Librairie Generale Francaise

  • Le Côté de Guermantes

    Marcel Proust

    • Librairie generale francaise
    • 1 Novembre 1992

    Les guermantes n'étaient pas seulement d'une qualité de chair, de cheveu, de transparent regard, exquise, mais avaient une manière de se sentir, de marcher, de saluer, de regarder avant de serrer la main, par quoi ils étaient aussi différents en tout cela d'un homme du monde quelconque que celui-ci d'un fermier en blouse.

    Et malgré leur amabilité on se disait : n'ont-ils pas vraiment le droit, quoiqu'ils le dissimulent, quand ils nous voient marcher, saluer, sortir, toutes ces choses qui, accomplies par eux, devenaient aussi gracieuses que le vol de l'hirondelle ou l'inclinaison de la rose, de penser : " ils sont d'une autre race que nous, et nous sommes, nous, les princes de la terre. " " proust est quelqu'un dont le regard est infiniment plus subtil et plus attentif que le nôtre, et qui nous prête ce regard, tout le temps que nous le lisons.
    Et comme les choses qu'il regarde (et si spontanément qu'il n'a jamais l'air d'observer) sont les plus naturelles du monde, il nous semble sans cesse, en le lisant, que c'est en nous qu'il nous permet de voir.
    Vous êtes extraordinaire, mon cher proust ! il semble que vous ne parliez que de vous, et vos livres sont aussi peuplés que toute la comédie humaine. " andré gide.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le crime de l'Orient-Express

    Agatha Christie

    • Librairie generale francaise
    • 15 Avril 1975

    Le Crime de l'Orient-Express Par le plus grand des hasards, Hercule Poirot se trouve dans le wagon de l'Orient-Express - ce train de luxe qui traverse l'Europe - où un crime féroce a été commis. Une des plus difficiles et des plus délicates enquêtes commence pour le fameux détective belge. Autour de ce cadavre, trop de suspects, trop d'alibis. Privé de tous les moyens d'investigation habituels, ne pouvant contrôler les déclarations des voyageurs, Hercule Poirot ne devra compter que sur son intelligence et son flair.
    Le Crime de l'Orient-Express est l'un des plus célèbres romans d'Agatha Christie.

  • Le livre tibetain de la vie et de la mort

    Sogyal

    • Librairie generale francaise
    • 21 Septembre 2005

    Sogyal Rinpoché
    Le Livre tibétain
    de la vie et de la mort

    Dans cet ouvrage, Sogyal Rinpoché concilie l'ancienne sagesse du Tibet et la recherche contemporaine sur la mort et les mourants, sur la nature de l'esprit et de l'univers. Il présente de façon claire la vision de la vie et de la mort telle que nous la propose la tradition tibétaine. Il explique notamment ce que sont les « bardos », ces états de conscience après la mort qui ont tant fasciné les artistes, médecins et philosophes occidentaux, depuis la publication, en 1927, du Bardo Thödol (le Livre des morts tibétain).
    Sogyal Rinpoché montre que dans la mort, comme dans la vie, l'espoir existe et qu'il est possible à chacun de transcender sa peur pour découvrir ce qui, en nous, survit et ne change pas. Il propose des « pratiques » simples mais puissantes que chacun, quelle que soit sa religion ou sa culture, peut accomplir afin de transformer sa vie, de se préparer à la mort et d'aider les mourants.
    Ce livre est aussi une introduction à la pratique de la méditation, ainsi qu'aux notions de renaissance et de karma.
    Le Livre tibétain de la vie et de la mort n'est pas seulement un chef-d'oeuvre spirituel, c'est un manuel, un guide, un ouvrage de référence et une source d'inspiration sacrée.

  • Manon Lescaut

    Abbé Prévost

    • Librairie generale francaise
    • 21 Mars 1972

    Abbé Prévost Manon Lescaut « L'abbé Prévost ne peut se comparer qu'à Pétrone. Son atmosphère est celle du Satiricon, réserve faite de l'admirable chaleur d'amour que Manon dégage comme une rose grande ouverte dans un corsage entrouvert. Mais quel cortège aux flambeaux de joueurs, de tricheurs, de buveurs, de débauchés, de descentes de police ! C'est ce parfum crapuleux de poudre à la maréchale [...] qui donne à Manon la force de vivre à travers les siècles et de ne se point confondre avec d'autres figures dont les mouches et le sourire ne suffisent pas.
    « La grandeur de Manon, [...] ce qui en fait un chef-d'oeuvre tout court, c'est la rafale parisienne qui roule cette étonnante histoire d'un parloir de séminaire jusqu'à la tombe que des Grieux creuse de ses propres mains. C'est l'amour qui ne se mélange pas à la crapule et couvre les personnages de cet enduit des plumes de cygne, enduit grâce auquel le cygne barbote dans l'eau sale sans s'y salir... » Jean Cocteau.

