Amours d'été : trois nouvelles russes Amours d'été : trois nouvelles russes
Amours d'été : trois nouvelles russes Amours d'été : trois nouvelles russes

Amours d'été : trois nouvelles russes

, ,

Traduction ALEXANDER KAZAKEVICH  - Langue d'origine : RUSSE

À propos

Aucun résumé n'est disponible

Rayons : Parascolaire > Langues > Méthodes d'apprentissage (langues étrangères) > Russe

  • EAN

    9782266309400

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    120 Pages

  • Longueur

    17.7 cm

  • Largeur

    10.8 cm

  • Épaisseur

    0.8 cm

  • Poids

    77 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Poche

Infos supplémentaires : Broché  

Vikenti Veressaiev

  • Pays : Russie
  • Langue : Russe

Vikenti Vikentievitch Veressaïev (1867 - 1945), (Smidovitch de son vrai nom) est un écrivain prolifique et reconnu. Dans la mouvance de l'école réaliste, il s'intéresse à l'humain et à l'ordre social, ses personnages évoluent souvent dans le contexte de la montée du mouvement socialiste révolutionnaire en Russie. Humaniste, Veressaïev excelle dans une prose fluide et aérée, faite de nuances, interrogeant les choix de vie de ses personnages et décrivant la recherche de leur voie, dénuée de tout spiritualisme religieux ou décadence symboliste propres à son temps.

Mikhaïl Kouzmine

  • Naissance : 1-1-1872
  • Décès :1-1-1936 (Mort il y a 84 ans à l'âge de 64 ans)

Mikhaïl Alexeïevitch Kouzmine (1872-1936) fut prosateur, poète et compositeur dans la Russie du dernier tsar puis dans la jeune URSS. Ouvertement homosexuel dans la vie comme dans ses oeuvres, dandy aux yeux aussi magnétiques que la voix pour dire ses vers, selon Marina Tsvetaïeva, figure de l'intelligentsia de Saint-Pétersbourg jusqu'aux années 20, il fut contraint, comme tant d'artistes, au silence par la dictature stalinienne. Sa prose est connue en France depuis la parution de son roman Les Ailes et de quelques nouvelles. Mais le poète reste à découvrir. EO publiera en 2018 la traduction de la biographie parue en 1999, Mikhaïl Kouzmine, A life in Art, de John E. Malmstad et Nicolaï Bogomolov (Harvard University Press). La vie du poète se partage, comme tant d'autres vies, entre avant et après la Révolution d'octobre. La seconde partie, sous Staline, le réduit au silence malgré l'immense succès de sa dernière lecture publique en 1928 à Léningrad et la publication de La Truite rompt la glace l'année suivante. Il ne mourra pas fusillé comme tant d'autres (et en particulier son dernier compagnon), mais abandonné dans un couloir d'hôpital. Les oeuvres d'Akhmatova, Essenine, Tsvetaïeva, Blok, Maïakovski, Biély, Mandelstam et même Ivanov ont survécu à l'oubli. Il est temps de rendre justice à la poésie de Mikhaïl Kouzmine dont La Truite rompt la glace est le chant du cygne.

Zinaida Hippius

  • Pays : Russie
  • Langue : Russe

Zinaïda Hippius (1869 - 1945) : Poétesse, écrivaine, idéologue du mouvement symboliste, un des personnages féminins centraux de l'Âge d'Argent de la littérature russe. Hippius critique le régime tsariste et milite contre la participation de la Russie à la Première Guerre mondiale. Avec son mari, l'écrivain Dimitri Merejkovski, avec lequel elle forme l'un des couples les plus singuliers du monde littéraire moderniste de l'époque, elle fuit la révolution bolchéviste et s'installe à Paris. À partir de 1920, elle tente de fédérer autour de leur couple les auteurs disparates de l'Âge d'Argent russe, ayant fui, comme eux, le nouveau régime. Son dernier recueil poétique, Éclat brillant, date de 1938.

empty