Il etait un piano noir... (album) - memoires interrompus

À propos

« Plus jamais je ne rentrerai en scène.
Je ne chanterai jamais plus...
Un soir de 1993, au Châtelet, mon coeur, trop lourd de tant d'émotion, a brusquement battu trop vite et trop fort, et, durant l'interminable espace de quelques secondes où personne, j'en suis sûre, ne s'est aperçu de rien, mon corps a refusé d'obéir à un cerveau qui, d'ailleurs, ne commandait plus rien.
J'ai gardé, rivée en moi, cette panique fulgurante pendant laquelle je suis restée figée, affolée, perdue.
J'ai dû interrompre le spectacle pendant quelque temps, puis définitivement...
Durant deux ans, j'ai fait le deuil d'une partie de ma vie qui venait brusquement de se terminer.
Écrire, aujourd'hui, est un moyen de continuer le dialogue. » Barbara, 27 avril 1997


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités


  • Auteur(s)

    Barbara

  • Éditeur

    Fayard

  • Date de parution

    30/10/2002

  • EAN

    9782213613826

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    192 Pages

  • Longueur

    23 cm

  • Largeur

    20 cm

  • Poids

    1 468 g

  • Support principal

    Beaux-livres

Barbara

Monique Serf, dite Barbara (1930-1997) a marqué la chanson française de l'après-guerre, au
même titre que Brel, Brassens ou Ferré. Tour à tour vedette de l'Ecluse, cabaret de Saint-
Germain-des-Prés (1957-1963), révélée par ses tours de chant de Bobino (1964, 1965, 1967)
et l'Olympia (1969), elle devient star dans les années 1980, avec son spectacle de Pantin
(1981) et son opéra Lily Passion (1986). Dis quand reviendras-tu ?, Nantes, Une petite
cantate, Marienbad, Sid'amour à mort. : Barbara a promené sa plus belle histoire d'amour
quatre décennies durant.

empty