité dans un petit village de Champagne, il se consacre à la « mise en musique » de ses connaissances.

empty