Mare Nostrum

  • Le "Journal d'un réfugié catalan" retrace le parcours en France d'un exilé catalan après la Guerre civile espagnole.
    Interné d'abord dans le camp d'Argelès en février 1939, le narrateur parvint à s'échapper et traversa la France en passant par Perpignan, Toulouse, Paris et la Dordogne, avant d'être conduit, sept mois plus tard dans le camp d'internement de Saint-Cyprien. C'est vraisemblablement dans ce camp qu'il rédigea son journal.
    Ce texte, traduit pour la première fois en français, constitue un témoignage précis et non dénué d'humour sur les difficultés rencontrées par les Républicains catalans et espagnols à leur arrivée en France.

  • Le 14 mars 1492 l'édit d'expulsion des Juifs est promulgué. Il y est dit que «tout juif trouvé sur la terre d'Espagne après le 31 juillet sera mis à mort sans jugement». La majorité des Juifs catalans s'embarquent vers l'empire ottoman prêt à les accueillir. Mais certains d'entre eux, venant de Barcelone, Gérone ou Tarragone espèrent trouver refuge en Roussillon, alors province française. Le 15 septembre 1492, le nouveau roi de France Charles VIII donne ordre de poursuivre ces immigrants et de les chasser.
    Le 3 septembre 1493, Charles VIII restitue le Roussillon et la Cerdagne à l'Espagne.
    Le 13 du même mois, les rois catholiques pénètrent dans Perpignan. Dès le 21 septembre, un second édit d'expulsion est proclamé. Il accorde trente jours à tous les Juifs pour partir. Rassemblés dans la baie de Port-Vendres dans l'attente du départ prévu pour le 21 octobre, les trente-neuf derniers Juifs catalans, épuisés, malades, et devant des éléments naturels déchaînés, obtiennent l'autorisation d'attendre quelque temps avant d'embarquer enfin à Collioure, en direction de Naples.

empty