Edilivre-aparis

  • À 17 ans, Seïs Amorgen est nominé pour intégrer la plus grande confrérie du royaume d'Asclépion. S'il accepte, il deviendra l'un des guerriers les plus éminents de la monarchie. S'il refuse, il restera le gamin frivole et arrogant qui fraye avec les bandits de sa ville natale. Sous la tutelle de son mentor et entouré de soldats aussi fantasques que doués, Seïs apprendra à devenir un guerrier, et plus encore : un homme. Alors que le renégat, ancien membre de la confrérie, accroît son influence au-delà de la frontière, risquant de changer à jamais le pays auquel il tient, Seïs va devoir prendre la décision qui bouleversera sa vie. Bientôt, il devra faire face à ses démons sous les traits de sa jolie cousine, Naïs, et du monstre légendaire : le Porteur de mort.

  • Cet ouvrage, de genre humoristique, est composé de différents textes fantaisistes avec un festival de jeux de mots sur fond de dérision et d'absurdité.
    Le premier chapitre, intitulé « Dicodébil » - c'est tout dire - n'a vraiment rien d'académique.
    Le deuxième, « Cogitations profondes », est tout aussi délirant.
    Quant au troisième, intitulé « Les Grands Ecrivains », il est pour le moins iconoclaste.
    Le dernier, « Des vers en dévers », est composé de divers poèmes originaux souvent burlesques ou déjantés.

    Un grand merci à ma petite-fille.
    Solène qui a joliment dessiné.
    L'image de couverture.

    Maurice Chapuis.

  • Jacques Mandrier membres des forces spéciales, est un homme comblé : une femme qui l'aime, un fils dont il est fier et un métier passionnant qu'il adore sans oublier des amis sincères. Pourtant, après 20 ans au sein des commandos marine, il arrive à un carrefour de sa vie professionnelle où il va devoir poser des choix afin d'être plus présent auprès des siens. Mais le destin va en décider autrement et c'est un combat auquel il ne s'attend pas qu'il devra livrer. De Paris à Bagdad, en passant par Riyad, il lui faudra à nouveau comprendre, s'adapter puis riposter et dominer pour retrouver le bonheur dont on l'a privé.
    Ses convictions d'homme l'aideront à toujours y croire…

  • Petites douceurs acidulées , est le résultat d'une analyse personnelle concernant les dérives sociétaires dont l'auteur, Frédéric Dhuême, a été victime. Les mettant en exergue, il souhaite ainsi débattre sur le fond maussade d'une société qui part en vrille et faire partager avec ses lecteurs son point de vue concernant les puissants.

  • Existe-t-il un sentiment plus grand que l'Amour, l'Amour du Dieu vivant ? Existe-t-il une vie plus précieuse que celle que Jésus, Son Fils, donne dans la Lumière de l'oeuvre de la Croix ? Existe-t-il un consolateur plus merveilleux que la personne du Saint-Esprit ? Rencontrer l'éternel des armées, Roi des cieux et de la terre dans une vie dévastée par les traditions et les coutumes, connaître Son Amour parfait alors que tout bascule autour de soi. Vivre de Sa Paix alors que l'on se sent misérable et inutile, sur une terre hostile et aride. Voilà l'histoire de Guylaine MARIMOUTOU. Un témoignage de l'Amour inconditionnel et miséricordieux, témoignage de la main omniprésente de Jésus-Christ tout au long d'une vie d'errance, témoignage de l'ombre persistante et merveilleuse du Saint-Esprit...

  • Pour devenir grand, il faut cesser d'être petit. Mais petit, ce gamin veut le rester, pour aller loin, longtemps. Et se promener, dans la main d'un grand, au milieu de la nature, des choses et des gens.
    Ce livre nous emmène dans ce voyage à la fois surréaliste et léger au cours duquel ne manquent pas les questions que nous nous posons tous quand vient l'envie ou le besoin, de comprendre et de grandir.

  • « J´ai quatre ans ou presque en 1962, mais le temps n´existe pas. Le battement d´un coeur au loin, une pulsation sourde qui enfle, se dilate à mesure qu´approche le souffle d´un animal gigantesque. Son martèlement emplit l´espace, ma poitrine palpite au diapason du monstre que je cherche du regard à l´horizon.
    Un cadavre ensanglanté tombé du ciel à mes pieds est mon premier souvenir conscient. » Rachid a dix ans lorsqu´il quitte l´Algérie. La douleur du déracinement et la peur de l´inconnu révèlent l´enfant rebelle. L´artiste, d´incompréhensions en apprentissages, explorera les chemins de la liberté où le lecteur l'accompagne, jusqu'aux coulisses du concert touche pas à mon pote en juin 1985.

