• Hans Castorp rend visite à son cousin dans un luxueux sanatorium de Davos, en Suisse. Piégé par la magie de ce lieu éminemment romanesque, captivé par des discussions de haut vol, il ne parvient pas à repartir. Le jeune Allemand découvre son attirance pour un personnage androgyne et, au mépris du danger, se laisse peu à peu envoûter par cette vie de souffrances, mais aussi d'aventures extrêmes en montagne et de dévergondage, où fermentent des sentiments d'amour et de mort.
    Écrite entre 1912 et 1924, La Montagne magique est l'un des romans majeurs du vingtième siècle. Cette oeuvre magistrale radiographie une société décadente et ses malades, en explorant les mystères de leur psychisme. Évocation ironique d'une vie lascive en altitude, somme philosophique du magicien des mots, ce vertigineux « roman du temps » retrouve tout son éclat dans une nouvelle traduction qui en restitue l'humour et la force expressive.

  • La Mort à Venise est le récit de la passion folle et fatale qui saisit un écrivain d'âge mûr et l'apparition d'un gracieux adolescent d'une extraordinaire beauté.
    Dans Tristan, le dilemme qui s'offre à l'héroïne est de tenter de vivre en étouffant ses dons d'artiste ou mourir de musique.
    La fin de Lobgott Piepsam dans Le Chemin du cimetière prouve que la vie est dure aux faibles, mais que la mort vaut mieux que la débâcle d'une constante lâcheté.
    C'est peut-être dans ses nouvelles que Thomas Mann, le plus célèbre écrivain allemand de ce siècle, a mis le meilleur de sa verve ironique et de sa sensibilité musicale, de son émotion discrète et dominée, qui se drape volontiers d'un sarcasme.
    /> Introduction et notes d'Armand Nivelle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Thomas Mann Les Buddenbrook Les Buddenbrook, premier roman de Thomas Mann, devenu l'un des classiques de la littérature allemande, retrace l'effondrement progressif d'une grande famille de la Hanse au xixe siècle, de Johann, le solide fondateur de la dynastie, à Hanno, le frêle musicien qui s'éteint, quarante ans plus tard, dans un pavillon de la banlieue de Lübeck.
    Le style, tout en nuances, où l'émotion se teinte de connivence et d'ironie, d'affinités et de détachement, traduit parfaitement la relation que l'auteur entretient avec la réalité et accentue subtilement la transcription du lent processus de décadence.
    Les Buddenbrook ou le grand livre de la dégénérescence.

  • " L'un des plus grands romans de Thomas Mann, composé aux Etats-Unis de 1943 à 1947, et dont la trajectoire trouve un écho flamboyant et tragique dans l'histoire contemporaine, le triomphe et l'apocalypse de l'Allemagne hitlérienne.
    Brassant les mythes, renouant avec le démoniaque, paraphant son véritable testament spirituel d'artiste, Mann nous livre la biographie imaginaire d'un artiste qui, comme Nietzsche, braverait la folie pour porter la souffrance d'une époque dans son orgueil de créateur et, comme Schsnberg, serait l'inventeur de la musique sérielle.
    " Jamais, disait-il, je n'ai autant aimé un personnage imaginaire. " Texte intégral "

    Ajouter au panier
    En stock
  • Thomas Mann Tonio Kröger Peintre puissant de la bourgeoisie allemande avec Les Buddenbrook, Thomas Mann publie à vingt-huit ans ce bref roman, une de ses oeuvres les plus révélatrices de son débat intérieur.
    Jeune écrivain prisonnier de l'introspection et de la réflexion sur son art, Tonio Kröger est fasciné par son contraire : ceux qui vivent sans réfléchir, abandonnés à leurs instincts vitaux, comme son camarade Hans et la belle Ingeborge, dont il s'éprend. L'art et la pensée seraient-ils morbides ? La vraie vie résiderait-elle dans la sérénité heureuse et terre à terre des gens « normaux » oe Dans cet étonnant portrait d'un homme qui ne parvient pas à s'approuver, le grand romancier, prix Nobel de littérature en 1929, mêle la réflexion philosophique à l'analyse des tourments de l'âme, avec une lucidité et un dépouillement qui font de ce roman une oeuvre classique au meilleur sens du terme.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Bilingue Série allemande dirigée par Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent Les ouvrages de la collection Bilingue vous proposent :
    - des textes de grands auteurs étrangers ;
    - une traduction fidèle et précise ;
    - une introduction critique permettant d'approfondir le sens des textes ;
    - de nombreuses notes de caractère culturel, et des précisions linguistiques éclairant certains partis pris de traduction.

