Carmel

  • - Un ouvrage regroupant les travaux des spécialistes de la vie d'Hermann qui ont instruit sa cause pour la béatification;
    - éclairage historique, son oeuvre de fondateur, en même temps que sa place dans la mouvance romantique de l'époque;
    - pourquoi il est intéressant de proposer ce Père carme à la canonisation aujourd'hui.

  • "Tu es maison de Dieu" : cette révélation faite à Elisabeth le soir de sa première communion sur la signification de son prénom a été prophétique. Sa vie s'est déployée dans une intimité profonde, tout intérieure, avec les trois Personnes de la Trinité. Au fil de ces pages, l'auteur nous révèle que nous sommes, nous aussi, appelés à être des maisons de Dieu, à faire l'expérience de Sa présence en nous.
    En montrant comment l'accueil de la grâce façonne la nature et l'âme d'Elisabeth, il nous découvre un chemin de décentrement et de dépassement de soi, tout tourné vers la glorification de Dieu. Elisabeth est un modèle pour notre temps où bruit, dépendance aux produits connectés, plaisirs égoïstes et refus de la moindre souffrance peuvent nous éloigner de Dieu, seul capable de nous rassasier. En vivant sa vocation d'abord "dans le monde", puis au Carmel, elle nous apprend à vivre toutes nos activités dans une intimité permanente avec la Trinité, à donner un sens à notre existence même dans les épreuves.
    A travers les témoignages et les nombreuses lettres, ce livre nous dévoile progressivement un véritable enseignement, jusqu'au message ultime : "qu'à la lin Elisabeth disparaisse, qu'il ne reste que Jésus".

  • Ce livre est un commentaire et une introduction au livre "Le chemin de la perfection" de Thérèse d'Avila. Le présent ouvrage est né de l'expérience de groupes de lecture, animés par l'auteur. Avec simplicité et pédagogie, l'auteur rend accessible et actuelle les pages de la grande mystique espagnole. Suivant pas à pas tous les chapitres, il va droit à l'essentiel de l'expérience spirituelle de Thérèse et de son enseignement.
    Les grandes clés de la prière et de la méditation sont reprises et précisées.

  • Qui d'entre nous n'aspire à la sérénité, à une plus grande paix intérieure ? Le message de Thérèse de Lisieux, baigné de confiance et d'abandon en Dieu, se veut une réponse à cette attente.
    " Docteur ès sciences spirituelles ", Thérèse se fait aussi " docteur " des âmes fatiguées, angoissées. Elle le peut car elle a été, comme beaucoup, " cabossée " par la vie, mais aussi et surtout parce qu'elle s'est laissée entraîner par Dieu dans une renaissance féconde. Chers lecteur et lectrice, si vous avez une âme de chercheur de paix, si vous êtes en attente d'un second souffle dans l'Esprit, mettez votre main dans celle de la petite Thérèse : avec ses mots simples, sa sagesse de la vie, sa connaissance de l'amour de Jésus, elle vous conduira vers l'abandon en Dieu, un chemin de paix.
    " Je vous enseignerai comment vous devrez naviguer sur la mer orageuse du monde avec l'abandon et l'amour d'un enfant qui sait que son Père le chérit et ne saurait le laisser seul à l'heure du danger. " (Thérèse).

  • La poésie est ce qui exprime le mieux l'expérience de Dieu. Jean de la Croix est avant tout un poète et Jean-Paul II l'a déclaré patron des poètes espagnols. Cet ouvrage est une analyse poètique du Cantique Spirituel. Il met en lumière le mouvement interne et l'ampleur du texte et aide le lecteur à trouver un chemin dans cet écrit où se joue la rencontre de saint Jean de la Croix avec le Christ, à un moment difficile de sa vie : la prison de Tolède.

  • Une invitation à découvrir une belle figure du XVIIe siècle. Mère de famille, animatrice du célèbre salon Acarie, fondatrice du Carmel thérésien en France.