    Introduction et notes de Catherine Langle.

    Préface de Jean Cocteau.

  • Le malade imaginaire

    Molière

    • Librairie generale francaise
    • 28 Janvier 1986

    Molière Le Malade imaginaire «Argan. C'est un bon impertinent que votre Molière avec ses comédies, et je le trouve bien plaisant d'aller jouer d'honnêtes gens comme les médecins.
    Béralde. Ce ne sont point les médecins qu'il joue, mais le ridicule de la médecine.» Le ridicule de la médecine ? Sans doute, mais aussi bien celui d'Argan, ce bourgeois plein de santé que la solitude et la mort épouvantent, Argan dont la folie est de se croire malade et qui plie sa famille à la tyrannie de sa folie. On aurait cependant tort de croire que Molière pousse au noir son portrait. Comédie-ballet dont les intermèdes furent dansés sur une musique de Charpentier, toute la pièce est bien un spectacle pour rêver et pour rire, le divertissement même dont le prétendu malade a besoin - et la dernière oeuvre de Molière.
    «N'y a-t-il point quelque danger à contrefaire le mort ?», demande Argan à l'acte III. A la quatrième représentation, le 17 février 1673, le dramaturge qui venait de jouer son rôle sortait de scène et mourait.

    Edition d'Alain Lanavère.

  • Terre des oublis

    Duong-T.H

    • Librairie generale francaise
    • 29 Août 2007

    Alors qu'elle rentre d'une journée en forêt, Miên, une jeune femme vietnamienne, se heurte à un attroupement : l'homme qu'elle avait épousé quatorze ans auparavant et qu'on croyait mort en héros est revenu. Entre-temps Miên s'est remariée avec un riche propriétaire terrien, Hoan, qu'elle aime et avec qui elle a un enfant. Mais Bôn, le vétéran communiste, réclame sa femme. Sous la pression de la communauté, Miên retourne vivre avec son premier mari. Au fil d'une narration éblouissante, l'auteur plonge dans le passé de ces trois personnages, victimes d'une société pétrie de principes moraux et politiques, tout en évoquant avec bonheur la vie quotidienne de son pays, ses sons, ses odeurs, ses couleurs... Terre des oublis, roman de l'après-guerre du Viêtnam, est un livre magistral.

  • Le jeu des perles de verre

    Hesse-H

    • Librairie generale francaise
    • 2 Octobre 2002

    >Hermann Hesse Le Jeu des perles de verre « Qu'adviendrait-il si, un jour, la science, le sens du beau et celui du bien se fondaient en un concert harmonieux ? Qu'arriverait-il si cette synthèse devenait un merveilleux instrument de travail, une nouvelle algèbre, une chimie spirituelle qui permettrait de combiner, par exemple, des lois astronomiques avec une phrase de Bach et un verset de la Bible, pour en déduire de nouvelles notions qui serviraient à leur tour de tremplin à d'autres opérations de l'esprit ? » Cette extraordinaire mathématique, c'est celle du jeu des perles de verre, que manie parfaitement Joseph Valet, héros fascinant et ludi magister jonglant avec tous les éléments de la culture humaine.
    Récit d'anticipation, roman d'éducation intellectuelle et religieuse, utopie pessimiste, Le Jeu des perles de verre est une des plus amples et savantes constructions littéraires d'Hermann Hesse.

    Préfacé et traduit de l'allemand par Jacques Martin.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Le tableau du maitre flamand

    Perez Reverte-A

    • Librairie generale francaise
    • 11 Mai 1994

    Arturo Pérez-Reverte Le Tableau du Maître flamand Sur la toile, peinte il y a cinq siècles, un seigneur et un chevalier jouent aux échecs, observés depuis le fond par une femme en noir. Détail curieux : le peintre a exécuté ce tableau deux ans après la mort mystérieuse d'un des joueurs et tracé l'inscription «Qui a pris le cavalier ?», également traduisible par «Qui a tué le cavalier ?».
    Tout cela n'éveillerait que des passions de collectionneurs si des morts violentes ne semblaient continuer la partie en suspens sur la toile. Et c'est ainsi que l'histoire, la peinture, la logique mathématique viennent multiplier les dimensions d'une intrigue elle-même aussi vertigineuse que le jeu d'échecs...
    Une oeuvre d'une originalité étonnante, traduite dans de nombreux pays et couronnée en France par le Grand Prix de littérature policière 1993.