  • « Cette journée s'annonce rayonnante. Comme l'une des plus belles de ma vie. Thierry mon mari et Lucas notre fils partagent déjà mon bonheur [...] Deux ou trois palpations, une image à l'écran, un contre-examen approfondi... Soudain en un regard, un mot de la gynécologue, je sombre dans l'horreur, l'impensable, l'inimaginable. Mon existence bascule. Se vide. Ce 26 février sera le plus mauvais jour de ma vie. Mon ventre arrondi par neuf mois de grossesse est un tombeau. Loris est mort in utero [...]. »

  • "Estelle vivait au milieu de ses livres, de ses lectures, comme on vit au milieu de ses rêves. Ils étaient ses piliers, ses recours, et ne l'abandonnaient jamais. Parfois en se promenant au bord d'un chemin elle se retrouvait dans la marge d'un de ses ouvrages préférés. Elle se déplaçait parmi eux, libre. Chaque lecture était pour elle reliée à un instant, à une sensation, à une odeur. Ils étaient bien plus qu'une simple feuille blanche sur laquelle s'était déposée une encre noire impénétrable. Ces boucles, ses soupirs, ces écritures, ses émotions, tout était lié pour toujours. Elle avait pris l'habitude, lorsque sa lecture fut assurée, de lire accompagnée de musique, d'un thé, d'un parfum. Ses livres prenaient alors vie au travers de chacun de ses sens, ils écartaient l'espace, ils se répandaient dans chacune des parcelles de vie qui l'entouraient.""

  • Les IST ne cessent de choquer, tant par leur propagation galopante à travers le monde que par le recrutement de nouveaux germes. Certaines IST sont en nette recrudescence malgré les multiples campagnes de masse de dépistage et d'éducation sanitaire du simple fait de la réticence surtout des jeunes à la prévention ou de l'ignorance totale de ces pratiques.
    Le refus de porter le condom pendant quelques minutes peut générer une souffrance de durée variable parfois toute la vie et des cicatrices indélébiles telles une infertilité, une néoplasie...
    Ce manuscrit traite des IST connues pour informer toutes les personnes habilitées à avoir des relations amoureuses des mesures préventives recommandées pour éviter une contamination.

  • Dans cet ouvrage, trois axes sont à l'étude ; à savoir l'esthétique, le mythe et la philosophie de l'image chez Roland Barthes. Le corpus y est réduit, puisque centré sur les textes suivants : Sur Racine, L'obvie et l'obtus, L'Empire des signes et surtout La chambre claire. Ces deux derniers constituent, à côté de Fragments d'un discours amoureux, des textes de prédilection.
    À travers cette analyse, l'auteur a voulu faire reconnaître ouvertement et solennellement l'impact de ce penseur sur notre parcours de formation intellectuelle, mais également partager quelques réflexions sur son oeuvre, qui, selon Moumen Smihi (disciple de Roland Barthes et cinéaste marocain très talentueux), est jusqu'à présent mal comprise, du moins au Maroc.

  • Slimane a 15 ans, il vit dans la rue avec Marco, 31 ans, et Laura, 11 ans. Ensemble, ils forment une famille et survivent comme ils peuvent.
    Cependant, le regard des gens, la solitude et la vie dans la rue obligent les trois SDF à changer, à partir...

    C'est la vie de Slimane, il raconte l'histoire de Marco, qui doit cesser de subir l'injustice et l'ignorance du système sans rien faire.
    Il finit par comprendre que la rue ne peut accueillir une fillette de 11 ans sourde et muette. Il va devoir lui trouver un lieu sûr, afin qu'elle construise son avenir, loin du froid et de la faim.
    Slimane, quant à lui, n'a qu'un seul rêve : aller en Arménie pour tenter de retrouver Malik, son frère.

  • Cet ouvrage est ma vision, ma connaissance de Dieu. C’est au travers du cheminement de mes pensées qu'est né l'objectif de ce livre. Ces écrits ont été salutaires à mon âme, mon esprit, et mon corps. Ils se veulent également salutaires et bénéfiques pour toute personne qui pourra en discerner le message.

