Pierres répétitions grilles

Pierres répétitions grilles (postface Bernard Noël)

Traduction PASCAL NEVEU  - Langue d'origine : GREC

Résumé

De 1948 à 1952, époque de guerre civile puis de répression, Yannis Ritsos est déporté pour ses convictions politiques dans les îles de Limnos, Makronissos puis Aï-Stratis, en même temps que toute une génération qui y fut emprisonnée, torturée, exécutée. Mais il écrit toujours, secrètement. Les poèmes sont enfermés dans des bouteilles et enfouis dans la terre. En avril 1967, de retour d'un voyage à Cuba, il est de nouveau déporté, sous la Junte des colonels, dans les îles de Yaros et Léros, puis placé en résidence surveillée à Samos, jusqu'en 1972. Il y écrira plusieurs séries de poèmes, toujours en cachette. Les poèmes de Pierres Répétitions Grilles sont écrits en 1968-69, lors de cette seconde déportation, et publié 1972 (à l'occasion d'un léger relâchement démocratique). Durant ses deux expériences de déportation, Ritsos s'est employé à écrire des poèmes qu'on peut dire de témoignage. Mais près de vingt années séparent les deux situations, et les poèmes diffèrent par l'appréhension du vécu et par l'écriture ; les premiers (Journal de déportation) témoignaient plus frontalement de l'expérience, tandis que les seconds, « une longue suite de paraboles concises, énigmatiques, d'allégories furtives écrites au plus noir des heures vécues », font preuve d'une certaine distance, malgré une évidente prise sur l'événement que reflètent notamment la datation systématique et certains détails très précis. Tout cela fait de ce recueil un des chefs d'oeuvre méconnus de Ritsos, et un des préférés du poète lui-même. Nous avons ajouté un corpus conséquent de notes à la partie intitulée « Répétitions », car les références à des textes de l'Antiquité grecque, mythologique et historique, sont importantes allant parfois jusqu'à incorporer des passages entiers dans le poème.

Avis des internautes

Avis général

(Cet ouvrage n'a pas encore d'avis)

Donnez votre avis

(De "Peu d'intérêt" à "Excellent")

  • EAN 9782356540881
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 272 Pages
  • Longueur 17 cm
  • Largeur 12 cm

Série : Non précisée

Rayon(s) : Littérature générale > Poésie

Yannis Ritsos

Il est né en Grèce, à Monemvasia, le 1er mai 1909 et mort le 11 novembre 1990 à Athènes.ÿCadet d'une famille de grands propriétaires terriens, sa vie est marquée par la mort de la mère et du frère aîné, la folie de la soeur et du père qui provoquera leur ruine économique, et la maladie personnelle qui lui vaudra de fréquents séjours en sanatorium. Il adhère au Parti Communiste Grec à la fin des années 1920.ÿDe 1948 à 1952, époque de guerre civile, Ritsos est déporté pour ses convictions politiques dans les îles de Limnos, Makronissos et Aï-Stratis, en même temps que toute une génération qui y fut emprisonnée, battue, torturée, exécutée. Mais il écrit toujours, tant bien que mal, secrètement, des poèmes tels que ceux du Journal de déportation, de 1948 à 1950, interrompu en 1949 par l'écriture de Temps pierreux. Les poèmes sont enfermés dans des bouteilles et enfouis dans la terre.ÿEn avril 1967, c'est le coup d'État des Colonels. Ses amis conseillent à Ritsos, de retour d'un voyage à Cuba, de se cacher mais il ne quitte pas sa maison d'Athènes. Il est arrêté le matin même et envoyé à la fin du mois sur l'île de Yaros, un grand rocher sans arbre et sans eau, infesté de rats. Il sera ensuite transféré sur l'île de Léros puis placé en résidence surveillée à Samos.ÿPendant tout ce temps, il continue d'écrire plusieurs séries de poèmes, toujours en cachette, regroupés sous le titre Pierres Répétitions Grilles.

empty