  • Shosha

    Singer-I.B

    • Librairie generale francaise
    • 1 Juin 1983

    Varsovie, 1939.
    Pour la communauté juive de Pologne, le temps des dernières illusions est passé. Le drame qui se prépare va tout emporter, tout détruire.
    Le jeune Arele Greidinger - qui ressemble comme un frère à Isaac Bashevis Singer à vingt-cinq ans - fait comme tout le monde : il vit « comme si ». Comme si le succès était quelque chose d'important, comme si on pouvait encore tomber amoureux, comme si demain existait...
    Arele a publié un livre que tout le monde lit à Varsovie. Alors qu'il travaille sur une pièce, sa principale actrice, Betty, qui est américaine, lui propose de l'épouser, ce qui vaudrait à celui-ci un passeport américain et un visa de sortie, le rêve inaccessible de tout Juif polonais.
    Mais Arele a retrouvé Shosha, une petite amie d'enfance qu'il n'avait jamais réussi à oublier. Enfantine, fragile - arriérée, disent certains -, Shosha va incarner toute la pureté, la fraîcheur, l'innocence dont il rêvait sous ses allures de jeune Don Juan blasé. Avec l'implacable sagesse, le bon sens, la logique des enfants, Shosha sait tout, comprend tout, admet tout. La tendresse exprimée dans ce roman prend une dimension jamais atteinte dans l'oeuvre de Singer, sans exclure nullement la passion.
    On retrouve dans ce roman l'univers familier d'Isaac Bashevis Singer, peuplé de rabbis miraculeux, de sages et de fous, de savants talmudistes et de jeunes révolutionnaires, mais il est comme « illuminé de l'intérieur », transfiguré par la présence de la petite Shosha qui restera ce qui est peut-être le sommet de la création romanesque : un personnage inoubliable.

  • Cinna

    Pierre Corneille

    • Librairie generale francaise
    • 25 Février 1987

    Édition enrichie (Préface, notes, dossier sur l'oeuvre, chronologie et bibliographie)Emilie souhaite se venger de l'empereur Auguste qui a proscrit son père avant d'accéder au pouvoir : elle demande à Cinna, son amant, de l'assassiner, faute de quoi elle ne l'épousera pas. Mais Auguste, las du pouvoir, interroge Cinna et son ami Maxime : doit-il abdiquer ? Républicain, Maxime le pousse à quitter le pouvoir et Cinna à le conserver. En signe de reconnaissance, Auguste propose à Cinna de l'associer à l'Empire. Cette générosité le rend honteux de son ingratitude : doit-il assassiner son bienfaiteur ou rompre le serment qu'il vient de faire à Emilie ?
    Lorsque en 1642 il fait jouer Cinna au Théâtre du Marais et fait de la magnanimité la clef de sa tragédie, Corneille offre au public une pièce exemplaire où le coup de théâtre final est aussi un coup de maître. La clémence d'Auguste force l'admiration mais elle est lentement conquise. Et devant cette tragédie politique, le spectateur n'oublie pas la virtuosité avec laquelle Corneille l'incite à réfléchir aux passions qui conduisent au dénouement et à l'exercice d'un pouvoir qui a finalement surmonté sa fragilité.
    Edition de Christian Biet.

  • Le fléau t.1

    Stephen King

    • Librairie generale francaise
    • 4 Juin 2003

    Stephen King Le Fléau Tome 1 Il a suffi que l'ordinateur d'un laboratoire ultra-secret de l'armée américaine fasse une erreur d'une nanoseconde pour que la chaîne de la mort se mette en marche. Le Fléau, inexorablement, se répand sur l'Amérique et, de New York à Los Angeles, transforme un bel été en cauchemar. Avec un taux de contamination de 99,4 %.
    Dans ce monde d'apocalypse émerge alors une poignée de survivants hallucinés. Ils ne se connaissent pas, pourtant chacun veut rejoindre celle que, dans leurs rêves, ils appellent Mère Abigaël : une vieille Noire de cent huit ans dont dépend leur salut commun.
    Mais ils savent aussi que sur cette terre dévastée rôde l'Homme sans visage, l'Homme Noir aux étranges pouvoirs, Randall Flagg. L'incarnation des fantasmes les plus diaboliques, destinée à régner sur ce monde nouveau.
    C'est la fin des Temps, et le dernier combat entre le Bien et le Mal peut commencer.

