• Ajouter au panier
    En stock
  • Faustus kelly

    Flann O'Brien

    Il faut qu'il parte ! Qui ? Le diable ? Faustus Kelly ou le pacte avec Faust revisité par celui que James Joyce célébrait comme « un écrivain authentique doué du véritable esprit comique »... et qui négocie avec brio les courants de l'humour et de l'invraisemblance (entre chien et loup), sans rien perdre de sa charge subversive.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Flann O'Brien (1911-1966) partage avec Joyce le trône de malt de la littérature irlandaise. Son oeuvre est aujourd'hui presque intégralement traduite en français. Nous proposons ici l'édition complète de ses romans, parmi les plus fous qui aient jamais été écrits en aucune langue. « En vingt-cinq ans, écrivit-il dans le magazine New Ireland en mars 1964, j'ai écrit dix livres sous quatre noms de plume totalement incompatibles et sur des sujets n'ayant pas le moindre rapport entre eux. Cinq sont des livres de fiction, le sixième un commentaire sociologique, deux autres traitent de sujets scientifiques, auquel il faut ajouter un essai sur la littérature, un livre écrit en gaélique et une pièce. » « Un écrivain authentique doué du véritable esprit comique. » James Joyce « Avec Joyce et Beckett il constitue notre trinité de grands écrivains irlandais. » Edna O'Brien « Les livres de Flann O'Brien sont les meilleurs amis qui se puissent trouver. Ce sont des toniques administrés par un Hippocrate irlandais au désespoir loufoque, qui remédie par le rire à l'inconvénient d'être né. » Linda Lê

  • The undergradute narrator of this novel lives with his uncle in Dublin, drinks too much and invents stories peopled with hilarious and unlikely characters, one of whom creates a means by which women can give birth to full-grown people.

  • Après le succès du Troisième policier, reprise en collection « Libretto » de L'Archiviste de Dublin de Flann O'Brien (1911-1966) : prototype du polar métaphysique à l'irlandaise.
    Joyce salua en O'Brien son égal : « Un écrivain authentique, doué du véritable esprit comique. » Brendan Behan : « Je le lis avec soulagement et jalousie. » Edna O'Brien : « Avec Joyce et Beckett il constitue notre trinité de grands écrivains irlandais. » Plus près de nous :
    « Les livres de Flann O'Brien sont les meilleurs amis qui se puissent trouver. Ce sont des toniques administrés par un Hippocrate irlandais au désespoir loufoque, qui remédie par le rire à l'inconvénient d'être né. » LINDA LÊ

  • Though best known for his fine novels, Irish writer O'Brien also wrote under the name Myles na Gopaleen a newspaper column in the Irish Times called "Cruiskeen Lawn" for more than 30 years. This 1968 volume collects the best of those pieces. O'Brien leans on many Irish clich?s (poverty, boozing, etc.) but uses them often with great humor. Copyright 1999 Reed Business Information, Inc.

  • Swim-two-birds

    Flann O'Brien

    Le narrateur de Swim-Two-Birds est un jeune étudiant irlandais qui vit à Dublin en compagnie de son oncle et préfère aller au pub avec ses amis plutôt que de travailler.
    À partir de ce simple argument commence l'histoire la plus folle, la plus cocasse, la plus joyeuse. Ou plutôt les histoires : car notre étudiant en écrit lui-même, où il invente des courses-poursuites entre policiers irlandais et Indiens d'Amérique, des femmes qui donnent naissance à des adultes, et autres extravagances. Roman à tiroirs, aventures à l'intérieur des aventures, toutes plus folles les unes que les autres.
    Premier roman de Flann O'Brien (1911-1966), Swim-Two-Birds, publié en Irlande en 1939, y est un roman aussi célèbre et aimé que l'Ulysse de Joyce. Véritable bacchanale d'humour, de farce, de fantaisie et d'intelligence, Swim-Two-Birds est présenté ici dans une nouvelle traduction, qui rend justice à son génie.

  • Le troisième policier

    Flann O'Brien

    • Granit
    • 24 Juillet 2002

    Les romans de Flann O'Brien sont parmi les plus fous qui aient jamais été écrits en aucune langue.
    Dans ces deux romans, Le Troisième Policier et L'Archiviste de Dublin, qui se répondent et que traversent certains mêmes personnages, il va au plus loin dans l'exploration d'un monde qui oscille sans cesse entre le réel familier et un imaginaire insensé. Le héros du Troisième Policier connaît des épreuves alternativement dramatiques et cocasses, avec une innocence et une bonne volonté inlassables : le contraste est irrésistible.
    On a pu résumer ainsi ce livre impossible à raconter : " Un homme mort, ne sachant pas qu'il est mort, se trouve dans un pays étrange où la police vole des bicyclettes pour empêcher les gens de devenir leur propre bicyclette ! " Flann O'Brien confiait à William Saroyan : " Quand on décrit le royaume des morts - et des damnés - où aucune loi, aucune règle n'est valable (pas même la loi de la gravité), on a toute latitude pour le bavardage et les plaisanteries.
    " Et il ajoutait : " L'enfer tourne en rond. ". Ce livre d'une invention désopilante est traduit et présenté par Patrick Reumaux avec toute la verve souhaitable. O'Brien parvient comme en se jouant à mêler le vrai et le faux, l'envers et l'endroit, le vécu et le rêvé. Son délire lucide inquiète autant qu'il fait rire.

  • A masterpiece of black humour from the renown comic and acclaimed author of 'At Swim-Two-Birds' - Flann O'Brien

empty