• Bondrée

    Andrée A. Michaud

    À l'été 1967, une jeune fille disparaît dans les épaisses forêts entourant Boundary Pond, un lac des confins du Québec rebaptisé Bondrée par un trappeur mort depuis longtemps. Elle est retrouvée morte, la jambe prise dans un piège à ours rouillé. On veut croire à un accident, lorsqu'une deuxième adolescente disparaît à son tour... Déjà couronné de trois prix au Québec, «Bondrée» a reçu le Prix des lecteurs Quais du polar 2017 et était sélectionné pour le Grand Prix des Lectrices de ELLE.

  • À 30 ans d'intervalle, deux enfants disparaissent dans des circonstances nébuleuses. Rien ne lie apparemment ces drames, sinon l'horreur qui les entoure et la douleur de leurs survivants... Par l'auteur de «Bondrée», récompensé par le prix des lecteurs Quais du polar 2017 et le prix SNCF du polar 2019.

  • Lazy Bird

    Andree A. Michaud

    Qui est Lazy Bird ? Un oiseau rare ou un oiseau de malheur ? Une pièce musicale de John Coltrane ou une jeune fille perdue ayant un penchant prononcé pour le milk-shake, les gommes Bazooka et Jim Morrison ? Toutes ces réponses se valent, mais la véritable question est plutôt de savoir qui est la mystérieuse femme hantant les nuits de Bob Richard, animateur de radio à la station WZCZ de Solitary Mountain. Dès le jour où cet albinos marqué par son passé accepte de quitter le Québec et de s'exiler au Vermont pour y animer une émission de nuit, le sort en est jeté. 

  • Tempetes

    Andrée A. Michaud

    Marie Saintonge emménage dans une maison léguée par son oncle, récemment suicidé, située dans le Massif bleu, une montagne québécoise. Confinée à l'intérieur à cause d'une tempête de neige, elle y vit des phénomènes à l'apparence paranormale et finit par perdre pied... Ric Dubois est resté le prête-plume de l'écrivain Chris Julian jusqu'à sa mort par suicide. Délivré de ses obligations à son égard mais déterminé à terminer le manuscrit  pour se prouver sa propre valeur, Ric se rend au campint du Massif bleu, afin d'y travailler sur le roman. Plusieurs meurtres ont lieu au camping ; bien que soupçonné par beaucoup de locaux à cause de son statut d'étranger, Ric s'efforce de mettre la main sur le véritable coupable.  Deux versants de la montagne, deux destins tragiques qui vont se rejoindre. 

  • Au cours des dernières années, les écrits d´Andrée A. Michaud sont parvenus à se forger une place bien à part dans notre littérature. Déjà, en 1987, avec la publication de La Femme de Sath, l´auteure posait les jalons de ce qui allait devenir les traits caractéristiques de son oeuvre. Elle revisite aujourd´hui ce premier roman, un suspense psychologique qui avait suscité les éloges de la critique.
    À travers une écriture sobre et évocatrice, La Femme de Sath dévoile un lieu gorgé de secrets et de mystères. Les mots transportent le lecteur dans ce petit village où il devient presque impossible de distinguer le vrai du faux. De toute façon, la vérité est si insaisissable.
    Une nuit d´automne, à Sath, une petite ville au bord de la mer, descendent du train un homme et deux femmes. À la fenêtre d´une chambre d´hôtel, une vieille dame épie le va-et-vient de ces étrangers qui semblent liés par un étrange destin. Les villageois aussi observent et propagent quelques commérages sur les nouveaux venus, jusqu´au jour où ils découvrent le corps d´une femme rejetée par la marée. Une vingtaine d´années plus tard, quelqu´un découvre, sur le pas de sa porte, un mystérieux carnet, vraisemblablement les notes d´observation de la dame à la fenêtre. Il s´en suivra une enquête pour tenter de faire la lumière sur cette histoire qui a laissé des traces indélébiles dans la mémoire des gens de Sath...

  • Le ravissement

    Andrée A. Michaud

    Un délicieux roman « noir », évoquant le meilleur Duras.
    À la fois roman policier, récit psychologique et conte fantastique, Le
    Ravissement est une libre variation sur les multiples pièges de la mémoire.
    La dualité y est thème récurrent : réel et irréel, rêve et cauchemar, lucidité et folie, mort et immortalité viennent s'affronter et se confondre.
    Dans la première partie du roman, une jeune femme perturbée cherche à ressembler ses souvenirs de la période qui a précédé l'enlèvement de la petite Talia Jacob, alors qu'elle-même bascule irrémédiablement vers la folie.
    Dix ans plus tard, un homme, deuxième narrateur du roman, enquête sur un événement identique, la disparition d'une autre petite fille nommée
    Alicia Duchamp. Malgré ses efforts pour sauver la prochaine victime, il sombre à son tour dans la déraison..
    Andrée A. Michaud gratte la surface d'un idyllique tableau champêtre pour en révéler la noirceur. Une ambiance qui évoque (et ce n'est sûrement pas un hasard) Le Ravissement de Lol V. Stein de Marguerite Duras.

  • Retrouvez Andrée A. Michaud sur un terrain où on ne l'attendait pas, soit celui de l'humour, de la légèreté et de l'absurde.
    Ancré dans une culture populaire où les références au cinéma, à la chanson et à la littérature

  • Le ravissement

    Michaud Andree A

    Partie se ressourcer à la campagne dans un lieu magnifique, lhéroïne de la première partie du roman est mêlée malgré elle aux étranges événements qui bouleversent les Bois noirs en cet été de 1988. Une disparition, un meurtre, une enfance volée. Des thèmes qui frappent limagination. Dix ans plus tard, un policier est dépêché sur les lieux pour enquêter sur une affaire présentant des similitudes troublantes. Dans cet univers cyclique, véritable microcosme, les couleurs et les textures les plus éclatantes prennent une teinte inquiétante, à limage des contes qui ont bercé notre enfance.

empty