  • La canonisation prochaine de la carmélite Elisabeth de la Trinité invite à approfondir son expérience et son enseignement. Le présent ouvrage, à côté des présentations succinctes de la nouvelle sainte se propose comme une réflexion sur son message, alliant profondeur des vues et accessibilité du propos. Suivant une trame biographique, il pose un regard à la fois théologique et spirituel sur l'expérience d'Elisabeth. Au fil des pages, le lecteur découvre la profondeur d'une existence apparemment très simple mais riche d'enseignements, qui depuis plus d'un siècle a aidé de nombreuses personnes à entrer dans une familiarité avec le Dieu Trinité qui habite en elles. Quant au lecteur déjà ami de la Sainte, il est frappé de la nouveauté des intuitions de l'auteur, et de leur actualité.

  • Alors que l'Ordre du Carmel célèbre en ce début de millénaire le cinquième centenaire de la naissance de Thérèse d'Avila, voici une analyse structurée et percutante de cette oeuvre majeure de la Sainte.

    Dans son style pédagogique bien connu, l'auteur revisite l'enseignement de Thérèse en le mettant à la portée du chrétien du xxie siècle. L'ordre chronologique des chapitres n'est ici pas suivi, mais les axes pédagogiques, ancrés dans le concret du quotidien, sont finement analysés et cartographiés. Ce qui en fait un véritable «?guide du routard?» chrétien pour notre chemin humain dans le monde d'aujourd'hui.

  • Et si nous devenions enfin vraiment chrétiens ! Sommes-nous prêts à nous lancer dans cette formidable aventure de la sainteté ? Telles pourraient être l'invitation et la question que nous lance ici le P. Antonio Maria Sicari. Religieux carme, fondateur du Mouvement Ecclésial Carmélitain, il a longuement mûri l'enseignement qui est proposé dans les pages lumineuses de ce livre enfin accessible au public francophone.En Jésus-Christ, Dieu révèle l'homme à lui-même. En ce sens, s'inspirer des conseils de virginité, pauvreté et obéissance dans sa vie concrète de laïc ouvre d'étonnantes perspectives pour faire de toute son existence, en chacune de ses composantes (conjugale, familiale, ecclésiale, professionnelle, citoyenne) une Vie nouvelle qui annonce et goûte déjà le Mystère du Royaume de Dieu qui nous est offert.Les conseils que nous murmure le Christ apparaissent alors pour ce qu'ils sont : un chemin de liberté, de bonheur, de réalisation plénière de l'enfant de Dieu, du membre de l'Église que nous sommes.

  • Le 19 octobre 2008, Thérèse, la plus jeune Docteur de l'Eglise, réalisait par le biais de ses parents un nouveau prodige. Ce jour-là, en effet, l'Eglise reconnaissait de manière officielle la sainteté de Zélie Guérin et de Louis Martin en les béatifiant. Ainsi, leurs trois portraits se rejoignent désormais pour composer un portrait unique, celui d'une famille sainte. Par leur lecture commune et croisée, il nous sera plus aisé de nous rendre compte que, si la sainteté est une grâce de Dieu, elle est aussi un don que nous pouvons nous offrir mutuellement.
    Ce livre veut rappeler à tous les chrétiens que Jésus, leur Maître et Seigneur, ne les appelle pas seulement à une sainteté individuelle, mais aussi à une sainteté familiale dont le monde a aujourd'hui un besoin poignant.

  • Ce petit livre se déroule comme une symphonie qui mêle cris de joie, d'abandon et de douleur jaillis de la contemplation et de la prière de celle qui, « telle une lyre », a voulu « chanter la louange de gloire de son Bien-aimé ». L'auteur nous apprend, à l'école de la bienheureuse Élisabeth de la Trinité (1880-1906), comment faire de notre vie « un psaume aux harmonies évangéliques ». Avec et comme elle, il nous fait avancer sans crainte à la suite de Celui qui est Amour, Vie et... Beauté ! C'est une véritable théologie de la beauté que la carmélite de Dijon nous propose. Non pas cette seule recherche esthétique qui conduit l'homme d'aujourd'hui à quitter son intériorité pour l'extériorité, mais plutôt cette quête pleine d'amour qui discerne le resplendissement de la gloire de Dieu dans Sa création.

