Cassandre t.79; contre la machine a decerveler

Cassandre t.79; contre la machine a decerveler

À propos

Le 93 lâche-t-il la culture ?
Le Conseil général de Seine-Saint-Denis entend tailler dans les budgets de la culture. Des mesures qui fragilisent le tissu associatif du département et privilégient des partenariats avec des structures plus rentables. La revue Cassandre menacée elle aussi de disparaître, analyse cette question dans ce qui sera peut être son dernier numéro.
Il faut lire l'entretien avec Jean-Pierre Dubois de cette nouvelle livraison de la revue. Le président de la Ligue des droits de l'homme répond à une question concernant la Seine-Saint-Denis : « Le 93 lâche-t-il la culture ? » L'association Zebrock, Les Instants chavirés (jazz ), Cap Étoile à Montreuil et le Centre dramatique de la Courneuve voient leur survie menacée par la baisse des subventions du conseil général. Pour le président de la Ligue, la baisse de celles-ci se double d'« une logique terrible », celle des appels d'offres, qui se résume à ceci : faites-moi un projet qui me convienne, et faites le au moindre prix ! C'est très exactement la mise en concurrence. Avec un alibi : s'il y a appel d'offres, tout le monde a sa chance, rien ne serait plus démocratique ! On imagine que le turnover à venir où la démagogie du « tout pour plaire à moindres frais » risque de mettre à mal la création propre, se construisant dans une histoire et une durée.

Le mal gagne et prend ce sens : gens de culture, artistes, associatifs, ne vous battez surtout pas pour une ambition commune, non, disputez-vous l'os du reste des subventions, et faites appel au privé, au marché ! Cassandre a, d'ailleurs, la bonne idée de peupler ce numéro de philosophes (Marcel Gauchet), d'artistes (Armand Gatti), d'hommes de théâtre (Jean-Louis Hourdin) qui conçoivent leur pensée, leur art, leur citoyenneté très au-delà de ce partage des restes « offerts » par des décideurs parlant au nom de « clients », ou des électeurs, quand ce n'est pas les deux à la fois. Combattre ces dérives devient capital pour le devenir des sociétés. Même si elles n'en n'ont pas toujours conscience. Cassandre travaille, depuis des années, à montrer, preuves à l'appui, cette valeur de l'art, des artistes, des inventeurs, des acteurs de la culture, des associatifs, des hommes et des femmes politiques engagés dans ce sens, à coups de numéros à l'esthétique remarquable. Et, comme par hasard, la revue est menacée, à son tour, de disparaître. « La réponse, affirme son équipe, est entre les mains de ses lecteurs », réels ou potentiels. Puisse cet appel être entendu.
Charles Sylvestre.

Rayons : Arts et spectacles > Arts et spectacles

  • EAN

    9771268047793

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Longueur

    28 cm

  • Largeur

    22 cm

  • Poids

    201 g

  • Support principal

    Revue

Cassandre

Auteur essayiste de 9 livres, 4 recueils de poésie libre, 5 essais philosophiques dont une série en 4 tomes.
Auteur de 3 blogs géopolitiques éthiques, altermondialistes, philosophiques : Blogs and human rights, Cassandres endormies, Fichages électroniques.

Défenseure des Droits de l'Homme, des campagnes d'action de l'OFA, organisme de soutien de la politique du président Barack Obama, réformes démocrates combattant pour des améliorations démocratiques des conditions de vie des citoyens en la résolution des conflits mondiaux, et injustices planétaires.

empty