Bernard Giovanangeli

  • En 2030, le monde sera très différent de la description qu'en fait la CIA dans son rapport rendu public en 2012. Loin de certaines prédictions des analystes de Langley, qui envisagent avant tout un avenir souhaitable, les auteurs du présent ouvrage confrontent la vision américaine avec leurs propres analyses.
    En 2030, le monde aura connu un bouleversement géopolitique majeur, en particulier en raison du déclin des États-Unis. Marqués par le repli impérial, ceux-ci éliront un président latino sur un programme isolationniste. La situation de la Chine ne sera pas aussi triomphale que ce qui est communément admis, tandis que l'heure de l'Inde sera venue. Et l'Europe dans tout cela ?
    Sortie de l'histoire, elle devrait poursuivre son inexorable déclassement. L'explosion de la zone euro, le piège de la dette, la marginalisation de la voix de la France devraient s'accélérer. À moins, naturellement, que la violence de la crise ne génère un véritable renouvellement des élites, comme en Russie.

empty