À propos

Comment redonner vie à ces deux notions, dont la désuétude fait penser à Baudelaire :
Vois se pencher les défuntes années, Sur les balcons du ciel, en robes surannées, mais qui de ce fait méritent quelque égard, tant elles occupèrent les philosophes du passé ? Faut-il choisir entre le dualiste, qui s'écrit « j'ai un corps » et affirme la séparabilité de l'âme et du corps, et le moniste qui dit leur inséparabilité, et s'écrit :
« je suis mon corps » ?
Nous proposerons qu'entre le dualisme et le monisme il soit urgent de ne pas choisir, et que le corps se situe à la limite de l'être et de l'avoir - limite toujours mouvante, tant il est vrai qu'il est des moments du jour où il nous semble que nous avons un corps, et d'autres où il nous semble que nous sommes notre corps.
Car le corps en bonne santé, oubliable et silencieux, n'est pas le corps souffrant, inoubliable et auquel on est comme assigné.
Car le corps regardé n'est pas le même que celui qui ne l'est pas. De sorte qu'il ne faudrait pas prendre ce qui phénoménologiquement apparaît pour des réalités ontologiques !
Inspiré par les traditions aristotélicienne et chrétienne, cet essai se voudrait une contribution à une anthropologie résolument philosophique, et au fond une méditation sur la pensée de Pascal selon laquelle « l'homme n'est ni ange ni bête », ayant entre angélisme et bestialité « ses allées et venues ».



Rayons : Sciences humaines & sociales > Philosophie > Philosophie généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la philosophie

  • EAN

    9782350183602

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    254 Pages

  • Longueur

    19 cm

  • Largeur

    13 cm

  • Épaisseur

    2 cm

  • Poids

    285 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eric Fiat

  • Pays : France
  • Langue : Francais


Eric Fiat est philosophe et professeur des Universités. Auteur de nombreux ouvrages, il est spécialiste des questions d'éthique et de philosophie morale.

empty