Pat A Pan

  • Le dessin de presse est un art majeur, car libre, franc et spontané, face à une actualité chaque jour plus grave en ce monde à la dérive.
    Certes, à l'image du fou de nos anciens rois, de qui toute impertinence était permise à la seule condition qu'elle fasse rire le dessinateur humoristique jouit depuis deux siècles en France d'une certaine complaisance de la part du pouvoir politique. Mais c'est loin d'être une généralité sur la planète qui assiste à l'effondrement de ses repères économiques et s'abandonne ici et là aux dictatures aveugles de l'obscurantisme religieux...
    II est ainsi urgent et salutaire d'observer le monde avec un maximum de distance, de ne jamais gober d'un trait l'information que l'on nous sert et de se dégager avec énergie de tout coton chloroformé au "politiquement correct". L'Almanach du Dessin de Presse se veut la vitrine d'une profession qui, mines et plumes en avant, mène le combat pour la défense de son mode naturel d'expression : celui du deuxième degré.
    En effectuant, le 1er avril de chaque année, la chronique décalée des douze mois écoulés - ici l'ensemble de l'année 2009 - cet ouvrage offre assurément à ses lecteurs le regard le plus pertinent que l'on puisse poser sur l'Histoire.

  • Etat normal !

    Man

    Un jardin heureux est un jardin harmonieux ! Et l'harmonie de nos cultures passe avant tout par un choix judicieux d'associations de plantes. Vous voici aujourd'hui en possession du guide indispensable des bonnes associations de plantes au jardin : découvrez les vertus des plantes et essayez vos propres combinaisons pour un jardin en parfaite santé !

  • Le dessin de presse est un art majeur, car libre, franc et spontané, qui rend compte d'une actualité chaque jour plus grave en cette planète à la dérive. Face à l'effondrement des repères économiques et sociaux et face à la dictature aveugle des obscurantismes religieux, il est urgent et salutaire d'observer le monde avec un maximum de distance, de ne jamais gober d'un trait l'information que l'on nous sert et de se dégager avec énergie de tout coton chlorophormé au «politiquement correct». Vive la liberté de rire... de tout !
    L'Annuel du Dessin de Presse se veut la vitrine d'une profession qui, mines et plumes en avant, mène le combat pour la défense de son mode naturel d'expression : l'humour, toujours à lire au second degré.

  • Face à l'effondrement des repères économiques et sociaux et face à la dictature aveugle des obscurantismes religieux, il est urgent et salutaire d'observer le monde avec un maximum de distance, de ne jamais gober d'un trait l'information que l'on nous sert et de se dégager avec énergie de tout coton chlorophormé au "politiquement correct".
    Vive la liberté de rire... de tout !
    L'Almanach du Dessin de Presse se veut la vitrine d'une profession qui, mines et plumes en avant, mène le combat pour la défense de son mode naturel d'expression : l'humour, toujours à lire au second degré. En effectuant chaque année la chronique joyeusement décalée des douze mois écoulés, ici l'ensemble de l'année 2011, à travers les meilleurs dessins publiés dans la presse francophone, cet ouvrage offre assurément à ses lecteurs le regard le plus pertinent que l'on puisse poser sur l'Histoire.

  • L'Almanach revisite 12 mois d'actualités politique, culturelle, sportive, sous l'oeil acerbe de 120 dessinateurs satiriques, d'humour, de presse, caricaturistes... un beau casting où se cotoient des signatures majeures comme Cabu, Plantu, Brito, Mulatier, JM Renault et les stars de demain... Album luxueux (192 pages couleurs, jaquette en vernis sélectif sur couverture alternative), premier du genre et futur incontournable journal de l'année ! A ne pas rater !

  • Nicollin ; une vie de foot !

    Dadou

    Connu de tous les amateurs de foot pour sa bonhomie et son franc-parler à la sortie des pelouses, Louis Nicollin, dit «Loulou», est le président fondateur du Montpellier Hérault Sporting Club, et dirige le Groupe Nicollin, l'entreprise familiale spécialisée dans le ramassage et le retraitement des déchets ménagers et industriels, d'où, sans doute, son solide tempérament «terre à terre»... Par ses sorties médiatiques, jamais préméditées mais toujours parfaitement assumées, à l'image de celles de ses amis Georges Frêche et Gérard Depardieu, «le président» du MHSC est la dernière grande gueule d'un monde du foot qui se livre aujourd'hui, corps et âme, au fric nauséabond des multinationales tout en prétendant se parer du voile blanc du politiquement correct... Mais avec Loulou, en revanche, rien de tout ça, jamais de langue de bois, que du ressenti, que de l'affectif, que du franc et, certes, que du massif !... C'est bien pour ça qu'on l'aime.

  • Tout s'emballe !