  • Cosmétique de l'ennemi

    Amélie Nothomb

    • Librairie generale francaise
    • 30 Avril 2003

    Amélie Nothomb Cosmétique de l'ennemi « Sans le vouloir, j'avais commis le crime parfait : personne ne m'avait vu venir, à part la victime. La preuve, c'est que je suis toujours en liberté. » C'est dans le hall d'un aéroport que tout a commencé.
    Il savait que ce serait lui. La victime parfaite. Le coupable désigné d'avance.
    Il lui a suffi de parler. Et d'attendre que le piège se referme.
    C'est dans le hall d'un aéroport que tout s'est terminé.
    De toute façon, le hasard n'existe pas.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Attentat

    Amélie Nothomb

    • Librairie generale francaise
    • 15 Septembre 1999

    Amélie Nothomb Attentat « La première fois que je me vis dans un miroir, je ris : je ne croyais pas que c'était moi. A présent, quand je regarde mon reßet, je ris : je sais que c'est moi. Et tant de hideur a quelque chose de drôle. » Epiphane Otos serait-il condamné par sa laideur à vivre exclu de la société des hommes et interdit d'amour oe Devenu la star - paradoxale - d'une agence de top models, Epiphane sera tour à tour martyr et bourreau, ambassadeur de la monstruosité internationale... et amoureux de la divine Ethel, une jeune comédienne émue par sa hideur.
    Sur un thème éternel, la romancière d'Hygiène de l'assassin et des Catilinaires nous offre un conte cruel et drôle, à la fois distancié et tendre.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Flash ou le grand voyage

    Duchaussois-C

    • Librairie generale francaise
    • 8 Janvier 1974

     Charles Duchaussois Flash De Marseille au Liban, d'Istanbul à Bagdad, de Bombay à Bénarès, en bateau, à pied, en voiture, Charles peu à peu se rapproche de Katmandou, le haut lieu de la drogue et des hippies. Sa route est jalonnée d'aventures extraordinaires. A Beyrouth, il s'associe à des traÞquants d'armes, il participe dans les montagnes du Liban à la récolte du hachisch. A Koweit, il dirige un night-club. Au Népal, il devient pendant quelque temps le médecin et le chirurgien des paysans des contreforts de l'Himalaya. C'est enÞn l'épisode de Katmandou et l'évocation saisissante de l'univers des drogués : l'opium et le hachisch qui font « planer », le « flash » de la première piqûre, le « grand voyage » du L.S.D.
    Jamais peut-être un homme, sauvé in extremis, n'était allé aussi loin et n'avait pu revenir pour dire ce qui se passe là-bas.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La vengeance du wombat et autres histoires du bush

    Kenneth Cook

    • Librairie generale francaise
    • 11 Janvier 2012

    Un recueil de 14 histoires courtes inspirées des tribulations de l'auteur à travers l'Australie qui dresse le tableau du bush australien : un kangourou suicidaire, un koala explosif, un dangereux wombat, un wallaby tueur, des chercheurs d'opales amateurs de paris stupides, des Aborigènes roublards....

  • La promesse de l'ange

    Lenoir-F+Cabesos-V

    • Librairie generale francaise
    • 10 Mai 2006

    Rocher battu par les tempêtes, lieu de cultes primitifs sanctifié par les premiers chrétiens, le Mont-Saint-Michel est loin d'avoir révélé tous ses secrets.
    Au début du XIe siècle, les bâtisseurs de cathédrales y érigèrent en l'honneur de l'Archange, prince des armées célestes et conducteur des âmes dans l'au-delà, une grande abbaye romane. Mille ans plus tard, une jeune archéologue passionnée par le Moyen Age se retrouve prisonnière d'une énigme où le passé et le présent se rejoignent étrangement.

  • éloge du mariage, de l'engagement et autres folies

    Singer-C

    • Librairie generale francaise
    • 21 Février 2007

    Entre le désir profond de se lier, de s'engager corps et âme, et le désir tout aussi profond de préserver sa liberté, d'échapper à tout lien, quel tohu-bohu !
    Or, pour vivre ces exigences contradictoires et d'égale dignité sans être écartelé, il n'y a aucun secours à attendre ni de la philosophie, ni de la morale, ni d'aucun savoir constitué. Il est probable que les seuls modèles adaptés pour nous permettre d'avancer sont la haute voltige et l'art du funambule.Un mariage ne se contracte pas.
    Il se danse.
    À nos risques et périls.

