Romance

  • Le pardon

    Lorenza Brentz

    • Melibee
    • 25 Août 2015

    Après être tombée dans les griffes d'un brouteur (cybercriminel), Lorenza est dégoûtée du genre humain.
    Elle décide de faire la chasse à ces arnaqueurs qui détruisent des vies sans bouger de leurs chaises, derrière leurs ordinateurs, à des milliers de kilomètres de l'Europe.
    Elle ne peut pas s'empêcher malgré tout de guetter ses messages et un jour, le compte Skype de Julio se reconnecte et il lui avoue sa perfidie.
    « Qui aimes-tu l'homme de la photo ou celui qui t'écrit ?
    Celui qui m'écrit. Pourquoi, tu n'es pas l'homme de la photo ?
    Je ne veux plus te mentir, je suis très différent, je suis africain.» Mais dans quel but fait-il ça ? Il y a forcément un but caché, les brouteurs n'ont pas d'honneur, pas de remords, pas de sentiments sauf l'amour de l'argent, alors pourquoi reprendre contact ?
    Elle décide à son tour de se jouer de lui. Elle connaît sa façon de procéder et sait surtout à quoi s'attendre.
    Elle n'a plus que deux obsessions : tout savoir sur l'organisation de cette énorme escroquerie qu'est la Romancescam et retrouver l'usurpé de la photo de profil utilisée.
    Elle devient une pro du dépistage des brouteurs : « âme soeur », « c'est le coeur qui compte », « profession libérale », « veuf », elle vérifie chaque photo, etc ...
    Entre nuits blanches, angoisse, découragement, signalement des faux comptes, crises de rire aussi, elle s'accroche, nie sa dépression, toujours à la limite de sombrer.
    Elle décide de lui pardonner et de le manipuler à son tour.
    « Tu m'as fait du mal. Je ne t'en ferai pas mais je ne te laisserai plus en faire aux d'autres.»

empty