    Man

    Chaque matin, le premier geste des lecteurs de Midi Libre (de Toulouse à Marseille, de Millau à Perpignan) est de feuilleter le journal pour découvrir ce que le talentueux dessinateur Man a encore trouvé pour pasticher l'actualité nationale et internationale.
    La grande efficacité de ses dessins, publiés dans divers ouvrages collectifs d'humour, notamment dans l'«Almanach 2011 du Dessin de Presse et de la Caricature», fait que les amateurs d'humour ont remarqué son talent et attendent cet album dans toutes les bonnes librairies de France.

  • «Aller en Garrigue» signifie, sur tout le pourtour méditerranéen français, «sortir de la ville», «courir la nature»...Avec l'engouement des balades et des randonnées dominicales, tous les membres de la famille sont en admiration face à cette nature si singulière, si colorée, si exubérante, et s'y intéressent.
    L'ouvrage encyclopédique "La Garrigue Grandeur Nature" est organisé, avec les références grandeur nature de chaque espèce, pour leur permettre de retrouver la flore et la faune rencontrées lors de leur promenade, de connaître les noms, les moeurs et les anecdotes locales de chaque élément et de chaque acteur du décor méditerranéen, avec précision, humour et simplicité.

  • Ceinture !

    Man

    Man répond à l'appel de la vie à Petit-Quevilly, un 18 juin, vingt ans jour pour jour après Paul Mc Cartney avec qui il partage, en toute modestie, un goût certain pour les mélodies bien troussées et une cuisine non carnée. Après les Beaux-Arts, il " monte " à Paris où il croque les touristes à l'ombre des tuyaux du centre Pompidou jusqu'à ce que le maire de l'époque " nettoie " la place de tous les saltimbanques et " pouilleux du crayon ". Direction le grand nord où la presse accueille enfin ses premiers dessins, d'abord à Lille (Nord Eclair et La Croix magazine), puis à Londres (The European, Punch, etc.). Le soleil le réclame enfin en 1992, à Montpellier où, depuis, il choisit, bizarrement, de demeurer tapi dans sa grotte pour livrer, en temps et heure, ses réjouissants dessins au quotidien Midi Libre.

  • Les aventures du p'tit déj' sont publiées depuis plusieurs années dans le journal de Mickey.
    "Ah ! La mûre, toujours la mûre" est le premier album réunissant les meilleurs gags de cette série... ménagère.

  • Bonjour Tibitin

    Jean-Michel Renault

    Tibitin, en créole, est un mot passe-partout : cela signifie un petit quelque chose, un petit truc. Et c'est ce petit quelque chose, cette petite différence que l'on retrouve dans les petits bourgs, que l'on croise sur chaque morne qui vallonne les îles de la Caraïbe. Si les poulbots des froids pays jouent dans les poubelles, le nez à hauteur des pots d'échappement malsains, Tibitin, lui, évite les grandes cités modernes que sont Fort-de-France et Pointe-à-Pitre pour courir pieds nus sur les plages, dans les mangroves, à poursuivre les crabes et les papillons, à copiner avec les colibris, les frégates et les pélicans, à jouer au foot avec les racoons, les tortues et les iguanes. Et sises frasques lui attirent parfois les foudres du ciel, il ne peut s'agir que d'une noix de coco décrochée de ses palmes qui, dit-on aux Antilles, n'évite que les amoureux. Plus qu'un simple album de bande dessinée : Au gré de ses aventures, de ses rencontres au coeur de la nature tropicale, Tibitin invite le lecteur à découvrir de plus près ses amis de plumes, de poils ou d'écailles, en présentant des dossiers photos sur la faune originale des îles... autant de nouvelles occasions de rire, tout en s'instruisant !

  • Non de dieux !

    Collectif

    Et laissez-nous rire, nous les mécréants, nous les rationnels, nous les gibiers de potence candidats aux douces flammes de cet enfer pavé des pires intentions du monde, laissez-nous donc rire de bon coeur, en choeur et de très mauvaise foi, avec les dessins de cet ouvrage, assurément iconoclastes, réalisés par soixante et onze crayons parmi les plus talentueux de la planète.
    Inscrits dans une tradition de libre-pensée forgée par des siècles de lutte contre l'obscurantisme, nous avons le droit, en France, de ne pas croire en un prétendu au-delà. Et depuis 1905, aucune loi n'interdit de rire de tout, y compris des religions. Qu'on se le dise et n'en déplaise aux curés, aux rabbins et aux mollahs... Aujourd'hui menacé par une sorte de conformisme mou qui a envahi la plupart des médias, l'humour se cabre et décide de partir à l'assaut du regain de folie religieuse, en tirant ses traits de crayon les plus acérés sur les totems de tous les fanatismes devant lesquels on prétend de nouveau nous mettre à genoux.
    Non, définitivement non, Nous ne baisserons pas la culotte devant la calotte !

empty