Harpercollins

  • Au cours des années Ghosn, Renault est devenu le théâtre des complots et des coups fourrés, des dizaines de salariés sont licenciés sur la base d'accusations farfelues. Et quand ça va mal, leur patron sans scrupule n'hésite pas à sacrifier tous ceux qui oeuvrent pour le servir.Automne 2018, coup de théâtre. Les salariés virés sont réhabilités et c'est Carlos Ghosn qui est poursuivi au Japon. Le seul à avoir détourné des fonds, c'est lui. Mais que peut la justice face à ce multimillionnaire ? En 2019, Carlos Ghosn et ses barbouzes signent une évasion comme seuls pourraient en rêver les meilleurs des services secrets.Fruit de trois ans d'enquête, Renault, nid d'espions offre une plongée hallucinante dans l'entreprise mythique du patron le mieux payé de France. Une histoire glaçante. Pourquoi ? Parce que tout est vrai.

  • Des tortionnaires encagoulés de noir pour effrayer les foules en Syrie ; les mêmes habillés en civil, barbe rasée, postiche sur la tête et cigarette aux lèvres pour ne pas attirer l'attention en Europe : l'État islamique s'est doté d'un «  bureau des légendes  » djihadiste. Pour la première fois, une enquête révèle le fonctionnement de ces services spéciaux qui depuis Raqqa pilotaient les attentats du 13 Novembre.  Un travail d'investigation salué par l'ensemble de la presse française (Le Monde, La Croix, L'Express, France Info, RFI...), mais aussi par la presse internationale (Die Welt, RTBF, Journal of Strategic Studies...), qui s'appuie sur une quarantaine d'entretiens et, surtout, sur des renseignements confidentiels provenant des services secrets français, anglais, allemands, américains, belges, danois, hollandais, suisses ou encore israéliens.
    « Un récit ciselé, d'une précision fascinante qui invite à comprendre la mécanique de l'horreur, jusque dans l'intimité des bourreaux. »

empty