    La collection Bilingue permet ainsi au plus grand nombre d'accéder à une réelle compréhension des littératures et donc des cultures étrangères.

    La Mort à Venise Der Tod in Venedig Traduction nouvelle et notes d'Axel Nesme et Edoardo Costadura Identifiée désormais par beaucoup aux images du film de Luchino Visconti, cette histoire d'un écrivain vieillissant, Aschenbach, saisi d'une passion déchirante pour le jeune Tadzio, gracieux adolescent rencontré au Lido de Venise, a pris place dans les grands mythes romanesques du xxe siècle.

    Ajouter au panier
    En stock
  • L'élu est l'histoire d'une généalogie pervertie, avec ses secrets d'alcôves, scandales étouffés, transgressions de tous ordres, accumulations d'inceste.
    A vous donner le vertige, dit l'un des personnages. Grégoire est le fils de jumeaux princiers et incestueux qui l'ont abandonné sur les flots, dans un tonnelet. Recueilli par des pêcheurs, élevé dans un monastère, à dix-sept ans, il part à la recherche de ses parents et arrive aux portes d'un royaume gouverné par une reine. Après avoir vaincu un " fat imprudent et poilu " qui faisait une " guerre d'amour " à la souveraine, Grégoire épouse cette dernière, qui n'est autre que sa mère.
    Le secret découvert, il quitte son royaume te se fait enchaîner sur un rocher nu, sans autre nourriture que le suc de la pierre. Au bout de dix-sept ans, il ressemble à un porc-épic, couvert de lichens. C'est dans cet état que le trouvent les messagers de Rome, qui parcourent le monde à la recherche du nouveau pape, désigné par l'Agneau de Dieu. Conté avec un humour qui transforme le récit édifiant en épopée perverse, L'Elu reprend les thèmes (la clé de l'abîme, la femme et le dragon, la résurrection finale) de l'Apocalypse, que Thomas Mann lisait souvent en exil...

  • Thomas Mann, que ses enfants et ses proches appelaient « le magicien » et qui s'intéressait à tout, s'est naturellement intéressé à la magie. Le magicien dont on trouvera le portrait dans Mario et le magicien est un inquiétant hypnotiseur de foire. Il exerce sur son petit public un pouvoir comparable à celui des dictateurs sur les foules. Aussi cette nouvelle, qui raconte des vacances familiales dans l'Italie mussolinienne, a-t-elle pu apparaître comme une satire du fascisme. Elle est, plus généralement, une interrogation sur la nature de la volonté et sur les limites de la liberté individuelle.
    Les récits qui suivent l'apologue du magicien : Expériences occultes, Doux sommeil, Seize ans, entre autres, prolongent cette exploration de l'inconnu où l'auteur de la Montagne magique est vraiment dans son élément.

  • Thomas Mann
    Sang réservé
    suivi de Désordre

    Romancier à grand souffle des Buddenbrook et de La Montagne magique, Thomas Mann n'a cessé en même temps d'être fasciné par l'art de la nouvelle, fait d'intensité et de concision. En témoignent ces textes écrits à divers moments de sa vie, et qui révèlent un aspect particulier de son génie d'écrivain.
    La passion sensuelle qui conduit un frère et une soeur à outrepasser le tabou de l'inceste ; un chagrin d'amour enfantin, dans l'Allemagne chaotique et déboussolée des années 1920 : en traitant avec une telle subtilité des thèmes et des ambiances très différents, Thomas Mann nous impressionne par la rigueur et la force de son écriture, la lucidité et l'humanité de son regard.



  • Le jeune joseph

    Thomas Mann

    Dans l'histoire de joseph, vendu par ses frères aux ismaélites qui l'emmènent en egypte, c'est un admirable développement que nous donne thomas mann sur le thème de la jalousie et de la provocation.
    En effet, la prédilection que lui témoigne son père et l'élection divine qui se manifeste dans ses rêves, loin d'inciter joseph à la modestie, semble le pousser à une conduite d'enfant gâté. revêtu du voile nuptial de rachel, il parade devant ses frères, qui, poussés à bout, le jettent dans une citerne. c'est grâce à l'intervention de juda qu'il en réchappe, et, tandis que jacob le croit mort, il prend le chemin de l'exil.
    Comme dans les histoires de jacob, la faveur divine se double ici de la punition des fautes.
    Avant que la prédiction s'accomplisse, l'initiation sera longue et douloureuse. mais une autre initiation commence dans ce livre, celle qui conduira joseph de l'adolescence à l'âge d'homme. les luttes et les affrontements avec ses frères, les fils de lia, les fils des servantes, qui tantôt s'allient, tantôt se disputent, dessinent une évolution au terme de laquelle il se retrouvera seul. c'est ce parallèle entre les voies de dieu et l'infinie diversité des êtres qui donne à ce livre la profondeur où l'on reconnaît l'art de thomas mann.