  • Un guide de lecture très précis pour mieux pénétrer dans les demeures secrètes du Château intérieur, le chef d'oeuvre de Thérèse d'Avila. La Sainte y a consigné le meilleur de son savoir sur les voie d'oraison qui conduisent à l'union divine.

  • Dans son itinéraire personnel, Edith Stein (1891-1942) s'avère une disciple qui, tout en écoutant, intériorise, échange, interroge et devient interlocutrice.
    Par son attention et sa discrétion, par son intelligence analytique et son intuition pénétrante, par son respect et sa compréhension, la maîtresse se révèle d'emblée comme une mère. Edith, affermie par son expérience de disciple singulière mais déjà bien riche de son " empathie ", " personnalise " son enseignement. Elle transmet une doctrine tout en partageant une expérience, voire une foi. Trois conférences sur les relations d'Edith Stein (soeur Thérèse-Bénédicte de la Croix) avec les réformateurs du Carmel (Thérèse d'Avila et Jean de la Croix) et sur le rôle de l'Einfühlung dans la vie spirituelle.

  • Pour découvrir une figure majeure du siècle d'or espagnol. Pratiquement ignoré du public francophone, Jean d'Avila (1500-1569) a croisé et inspiré des personnalités aussi éminentes que Thérèse de Jésus, Ignace de Loyola, François de Borgia, Jean de Dieu, Thomas de Villeneuve, Pierre d'Alcantara, Louis de Grenade. Prêtre de paroisse, prédicateur itinérant, fondateur de collèges, réformateur du clergé, directeur spirituel, le Maître d'Avila fut, au coeur d'un siècle bouillonnant, l'âme d'un mouvement enthousiaste d'élévation spirituelle. La biographie de Baldomero Jiménez Duque, écrite d'une plume alerte et précise, est complétée, dans cette édition, par une sélection de textes du Saint espagnol.

  • Le Père Jacques de Jésus (Lucien Bunel - 1900-1945), Carme, fondateur du Petit Collège d'Avon en 1934, arrêté en 1944 pour avoir caché trois enfants juifs, témoin héroïque de la charité au camp de Mauthausen, est une figure lumineuse d'apôtre brillant au coeur de la nuit la plus sombre de l'histoire du xxe siècle. Au fil des pages de cet ouvrage collectif, nous découvrons les multiples et complémentaires facettes de cette riche personnalité : éducateur, apôtre, prêtre, orant, témoin, martyr, contemplatif... Nous pouvons nous mettre à son école pour « tenir haut l'esprit ».

  • Le mérite de ce livre est de nous ouvrir au sens de l'oeuvre poétique de la Petite Thérèse pour en dégager une double ligne de force:- Tout d'abord, celle du Visage de Jésus, aimé jusqu'à la folie. Un amour dont elle sut si bien traduire l'ardeur dans ses nombreuses poésies, nous dévoilant ainsi son intimité avec Lui dans la vie cachée du Carmel.- La seconde ligne de force de cet ouvrage touche au mystère de la Sainte Face, dont Thérèse voulut vivre, avec celui de l'Enfant-Jésus.Le visage et le voile, c'est le mystère même du Christ, dont Thérèse a vécu toute sa courte vie avec une telle intensité qu'on ne peut jamais ressortir indemne de ses écrits.

  • Le pape François a cette phrase lumineuse : "le temps est supérieur à l'espace". À la lumière de cette affirmation, l'auteur déploie dans cet ouvrage sa fécondité dans la vie d'une moniale carmélite.. Chaque chapitre est une fenêtre ouverte sur cet espace particulier qu'est un monastère : un lieu ouvert à la profondeur du temps. Le temps qui passe, le temps de Dieu, le temps qui permet d'élargir les limites de notre espace, celui de la clôture ou celui de notre coeur à chacun. Un regard original et amoureux sur la vie des moniales qui intéressera tous ceux qui veulent connaître cette forme de vie consacrée.

