• « En plus de trente ans de vie d'Israélienne, je n'ai pas rencontré Dieu. Je n'ai pas non plus désiré le Messie. Je suis restée effrayée par le désert et je n'ai jamais pu m'habituer à la guerre. Quant aux idéologies, je n'en ai partagé aucune. La moustache de Staline m'avait suffi, même quand elle s'est transformée en habits de Mao pour les uns, ou en apologie de nos patriarches et de leur descendance pour les autres. » C'est sur ce ton, à la fois grave et plein d'ironie, que Danièle Kriegel mène tambours battants son récit autobiographique.
    Fille d'Annie Kriegel, ancienne résistante et figure du communisme puis de l'anti-communisme le plus acharné, elle raconte une enfance de forts contrastes, une jeunesse post-soixante-huitarde qu'elle vit en plein décalage, la découverte d'un pays, Israël, dont elle refuse certains codes tout en l'aimant éperdument. Autant de paradoxes que son écriture étonnamment vivante nous fait partager et comprendre. Un livre irrésistible.

  • Et si on en riait, pour une fois ? Ils sont fous ces Hébreux, c'est un vrai Guinness à l'israélienne, entre le record du plat de houmous le plus volumineux du monde, le lait de girafe cachère, la vie de Moïse revisitée par un spécialiste des plantes hallucinatoires, ou le petit " zizi " de l'escroc du siècle.
    Vous voilà conviés à une visite déjantée dans une Terre promise qui ne se prend pas au sérieux. L'auteure met le doigt avec humour et tendresse sur la folie douce, ordinaire, d'une population qui se réveille chaque matin coincée entre modernité et tradition, hyperreligion et laïcité scandaleuse, nostalgie du Messie qui n'arrive pas et postmodernisme décomplexé. Ses chroniques content ce quotidien, ponctué par les scandales politiques, le fait du petit prince, l'engouement pour la téléréalité, les parachutes dorés pour patrons en crise, la jeunesse qui n'en est plus une.
    Bref, une nation plurielle, avec ses stars, ses anonymes, ses gros, ses maigres, ses empêcheurs de tourner en rond, ses gentils, ses salauds, etc. Mais aussi un pays décalé, insolite, " hénaurme ", grave parfois, mais drôle, très drôle, presque tout le temps. " Un Israël de folie ", on vous dit !

empty