  • Le roman s'ouvre sur une rencontre de nuit, auprès d'un puits sur la colline d'hébron, entre le vieillard jacob et joseph, son fils préféré, adolescent d'une grande beauté, d'une grâce presque féminine, charmeur, parfois arrogant, et d'une curiosité sans cesse en éveil.
    Cette image à la fois solennelle et familière marque, dans une histoire dont l'origine remonte à la nuit des temps, l'un de ces points de passage où la tradition se transmet d'une génération à l'autre, afin que chacun se reconnaisse et reconnaisse son appartenance.
    Les histoires de jacob reprennent des événements racontés dans la bible : la colère d'esaü dépouillé de son droit d'aînesse, la fuite de jacob et son rêve prémonitoire, son séjour chez laban, sa servitude, ses mariages, jusqu'à son départ avec sa nombreuse famille, suivi de la mort de rachel, la bien-aimée, mère de joseph, à la naissance de son second fils, benjamin.
    Replacé dans un contexte historique où se manifestent les influences sur les juifs nomades, des civilisations assyrienne, babylonienne, égyptienne, le roman se déroule à la fois sur le plan du mythe, qui est éternel, et sur celui de l'histoire très particulière des rapports privilégiés d'un peuple avec son dieu, où se répètent en même temps que se renouvellent, de père en fils, la faute, l'épreuve, l'alliance.

  • Joseph, captif dans la forteresse où l'a envoyé putiphar, se rend célèbre par son art d'interpréter les songes.
    C'est ainsi qu'il est appelé à la cour du pharaon, dont le rêve des vaches grasses et des vaches maigres prédit les années de disette. une nouvelle fois, joseph peut mettre en valeur ses qualités d'organisateur. seule l'egypte échappera à la famine tandis que les pays voisins paieront très cher son blé. c'est là l'occasion de la rencontre entre joseph et ses frères que jacob lui a envoyés en émissaires et qui ne reconnaissent pas dans ce grand seigneur égyptien, marié avec la fille du prêtre d'amon, le jeune garçon qu'ils ont fait passer pour mort.
    Plus tard viendra le temps du pardon, de la réconciliation et des retrouvailles, avec la réception d'ephraïm et de manassé, fils de joseph, dans le royaume des douze tribus.
    Avec ce quatrième roman se termine joseph et ses frères. le titre général résume bien le sens profond de l'oeuvre, où l'histoire familiale est en même temps celle d'un peuple souvent divisé, incrédule et querelleur, auquel finit par s'imposer, dans une filiation à la fois familière et mystérieuse, la toute-puissance de la parole.
    Thomas mann illustre ainsi l'ambiguïté du langage qui ne semble avoir été " donné " à l'homme qu'afin de l'obliger éternellement à choisir entre la lettre et l'esprit.

  • Thomas Mann écrivit son roman Docteur Faustus entre 1943 et 1946. Dans ce roman
    philosophique, il exprime par l'intermède de son héros les souffrances de l'Allemagne humiliée de
    l'après première guerre mondiale. Le journal du Docteur Faustus, qui rassemble des notes
    chronologiques sur cette période, constitue le pendant de cet ouvrage. A cette époque, Thomas
    Mann était l'exilé allemand le plus célèbre des Etats-Unis. Il rencontrait tout le monde : des
    hommes politiques de premier plan, des savants comme Einstein, de grands musiciens tels que
    Schoenberg et des philosophes comme Adorno. Le journal du docteur Faustus constitue aussi le
    récit et le témoignage d'une grande aventure intellectuelle et politique par un écrivain au sommet
    de son art et de sa notoriété.
    L'auteur
    Né en 1875 à Lubeck et issu de la bourgeoisie munichoise, Thomas Mann a été un témoin privilégié
    de la chute de son milieu ainsi que de bouleversements historiques. Il a d'abord travaillé dans une
    compagnie d'assurances mais a vite abandonné ce métier qu'il juge bourgeois pour se consacrer à
    l'écriture. Il se fait d'abord remarquer grâce à un recueil de nouvelles, puis 'Les Buddenbrook',
    publié en 1901, le porte au devant de la scène littéraire et sera considéré comme 'l'un des
    classiques de la littérature contemporaine'.
    Arguments commerciaux
    "Publié pour la première fois en France, il y a plus de trente ans, le Journal du Docteur Faustus,
    loin de ne concerner que les exégètes de Thomas Mann, ne cesse de nous surprendre par sa
    richesse. De l'Amérique des années 40 à l'Europe en ruine de l'après-guerre, c'est tout un pan de
    l'histoire intellectuelle et politique européenne qu'il nous invite à redécouvrir et à méditer. A la
    condamnation sans appel de l'Allemagne que les critiques y virent jadis, on y trouvera aujourd'hui
    plutôt ce qui constitue la chair même du livre : des notes tissées d'angoisse, de souffrance, de
    révolte et qu'accompagne une immense pitié." (Jean-Michel Palmier, 1994)

