Le directeur Nouv.

Donnez votre avis

Cet ouvrage n'a pas encore été noté

Le directeur  (traduction révisée par Isabelle Gadoin) 

Traduction Richard Crevier  - Langue d'origine : Anglais

Liste

Septimus Harding, directeur de l'hospice Hiram à Barchester, maître de chapelle de la cathédrale et vicaire d'une petite paroisse voisine, se voit soudainement accusé de s'être illégalement enrichi au détriment des pensionnaires de son institution. Tandis que ses collègues ecclésiastiques serrent les rangs pour défendre l'institution de l'Église, remise en cause par cette campagne de dénonciation menée par les grands quotidiens londoniens, Mr Harding se laisse envahir par le doute et perd peu à peu l'assurance de sa légitimité. Mais c'est compter sans la détermination de son beau-fils archidiacre, le bien nommé Theophilus Grantly, prêt à remuer ciel et terre pour faire triompher le cas du directeur de l'hospice. Au-delà du portrait amoureux de l'architecture gothique des grandes cathédrales anglicanes et de l'évocation amusée des intrigues sentimentales de la vie de province, Le Directeur offre une peinture caustique des excès de la presse et des croisades enflammées des réformateurs de la société, et une dénonciation évidente des autorités du système juridique. Trollope utilise toutes les ressources de l'humour, de la satire, et au besoin de la caricature, pour fustiger tous les fanatismes, et faire entendre une leçon d'humanité et de modération.

Poche
7.80 €
Ajouter au panier

Autres informations

  • EAN 9782072732096
  • Disponibilité Disponible
  • Nombre de pages 386 Pages
  • Longueur 18 cm
  • Largeur 11 cm
  • Épaisseur 2 cm
  • Poids 204 g
  • Distributeur Sodis

Rayon(s) : Littérature générale > Romans & Nouvelles


Biographie

Anthony Trollope - Anthony Trollope (1815-1882), l'un des grands romanciers victoriens, est le fils d'un avocat et de la romancière Frances Trollope (La Veuve Barnaby, Archipoche). Il est nommé inspecteur des Postes en 1841 : c'est lui qui introduira la célèbre boîte postale rouge dans les rues anglaises. Il s'inspire des missives non distribuées pour cause de décès ou d'adresse incorrecte pour concevoir ses premiers romans divisés en deux cycles : les Barsetshire Novels, à intrigue ecclésiastique, et les Palliser Novels, autour de la vie politique – la sienne à partir de 1867. Belton Estate paraît en 1865 dans la Fortnightly Review, qu'il a fondée. Quelle époque ! (J'ai Lu, 2011), fresque sociale et satirique, paraît en 1875. Son œuvre a été rééditée chez Fayard et Autrement.

empty