• Africville

    Jeffrey Colvin

    Années 1930. Kath Ella refuse de suivre son destin tout tracé de fille decouleur et quitte Africville, un quartier fondé par d'anciens esclaves enNouvelle-Écosse, au Canada. Après une histoire d'amour marquée par ledeuil, elle donnera naissance à un fils, Omar, qui sera rebaptisé Étienne.Années 1960. Étienne, dont la pâleur lui permet de passer pour un Blanc,vit en Alabama. Il est déchiré entre ses racines noires et la peur de perdre lavie qu'il est en train de construire.Années 1980. À la mort de son père, Warner se lance dans une quête deses origines, qui le mènera dans ce qui reste d'Africville mais aussi dans uneprison d'État au fin fond du Mississippi.Trois destins, trois personnages aux prises avec la réalité sociale de leurépoque et les aléas de la vie. Pas de pathos ni de velléité moralisatrice. Les héros de ce roman sont des êtres vrais, de chair et de sang. En toile de fond,Africville, à la fois aimant et repoussoir, dont l'empreinte se transmet degénération en génération.

empty