  • Septembre 1816, weimar.
    Une paisible matrone arrive à l'hôtel de l'éléphant. elle est très vite identifiée comme étant, à quarante-quatre ans de distance, la lotte de werther. toute la petite ville est alertée et charlotte assaillie de visites. elle reçoit enfin l'invitation tant attendue de goethe lui-même. la visite de lotte au vieux goethe comblé d'honneurs est l'occasion pour thomas mann de reconstituer dans le détail et avec humour, à travers le prisme des divers points de vue, des conversations, des monologues prêtés à goethe, l'atmosphère dans laquelle celui-ci a écrit le second faust, au moment oú il était l'objet de la plus grande glorification littéraire de tous les temps.

  • Réédition d'un titre emblématique de la collection « Les Pages immortelles », publié en 1939 chez Corrêa/Buchet Chastel ; Pages de Schopenhauer, choisies et présentées par Thomas Mann.

  • Les maitres

    Thomas Mann

    {Les Maîtres} rassemble les derniers grands textes de Thomas Mann: il y rend hommage à tous ceux qu'il admire: Goethe, Gide, Musil et quelques autres. Il nous livre aussi une grande étude sur Frédéric II, et des réflexions philosophiques autour de Nietzsche et Schopenhauer.

  • Siegmund et Sieglind, frère et soeur, sont les personnages de {Sang réservé }(1921), ils s'attirent mutuellement par un vertige sensuel. Mann mêle ici satire et poésie, se fait censeur et complice d'un esthétisme fin de siècle. {Désordre }(1925) est le croquis d'une période troublée et le récit du premier amour d'une enfant. Enfin, {Maître et chien }(1918) décrit les rapports subtils de l'homme et de l'animal.

  • General & literary fiction/Classic fictionTranslated and introduced by David Luke, this new edition of the classic story of obsession also includes 6 additional tales. 'A deep and highly complex drama of the psyche' Financial Times

  • Le riche prince d'un grand-duché tombe amoureux d'une Américaine argentée. Elle lui fait découvrir la vie dont on le tenait éloigné. Il l'épouse et grâce à son argent peut rendre son peuple heureux. Derrière ce qui semble être un conte de fées léger et nostalgique se profile une allégorie bien dans la manière de l'auteur.

  • La mort à Venise

    Thomas Mann

    • Stock
    • 30 Avril 2003

    La fascination mortelle que peut exercer la beauté, tel est le sujet de La mort à Venise, ce chef-d'oeuvre d'inspiration très romantique où l'on retrouve l'essentiel de la pensée de Thomas Mann.

    Gustav Aschenbach, romancier célèbre et taciturne, voit sa vie bouleversée par la beauté divine et la grâce d'un adolescent. Sous le regard interrogateur du jeune Tadzio, la descente aux abîmes de ce veuf respectable, dans une Venise au charme maléfique rongée par le choléra, est un des récits les plus troublants de cet auteur.

    Le désordre passionnel qui s'empare de Gustav Aschenbach révèle une part des tourments intimes de l'immense écrivain que fut Thomas Mann dont l'autobiographie à peine voilée a inspiré toute l'oeuvre.

    />
    La mort à Venise est suivi de Tristan, dont l'univers glacé de la montagne et la gaieté factice du sanatorium composent une sorte de prélude à La montagne magique, un de ses grands romans. Dans ce monde qui déjà échappe aux vivants s'affrontent l'artiste, voué aux rimes morbides et à la métaphysique, et le bourgeois, homme d'action à la santé et aux affaires florissantes.


    Une nouvelle brève mettant en scène un pauvre veuf alcoolique , Le chemin du cimetière, clôt ce recueil de façon poignante.

  • Anglais THE MAGIC MOUNTAIN

    Thomas Mann

    This is an intellectual drama of the forces which play upon modern man. Its theatre is a sanatorium in the Swiss mountains - a community organized with exclusive reference to ill-health.

empty