  • "Il faut oser pousser la porte du grenier interdit...Il faut vaincre sa peur avec courage pour dépoussiérer la vieille malle et découvrir tous ses trésors bâillonnés de génération en génération. Il faut les laisser s'exprimer et les écouter nous donner les clés de nos malaises. L'idée même finalement d'avoir joué le rôle d'une pirate familiale me fait sourire. J'ai gagné une liberté, celle de choisir ma vie et d'accepter la vérité...

    « J'ai relevé la tête, poussé l'ombre pour revoir la douce lumière J'ai éclairé de nouveau mon paysage intérieur, J'ai vu alors au fond de moi un espace oublié, J'ai vu qu'il était le fil conducteur d'une véritable harmonie, Des pleurs salutaires ont coulé durant des jours, Je venais de comprendre que j'avais oublié de PARDONNER.

    Un mot magique tombé dans l'oubli, en même temps que la petite fille, jadis, fut Salie. »"

  • Aurore et Julien s´envoient des e-mails depuis des mois. Envoûtée par les mots, elle décide de partir à sa rencontre.
    À l´autre bout de la ville, Gabriel se met à la recherche de son frère Antoine perdu de vue depuis bien longtemps.
    Deux histoires, deux

  • Christelle Mansour, relate, au travers de ce récit autobiographique, son enfermement progressif dans l'anorexie à l'âge de 13 ans. Rapidement, sa vie fut totalement transformée. Le plaisir, les rires, la spontanéité, laissèrent place à une vie planifiée, sans saveur, emplie uniquement de contraintes, frustrations et rituels. Tri des aliments, mensonges, hospitalisations multiples, sport à haute dose dont elle faisait usage comme d'une drogue, repli sur soi, séquelles physiques, grande dépression : inconsciemment, elle s'érigea peu à peu une prison et s'y cloîtra pendant plus de 12 ans. Elle passa des milliers d'heures à courir... Mais courir après quoi ? Un idéal de minceur éternellement insatisfait ? Le besoin de combler un vide ? La nécessité de disparaître petit à petit pour exister ? Quoi qu'il en soit, elle qui se sentait si forte, elle qui clamait « ne pas être malade », elle qui voulait tout contrôler, dut se résoudre à accepter l'évidence : l'anorexie la dépassait. Aussi, grâce à l'aide de thérapeutes, elle a su emprunter le chemin de la guérison, et livre aujourd'hui, dans Poutoune, le témoignage d'une jeune femme, victime, à une période fragile de son existence, des canons que nous impose la société.

  • Avec A contre-jour, Elodie Haslé nous invite en voyage à travers des pages aux paysages divers : rieurs, ensoleillés, accidentés ou harmonieux. Ainsi, pour les petits et grands des poésies légères, tendres et drôles, célébrant l'enfance, l'amour et les bonheurs au quotidien. Pour les grands en particulier, des textes graves non dénués pour autant d'optimisme, dans lesquels l'auteure évoque les épreuves de la vie.

  • Dans la cause "Mégafaûne" Lieu festif, Excessif, Dans la nuit, Dans le bruit, Dans l'alcool, En quartier Habité En zone Protégée.

  • Bella

    Janine Gerson

    Ce livre retrace l'histoire d'une famille de la communauté juive grecque, qui a choisi d'émigrer à Paris par amour de la culture française.

  • Partir et Rester, Vouloir et Pouvoir, tels sont les thèmes abordés dans ce roman inspiré de faits réels survenus quelque part en Afrique.
    Daniel, logisticien marseillais, farfelu au grand coeur, raconte l'histoire de Julien Bonnaux. Ce dernier est médecin responsable d'une mission qu'il coordonne de son mieux. Au fil des événements dramatiques qu'il vivra, il verra ses idéaux mis à mal.
    L'humanitaire est ici abordé sous une autre facette. Rien n'y manque : action, émotion, intrigue amoureuse.

  • Père oisif et défaillant, Léo se consume dans une déprime qu'il noie irrémissiblement dans l'alcool.
    Pourtant, une quinzaine d'années plus tôt, nanti d'un diplôme de médecine et fraîchement père d'un petit bout de chou si ardemment désiré, tout semblait lui sourire.
    La résurgence d'une ancienne amie d'enfance, rendue mystérieusement fugace par son enlèvement quasi-simultané, ramènera-t-elle l'ex-toubib à la surface ?

empty