Sciences humaines & sociales

  • « Pour que nos descendants sachent ce qu'il s'est passé à Wuhan. » Du début de la pandémie de Covid-19 qui a bouleversé le monde, nous ne savons rien. En janvier 2020, pour la première fois dans l'histoire, une ville de plus de dix millions d'habitants est mise en quarantaine. Enfermée dans son appartement, l'écrivaine Fang Fang tient son journal en ligne. Jour après jour, suivie par des millions de lecteurs, elle retrace l'histoire d'une catastrophe, depuis le chaos glaçant des premières semaines jusqu'à l'enrayement de l'épidémie.Fang Fang raconte la mort et la peur, la solidarité des habitants, le silence des responsables, le courage des lanceurs d'alerte, la débrouille et les petites joies, les plaisanteries et la colère qui circulent, le printemps qui vient dans une ville qu'elle aime. Alors qu'il se heurte à la censure et à de violentes attaques, ce témoignage unique nous rappelle nos premiers devoirs dans les heures sombres : l'indépendance d'esprit et l'humanité.

  • « Si les océans meurent, nous mourrons... » Tête mise à prix, fiché par Interpol, arrestation en Allemagne... Ainsi va la vie mouvementée de Paul Watson. Adulé par certains, qualifié d'écoterroriste par d'autres, celui que le Time Magazine désigne comme l'un des vingt plus grands héros écologistes du xxe siècle n'est autre que le fondateur de Sea Shepherd, alias le berger de la mer.Traque des chasseurs de baleines en Antarctique, aide au démantèlement de braconniers dans l'océan Austral, lutte contre l'emprisonnement des animaux dans les parcs aquatiques ou, plus récemment, défense des dauphins sacrifiés sur l'autel de la pêche industrielle : cette association n'aura jamais mené autant de missions que ces dernières années.Fondée il y a plus de quarante ans, Sea Shepherd est sans doute - et entend bien rester - l'organisation de préservation des océans la plus combative au monde.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Témoignages du docteur Mukwege, chirurgien congolais spécialisé dans la reconstruction du corps des femmes victimes de viols et de mutilations dans la région de Kivu, à l'est de la République démocratique du Congo, et du professeur Cadière, spécialiste belge de la chirurgie minimale invasive. Tous deux racontent leur combat contre la barbarie.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Nous étions Q, dans James Bond. Et tellement plus... »Elles s'appellent Gabriele, Yola, Geneviève ou encore Ludmila. Huit femmes de l'ombre dont l'Histoire n'a pas retenu le nom, mais que Chloé Aeberhardt s'est employée à retrouver pendant cinq ans. De Paris à Washington en passant par Moscou et Tel-Aviv, cette enquête nous entraîne sur les pas des espionnes ayant oeuvré pour les principaux services de renseignements durant la guerre froide.Pénétration des cercles du pouvoir occidental par les agents soviétiques, traque d'anciens nazis en Amérique du Sud, exfiltration des Juifs falachas d'Éthiopie dans les années 1980 : ces professionnelles de la CIA, du KGB, du MI5, de la DST ou du Mossad racontent ici le rôle décisif qu'elles ont joué dans le conflit Est-Ouest.
    Entre mensonges et missions impossibles, loin du mythe de Mata Hari, la réalité dévoilée au fil de ces rencontres n'en finit pas de dépasser la fiction !

  • La famille de Carole n'est pas tout à fait comme les autres. Elle a un petit quelque chose en plus : Marcel, leur fils aîné, a trois chromosomes 21. Lorsqu'ils apprennent la nouvelle, le jour de sa naissance, Carole et Sylvain ont l'impression que le ciel leur tombe sur la tête. Mais très vite, grâce à ce bébé débordant de joie de vivre qui les aide à affronter toutes les difficultés, ils décident d'être heureux et de faire de ce fameux chromosome la chance de leur vie.
    Ce livre raconte sans tabou le quotidien d'une tribu extraordinaire : la peur, les doutes, la colère, la complexité de la prise en charge médicale et des démarches en tout genre, mais surtout le bonheur de voir grandir un enfant, des parents, une famille.Carole pose avec humour et tendresse son regard sur la trisomie 21, le handicap et, plus largement, la différence.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le rebelle de BuckinghamRebelle, fêtard et attachant, connu pour ses frasques médiatiques et ses girlfriends glamours, le fils cadet de Diana est aujourd'hui le membre le plus populaire de la famille royale anglaise.Protégé des médias pendant ses études, l'enfant terrible captive l'attention de la presse dès la fin de sa scolarité. De l'affaire de l'uniforme nazi aux soirées scandaleuses de Las Vegas, en passant par l'abandon de ses fonctions royales, Harry s'est forgé une réputation de prince rebelle, sans jamais perdre le soutien d'un peuple qui voit en lui l'enfant meurtri par la mort de sa mère.Duncan Larcombe, spécialiste de la maison Windsor, dresse un portrait authentique du jeune homme qu'il a appris à connaître au fil de ses reportages pour le Sun. Un prince curieux et avide d'expériences, bien décidé à reprendre le contrôle d'un destin tracé d'avance.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Le portrait intime du fils chéri de l'Amérique.De John Fitzgerald Kennedy Junior, on connaît surtout une image célèbre : celle d'un petit garçon saluant militairement le cercueil de son père en novembre 1963, aux funérailles du plus populaire des présidents des États-Unis. Dès lors, il lui sera interdit d'imaginer avoir une existence normale.Les Américains ont chéri l'enfant, l'adolescent, l'homme - son style, sa décontraction, son charme. Comme un membre de leur famille, ils l'ont regardé grandir, élevé comme un fils ou aimé comme un frère. Ils ont rêvé de le voir un jour occuper le Bureau ovale. Héritier d'une légende, « l'homme le plus sexy de la planète » selon le magazine People se devait aux yeux du monde d'accomplir un destin à la mesure de JFK. Quand John trouva la mort, l'émotion fut immense. Les États-Unis perdaient leur prince. Olivier Royant, un ami.
    La disparition de cette icône des années 1990 a sonné le glas d'un certain « rêve américain ». Dans ce portrait intime, l'auteur revient sur le mythe Kennedy au seind'une époque aussi éblouissante que romanesque, et irrévocablement perdue.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Durant son mandat, le président John F. Kennedy fait de la réforme de l'immigration son cheval de bataille, convaincu que les Américains constituent un peuple à la fois attaché aux traditions et tourné vers de nouvelles cultures, de nouveaux horizons. À ce titre, il faut selon lui défendre leur droit à la liberté, celle de se réinventer une vie meilleure dans leur pays d'adoption.
    Cet opuscule, qui fut le dernier livre de JFK, publié à titre posthume, recense les réflexions de l'ancien président sur la question de l'immigration et retrace les principaux jalons de son histoire aux États-Unis.
    À l'heure où les débats sur l'immigration sont plus vifs que jamais, ce texte constitue un hymne aux immigrants et à leur rôle dans la croissance d'un pays devenu la première puissance mondiale.

empty