Livres en VO

  • « Il y a une craquelure, une fissure en chaque chose. C'est comme cela que pénètre la lumière » chante Leonard Cohen.
    Et c'est finalement ce message apporté par les os qui est mis en avant dans cet ouvrage.
    à mille lieues de l'ambiance cimetière, il s'y dégage une atmosphère de paix pleine d'émotions. Le terme « ossuaire » évoque habituellement une impression de sombre froideur mais dans chaque lieu évoqué dans cet ouvrage (la Crypte des Capucins, La Crypte de Santa maria dell'Orazione e Morte à Rome, et L'Eglise San Bernadino alle Ossa à Milan), ces objets de dévotion sont utilisés à des fins décoratives.
    Page après page, les motifs de crânes et d'os, tels des vanités, nous montrent la Mort dans toute sa splendeur, merveilleuse et digne d'être admirée.

  • Pierres, coquillages, brindilles, os de poulet, livres trouvés sur des bancs, feuilles rose et bleu, billets d'autobus, tickets de train et de cinéma, mégots de cigarettes, sable, rubans et cocons, et oiseaux vivants et morts... La chambre de l'Emilia Mirabilia est encombrée de toutes sortes d'objets, si nombreux qu'il est pratiquement impossible d'y entrer. Cela tombe bien, elle n'aime pas les visites.
    Collectionneuse depuis son plus jeune âge, Emilia crée son propre univers et passe son temps à contempler et réorganiser ses trésors. Pour échapper à ses parents inquiets de son isolement, Emilia creuse une cachette au milieu de ses objets jusqu'à ce qu'un jour, elle se heurte à un ogre. Heureusement, cet ogre a de terribles maux d'estomac et ne peut pas la manger. La jeune fille lui propose de le guérir et descend dans son estomac...

  • Il était une fois un prince et une princesse , qui, d'un simple regard, tombèrent éperdument amoureux l'un de l'autre. Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.
    Et puis ? Complète relecture de la structure du conte de fées classique, le nouveau livre de Laetitia Bourget et Emmanuelle Houdart répond enfin aux questions inévitables que l'on se pose après la fin heureuse traditionnelle que l'on connaît. Quelle sera la vie du couple royal ? Comment la princesse réussirat-elle à toujours aimer son prince charmant malgré qu'il sente fort des pieds ? Et le prince, continuera-t-il d'aimer sa belle qui n'a plus sa taille de guêpe des premiers jours de leur mariage ?...

  • Certains domaines d'expression visuelle, du fait de leur nature et de leur public cible, ne sont presque jamais classés comme de l'Art avec un grand A. C'est le cas du tatouage qui oscille entre l'amateurisme médiocre et une originalité très complexe et raffinée.
    Les tatouages de Pietro Sedda occupent ce vide, entre la simple expérience subjective des goûts de ceux qui les portent et une qualité intrinsèque exceptionnelle qui les rendrait cultes dans les dernières galeries d'art à la mode s'ils apparaissaient sur des supports classiques.
    Santi, Marinai e balene. e disastri est à la fois la monographie d'un artiste et un livre de tatouage.
    Rassemblant le travail de l'artiste, il est le moyen d'élargir l'intérêt du public pour un art très ancien qui, au cours des dernières années, est devenu un phénomène de mode et un ornement presque obligatoire, enfin rendu à l'univers artistique auquel il appartient de manière irréfutable.

  • Wunderkammer

    Stefano Bessani

    Wunderkammer signifie littéralement «chambre des merveilles» où sont conservées des dizaines, des centaines, des milliers d'objets réels ou imaginaires. Ce cabinet de curiosités se développe et prend forme avec son créateur, qui devient son âme, son moteur, son corps , ses membres et son instrument pour se fournir en «merveilles».
    Dans cet ouvrage, Stefano Bessoni présente 3 personnages et 3 Wunderkammer ayant chacun sa spécificité mêlant grotesque, fantastique, humour et merveilleux.

  • 3 ans après la publication d'Alice Under Ground, les éditions Logos publie une nouvelle édition avec 7 nouvelles illustrations et de nouveaux personnages amusants du livre hommage de Stefano Bessoni inspiré du génie de Lewis Caroll et librement adapté d'Alice au pays des Merveilles et De l'autre côté du miroir. Véritable compilation d'un « bestiaire » élaboré avec le regard naturaliste de l'époque victorienne, Stefano Bessoni nous fait voyager dans le monde macabre de ces personnages, où Alice devient l'un d'eux, parfaitement tombée dans cette réalité inversée.

  • Paper visions

    Elena Borghi

    Paper visions est le premier ouvrage de la collection #Papercraft Works de l'artiste Elena Borghi, qui conçoit, «design» et crée des mondes en papier pour les vitrines des Grands magasins de Milan... La narration que l'artiste développe à chacune de ses créations donne au sujet / objet qu'est la vitrine le rôle principal. Feuille par feuille, pétale par pétale, jusqu'à l'apparition d'un champs de fleurs parmi les bijoux et les chaussures.
    Un livre sur la philosophie de la vie, dans laquelle l'artiste, heure par heure, fleur après fleur, développe sa propre analyse du monde qui l'entoure.

  • Dans ce livre d'images, parfait pour tous les amateurs d'humour, ainsi que pour tous les amateurs d'animaux à dessiner, Hélène Rice et Ronan Badel enseignent deux méthodes infaillibles pour dessiner une vache parfaite en un tournemain !
    La première méthode est simple : il suffit de suivre les instructions méticuleusement. Dessinez un rectangle, puis ajouter quatre pattes, une queue en forme de virgule, une tête allongée et équipée de dents et... voila !
    Si l'animal ainsi obtenu se révèle assez agressif, ne paniquez pas, les auteurs proposent une solution rapide : toujours avoir une gomme à portée de main .
    La deuxième méthode est un peu plus complexe. Elle consiste à concevoir le dessin tel une graine que l'on plante et qui va fleurir avec le temps.
    De surprise en surprise, cette petite et hilarante comédie d'erreurs égayera votre journée avec une bonne dose de bonne humeur. Et lorsque vous avez fini de rire, armez-vous de crayons et de pastels verts et jaunes et vous pourrez commencer à dessiner.
    Mais attention à ne pas oublier la gomme !

empty