    En stock

    Ajouter au panier
  • La rêveuse d'Ostende

    Eric-Emmanuel Schmitt

    • Librairie generale francaise
    • 3 Février 2010

    Cinq nouvelles sur la puissance de l'imagination : un homme, brisé par une rupture, reçoit les confidences de sa logeuse à Ostende, Anna van A., et ne sait si elle dit vrai ou si elle rêve la vie qu'elle lui raconte.

  • Disparue

    Lisa Gardner

    • Librairie generale francaise
    • 27 Janvier 2010

    Pierce Quincy, ancien profileur du FBI, apprend que Rainie, avocate alcoolique qui est aussi son ancienne femme, a disparu dans l'Oregon. Son ravisseur, qui se cache derrière le nom d'un tueur en série du début du XXe siècle, annonce qu'il ne la laissera en vie que s'il fait fortune et accède à la célébrité.

  • Le fait du prince

    Amélie Nothomb

    • Librairie generale francaise
    • 5 Mai 2010

    Baptiste Bordave usurpe l'identité du richissime Olaf Sildur, venu mourir devant sa porte. Sa veuve ayant accepté sa présence, Baptiste prend congé de lui-même et devient le maître de la richesse, de l'ivresse et de la beauté. Ce conte déliceusement amoral, loufoque et cynique, explore l'utopie à deux. La première phrase : "Si un invité meurt inopinément chez vous, ne prévenuez surtout pas la police."

    En stock

    Ajouter au panier
  • L'esprit de l'athéisme ; introduction à une spiritualité sans Dieu

    André Comte-Sponville

    • Librairie generale francaise
    • 1 Octobre 2008

    Peut-on se passer de religion ? dieu existe-t-il ? les athées sont-ils condamnés à vivre sans spiritualité ?
    Autant de questions décisives en plein « choc des civilisations » et « retour du religieux ». andré comte-sponville y répond avec la clarté et l'allégresse d'un grand philosophe mais aussi d'un « honnête homme », loin des ressentiments et des haines cristallisés par certains. pour lui, la spiritualité est trop fondamentale pour qu'on l'abandonne aux intégristes de tous bords.
    De même que la laïcité est trop précieuse pour être confisquée par les antireligieux les plus frénétiques.
    Aussi est-il urgent de retrouver une spiritualité sans dieu, sans dogmes, sans église, qui nous prémunisse autant du fanatisme que du nihilisme.
    André comte-sponville pense que le xxie siècle sera spirituel et laïque ou ne sera pas. il nous explique comment. passionnant.

  • Le chat

    Simenon-G

    • Librairie generale francaise
    • 13 Juin 2007

    ii avait lâché le journal, qui s'était d'abord déployé sur ses genoux puis qui avait glissé lentement avant d'atterrir sur le parquet ciré.
    on aurait cru qu'il venait de s'endormir si, de temps en temps, une mince fente ne s'était dessinée entre ses paupières. est-ce que sa femme était dupe ? elle tricotait, dans son fauteuil bas, de l'autre côté du foyer. elle n'avait jamais l'air de l'observer, mais il savait depuis longtemps que rien ne lui échappait, pas même le tressaillement à peine perceptible d'un de ses muscles.

  • Une pièce montée

    Le Callet-B

    • Librairie generale francaise
    • 4 Avril 2007

    La pièce montée arrive, sur un plateau immense porté par deux serveurs. Vincent voit osciller au rythme de leur marche cette tour de Babel en choux à la crème, surmontée du traditionnel couple de mariés. Il se dit: C'est moi, ce petit bonhomme, tout en haut. C'est moi. Il se demande qui a pu inventer un gâteau aussi ridicule. Cette pyramide grotesque ponctuée de petits grains de sucre argentés, de feuilles de pain azyme vert pistache et de roses en pâte d'amandes, cette monstruosité pâtissière sur son socle de nougatine. Et ce couple de mariés perché au sommet, qu'est-ce qu'il symbolise,
    au justeoe

    En stock

    Ajouter au panier
  • Contes à aimer, contes à s'aimer

    Jacques Salome

    • Librairie generale francaise
    • 7 Janvier 2009

    Il s'agit, à travers chacun des 80 contes inventés, recueillis ou adaptés par Jacques Salomé, de retrouver une parole perdue, de repartir à la conquête des mots pour exprimer ses blessures, pour dire les maux. Des contes qui témoignent de nos rapports avec notre psyché, de nos problèmes, de nos espoirs et de nos réalisations réelles.

empty