Le cabinet des antiques : les origines de la démocratie contemporaine

À propos

« Telle est la sombre grandeur proposée désormais à l'historien contemporain : consacrer ses efforts à discréditer les auteurs anciens en montrant à quel point ils avaient été tributaires de leurs aveuglements ; souligner les lacunes, la myopie, l'extravagance de leurs jugements ; débusquer préjugés de classe et stéréotypes de genre ; dresser l'inventaire, la généalogie de leurs successives réinterprétations par chaque génération.
Tenir en revanche leurs oeuvres pour un réservoir d'exemples, de modèles, de situations utiles pour guider notre réflexion, comme le recommandait Plutarque, les considérer même comme des chefs d'oeuvre d'une «inaltérable actualité», parce qu'ils «savent dire ce que l'homme a d'humain» serait rester à la surface des choses, «dans l'éther de la culture classique». Se flatter de poursuivre avec ces vieux morts un dialogue que nos différences et notre éloignement relèguent au rang de vain songe relèverait de la naïveté, de l'amateurisme et de l'outrecuidance.
J'ai écrit ce livre parce que je pense tout le contraire ».

Répudiant tout anachronisme simplificateur, mais refusant aussi de considérer le legs de l'Antiquité comme une beauté morte, inféconde, Michel De Jaeghere mobilise sa formation d'historien des idées, sa longue fréquentation des auteurs antiques, et sa familiarité avec la politique contemporaine pour affronter une redoutable question : les Anciens sont-ils, en politique, encore de bon conseil ?



Rayons : Sciences humaines & sociales > Histoire > Antiquité (jusqu'en 476)

  • EAN

    9782251450544

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    576 Pages

  • Longueur

    18.9 cm

  • Largeur

    12.4 cm

  • Épaisseur

    4 cm

  • Poids

    492 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty