• Le maire d'une petite commune peut-il agir quand l'État renonce à exercer ses responsabilités ?
    Peut-il empêcher les agriculteurs de mettre en danger leur santé et celle des riverains de parcelles aspergées de pesticides ? Daniel Cueff, disciple indigné de Stéphane Hessel à la tête de Langouët - 602 âmes, à 25 km de Rennes - a rédigé un arrêté interdisant l'utilisation de pesticides de synthèse à moins de 150 m des habitations. Voici le récit ferme et non sans humour de ce lanceur d'alerte. Pourquoi une telle carence de la loi ?
    Daniel Cueff met en cause l'agriculture low cost de proximité ou d'importation et dégage la voie pour une ruralité apaisée et plus de démocratie dans des territoires nourriciers.

  • Dans les récits qui vous sont proposés ici, aux Molières, à Châtel-en-Trièves, à Langouët, à Ayen, à Longpont-sur-Orge, de nouvelles pratiques politiques voient le jour et s'inventent à tâtons, mais il se construit sûrement un nouveau monde, s'appuyant sur les réalités quotidiennes et proches, tout en restant connecté aux enjeux planétaires qui interrogent notre avenir commun.
    Il réhabilite le citoyen dans la cité. Ce qui est donc nouveau, c'est la capacité de faire correspondre notre besoin de repères et de perspectives de progrès avec la communauté humaine capable de s'organiser pour les mettre en oeuvre.
    « Faire société » est une alchimie qui peut être la vôtre, nécessitant travail mais seule à vous garantir, en touchant de vos propres mains les réussites et les progrès réalisés, de purs bonheurs qui vous appartiennent vraiment.
    La commune est à vous ! Les élections municipales en 2020 peuvent amplifier ce que certains ont commencé.
    Engagez-vous !

  • Et si Christian Troadec et la plate-forme politique qu'il emmenait, Oui la Bretagne, avaient gagné les élections régionales en 2015 ? Que se serait-il passé au cours des 100 premiers jours de cette nouvelle mandature placée sous le signe d'un régionalisme affirmé ? Daniel Cueff, initiateur de la plate-forme Oui, la Bretagne et Michel Le Tallec, journaliste ont été au coeur de la campagne des régionales de 2015 et ont voulu prolonger leur action militante en élaborant ce petit essai de politique-fiction. Mais, pour fictif qu'il soit, cet essai repose sur une conviction réelle et profonde, à savoir que le jacobinisme comme mode de gouvernance est à ranger définitivement au rayon des vieilles choses inutiles pour être remplacé par un pouvoir régionaliste affirmé et novateur. Pour construire cette nécessaire, et, dirions-nous, vitale transition, des solutions existent et cet ouvrage en propose certaines. Mais la liste est loin d'être exhaustive, et chacune, chacun pourra apporter sa pierre au nouvel édifice. C'est sans doute cela l'ambition de cet essai politique, où, loin de toute aridité, l'humour nécessaire le dispute aussi au sérieux de la réflexion. Une ambition tout à fait claire : permettre à chaque Bretonne et chaque Breton de bâtir, selon ses compétences et ses goûts, l'avenir de son pays, selon le slogan toujours d'actualité : « vivre, travailler et décider en Bretagne ».

empty