À propos

Recours à la chirurgie esthétique, apparition de coaches en séduction, développement du marché du sex-toy et du roman érotique... De plus en plus, le sexe est une ressource en vue de gains.
Mais il y a davantage : au-delà de la marchandisation des corps, la liberté sexuelle augmente la valeur économique des individus. Nombreux sont ceux qui se servent du sexe pour se valoriser, c'est-à-dire augmenter leur valeur sur le marché du travail. Les états psychologiques, dispositions émotionnelles et autres expériences sexuelles contribuent à l'employabilité des personnes, ainsi qu'à leurs succès professionnels. Non seulement notre sexualité concourt à la reproduction du capitalisme, mais le néolibéralisme a étendu son pouvoir à notre sphère la plus intime.
Un essai-phare entre sociologie, science politique et philosophie, pour une approche critique de la sexualité - et du capitalisme.


Rayons : Sciences humaines & sociales > Sciences sociales / Société > Sociologie généralités


  • Auteur(s)

    Eva Illouz, Dana Kaplan

  • Traducteur

    CHARLOTTE MATOUSSOWSKY

  • Éditeur

    Seuil

  • Date de parution

    03/11/2023

  • Collection

    Traverse

  • EAN

    9782021497809

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    168 Pages

  • Longueur

    18.5 cm

  • Largeur

    12.9 cm

  • Épaisseur

    1.7 cm

  • Poids

    180 g

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

Eva Illouz

Eva Illouz est professeure de sociologie à la Hebrew University de Jérusalem. Elle est l'auteure de
nombreux livres parmi lesquels Les Sentiments du capitalisme, paru au Seuil en 2006.

empty