cette foi est la mienne ; lettre à un religieux cette foi est la mienne ; lettre à un religieux
cette foi est la mienne ; lettre à un religieux
cette foi est la mienne ; lettre à un religieux

cette foi est la mienne ; lettre à un religieux (préface Antoine Guggenheim)

À propos

Cette lettre de Simone Weil, écrite en 1942 au Père Couturier, à la veille de son départ pour Londres où elle rejoint la Résistance, et quelques mois à peine avant de mourir à l'âge de 34 ans, est l'un des textes majeurs sur sa réflexion et son parcours spirituel. Elle présente en trente-cinq points, toutes les questions qui l'empêchent de se convertir totalement au christianisme. Trente-cinq obstacles entre elle et l'Eglise qu'elle souhaite universelle.
Un court texte de la grande philosophe mystique qui dévoile la profondeur de sa réflexion et l'exigence de sa foi.

Rayons : Religion & Esotérisme > Religion généralités > Essais / Réflexions / Ecrits sur la religion

  • EAN

    9782227498761

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    96 Pages

  • Longueur

    17.8 cm

  • Largeur

    12.8 cm

  • Épaisseur

    1 cm

  • Poids

    90 g

  • Support principal

    Poche

Simone Weil

Née à Paris dans une famille juive agnostique, la philosophe
Simone Weil (1909-1943) fut une ardente militante de la
cause ouvrière. Elle ira jusqu'à abandonner sa chaire de
professeur, au profit d'un travail en usine, avant de s'engager
contre Franco dans la guerre d'Espagne.
1938, tournant décisif : sa rencontre avec la figure du Christ.
D'une santé fragile et éprouvée, elle meurt à 34 ans à Ashford
en Angleterre où elle avait rejoint la France Libre.
Ses ouvrages, La Condition ouvrière (1951), L'Enracinement (1949)
ou La Pesanteur et la Grâce (1947) ont été publiés à titre
posthume.

empty