Emeline De Villele

  • Les charmes d´une femme, ça se monnaye ? Cinq années de prostitution, ça laisse indemne ? Avec ses yeux bleus, profonds, qui en disent long et sa voix rauque, Véronique raconte. Il faut l´entendre. L´émotion est là, palpable. Un début de vie inimaginable, des années de trottoir, quatre enfants de trois pères différents - violents, haineux pour certains au point de vouloir éloigner d´elle ses fils - la ville de Tours, qu´elle a voulu faire sienne et dont elle connaît les rues, les bars, les gens, les moeurs...

    Véronique Verger est une femme accomplie, mais une mère déchirée et ses paroles sortent tout droit de son coeur et de ses tripes. Bien plus qu´un récit de vie, ce livre est un réquisitoire passionné contre la prostitution : celui d´une femme, qui a traversé tellement d´épreuves que l´on se demande comment elle tient encore debout. Mais cette femme a compris que la vie nous donnait ce que l´on devait connaître, le meilleur comme le pire, pour se réaliser. Elle a franchi les obstacles un à un, a surmonté, grâce à sa volonté de fer et à son énergie rayonnante, la souffrance, la violence, l´épuisement physique et moral, la méchanceté humaine. Une Dame est enfin née à la vie...

  • Éclats de voix, éclats de verre, coups d´éclat ou éclats de rire ! C´est la vie, toute simple, qui passe dans ce recueil de poèmes, où les mots concourent à l´unisson en un long appel à l´amour. Tout un chacun pourra, dans ces poèmes, puiser à voix haute un morceau du puzzle de son existence.

  • Trente-cinq ans de rue et de coups durs, ça vous marque un homme, ça le façonne. Il faut résister.
    Jean-Michel Bafourd se dévoile, il parle franc, il parle cru. Il raconte avec humour et tendresse, son enfance, ses sept beaux-pères, les moines de Solesmes, son passage à tabac, la prison, les 24 Heures du Mans et André Verchuren...
    La rue c´est pas une bonne solution, ça t´emmène n´importe où, mais parfois quelque part...
    Dans un univers de solitude, au milieu des gens qui passent, l´auteur dépose ses mots à votre porte : Je vais te dire...

  • Anaël et Caliel, deux jeunes étudiants orphelins, ne se connaissent pas. L´un vit à Sarlat dans le Périgord, l´autre à Azay-le-Rideau, en Touraine. Malgré les kilomètres qui les séparent, un épais mystère cependant les rassemble : les paumes de leurs mains sont lisses, vierges de toutes ces lignes dans lesquelles les bohémiennes aiment à lire l´avenir...
    Jetés tous deux dans une folle quête d´identité, ils sont guidés par les apparitions furtives d´un mage, Aladiah, et épaulés par des femmes à la présence enveloppante et déterminée. Leurs destins vont se croiser et converger vers ce lieu fascinant qu´est l´abbaye de Fontevraud et qui, depuis des siècles, renferme au coeur de ses souterrains des secrets inavouables. Anaël et Caliel y découvriront-ils ce qu´ils cherchent tant ? Parviendront-ils à lever le voile sur leur passé ? Mettront-ils fin à la terrifiante machination dont ils ont été victimes comme tant d´autres enfants ? Pourront-ils enfin imaginer leur avenir sans tourment et s´abandonner à l´amour ?
    Dans ce roman fantastique, Véronique Moisson nous entraîne à la découverte d´endroits magiques qu´elle affectionne, hantés par des personnages de l´Histoire auxquels se mêlent les créatures de son imaginaire fourmillant de détails et de fantaisies.
    Dans le village de Touraine où elle vit, pousser la porte de son atelier de peinture ou de son jardin, c´est déjà basculer dans un autre monde. Des personnages de céramique habitent les creux des murs, un soldat de fer garde la boîte aux lettres...

  • Je ne suis pas d'ici, je suis de mon pays et même si je suis heureuse en France, un fil me retient, un fil qui tire plus fort quand le soleil brille...
    Alia Pinto Falgueiras est née à Benlhevai, un petit village de la province du Trás-Os-Montes, située au nord du Portugal et qui signifie au-delà des monts. En 1963, alors qu'elle avait huit ans, elle est venue vivre en France avec ses parents, en Touraine. C'est ce fil, toujours, qui l'a poussée vers l'écriture afin que ses enfants et petits-enfants n'oublient pas d'où ils viennent. Avec simplicité et douceur, Alia nous livre ses souvenirs d'enfance, dans ce Portugal encore vierge de toute modernité.
    Avec une infinie tendresse pour son pays natal et son peuple, les scènes du quotidien prennent vie sous sa plume. La vendeuse de poisson, marchant pieds nus de village en village, s'anime, les chants des veillées de vendanges et de moissons retentissent. Les sensations se font de plus en plus précises et l'odeur entêtante des orangers en fleurs se dégage des pages, se mêlant à celle, laiteuse et sucrée, des figuiers.
    Le murmure des confidences échangées par les femmes au lavoir se perd au milieu des rires des enfants. Le goût du poulpe arrosé d'huile d'olive et du pain chaud sortant du four titille les papilles... Ce témoignage, teinté de mélancolie et de joie, est une invitation au voyage à travers le temps, un hymne à une époque désormais révolue mais qui doit continuer de vivre dans les coeurs et les mémoires.
    Plus que le récit de sa propre vie, c'est l'histoire de toute une génération, déchirée entre deux patries, que nous chante Alia, sur les notes d'un émouvant fado...

  • Violée à quatorze ans par Michel Fourniret, qui répond aujourd´hui seulement en justice de ses nombreux crimes, Dahina Le Guennan, devenue, à quarante ans, une infatigable militante de la cause des victimes, raconte son parcours à un journaliste romancier, Frédéric Mazé, en présence d´un ex-magistrat, Laurent Lèguevaque, qui, silencieux durant l´entretien, commente à l´écritleur dialogue. De ce remue-méninge « en salle d´audience » naît un texte radical : oui, il existe pour l´administration justice une « sous-France »... Celle des victimes.
    La procédure choisie - confronter le témoignage clinique d´une victime parlant vrai, parfois crûment , aux réflexions d´un ex. magistrat essayiste pamphlétaire ayant démissionné pour recouvrer sa liberté de ton, le tout sous le feu des questions d´un écrivain travaillant depuis longtemps la matière de l´entretien - aboutit à une curiosité littéraire percutante, en une manière de constat cruel, porteur toutefois d´espérances...

  • Si vous saviez...

    J-C Barriere

    D'une salle de garde impersonnelle, d'un océan agité, un marchand de sable pour la vie, marin à ses heures, nous livre avec émotion des moments d'éternité, revisitant l'amour et ses instants dérobés, magiques. De la tendresse des mots naît une poésie du coeur, sensible, nostalgique parfois.

  • Quelque part à Ventspils, dans le calme enveloppant et tranchant de l´hiver letton, la plume du poète crisse sur le papier-neige. Il dessine des paysages insolites, façonnés par la blancheur, le froid et le silence, presqu´immuables et pourtant bien vivants... Silence à fendre est né lors d´une résidence en Lettonie en février 2010.

empty