  • À l'occasion du quatrième Centenaire de l'implantation du Carmel thérésien en France, les Carmélites ont choisi de se mettre à l'école de quelques grandes figures de Soeurs.
    Autant de visages qui ont marqué ces quatre siècles de présence du Carmel en France et en Europe et qui ont illustré divers aspects du charisme de Sainte Thérèse. Le thème de ces journées (7-11 juin 2004) fut donc : " Suite du Christ - Réponses de femmes au Carmel durant ces quatre siècles ". Pour chaque siècle, une Soeur carmélite et un Frère carme présentent une figure marquante : Madeleine de Saint-Joseph au XVIIe siècle, les Carmélites martyres de Compiègne au XVIIIe siècle, la Bienheureuse Elisabeth de la Trinité au tournant des XIXe et XXe siècles, Edith Stein au coeur du XXe siècle.
    Un fil rouge relie manifestement ces diverses personnalités, en des époques et des cultures pourtant différentes : l'extraordinaire " humanité " de sainte Thérèse de Jésus, faite de douceur, de liberté, d'amitié, de détermination... Chez toutes, cette " humanité " est puisée dans la contemplation et l'amitié de la sainte Humanité du Christ qui accomplit si manifestement leur être de femmes.

  • Combien de personnes n'ont-elles pas ouvert les oeuvres de Jean de la Croix avec un a priori favorable pour les refermer presque aussitôt ? Le lecteur peine à se plonger dans l'oeuvre d'un saint pourtant si suave. Il se retrouve en effet immergé dans un univers spirituel dont il ignore presque tout. Comment un tel enseignement peut-il être vécu dans nos sociétés modernes, si éloignées de la sienne ? Ce petit livre permettra de dépasser aisément ces différences. Il offre une synthèse simple, structurée et actuelle de l'enseignement du Docteur mystique, entièrement polarisé sur l'union avec Dieu. En quoi consiste cette union ? Comment y parvenir, ou mieux, s'y laisser conduire ? Quelles en sont les étapes ? Autant de questions auxquelles répond le Père Jean-Yves Marchand avec sa clarté et sa bonhomie coutumière, donnant les repères nécessaires à une plongée dans les écrits de Jean de la Croix.

  • Nous attendions ce livre qui traite de l'influence de la carmélite espagnole sur la carmélite française. Le Père Renault nous avertit qu'il ne s'agit pas de les comparer mais d'approfondir cette influence qui permet d'aller plus loin dans la connaissance de la vie spirituelle de soeur Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face.
    Avec sa méthode rigoureuse, ses citations précises, sa connaissance de la vie carmélitaine et de son histoire, il nous donne encore un livre qui va plus loin dans la connaissance de la sainte de Lisieux dont le mystère pourtant si simple reste inépuisable. Le Père Renault est un chercheur qui n'écrit que lorsqu'il apporte du nouveau, du solide, avec objectivité. De nombreux " thérésiens " l'en remercient et lui en sont fraternellement reconnaissants.

  • Le jardin clos

    Collectif

    Celui qui est appelé à vivre dans la solitude a pour premier devoir de s'enclore en Dieu comme en son jardin d'ermitage. La clôture ne devient effective que lorsque tout son être est passé en Dieu. Les sentiments spirituels du Christ, les mouvements de son coeur, deviennent siens. Il partage ainsi son amour des hommes jusqu'au total don de soi. Le jardin clos de son âme atteint alors la maturité : il exhale ses parfums et donne ses fruits, aboutissement de tous les labeurs du solitaire.

    Par lui, le Seigneur nourrit, vitalise et régénère l'Eglise.

  • Par le fondateur des Saints Déserts carmélitains, un compendium de vie spirituelle enraciné dans la tradition monastique.

  • Pour ceux qui n'ont ni le temps ni la patience de se plonger dans une étude approfondie des textes, ce petit livre est une vraie merveille. La sagesse de sainte Thérèse d'Avila et de saint Jean de la Croix y est présentée de façon simple pour nous aider à mieux comprendre les étapes et les expériences qui jalonnent le cheminement intérieur. Le lecteur ne manquera pas d'y puiser éclaircissements, encouragements et énergie pour son propre compte.

    Voilà plus de 25 ans que l'auteur, mariée et mère de 8 enfants, se nourrit de ces maîtres de la vie intérieure et du genre de vie de l'Ordre Séculier des Carmes Déchaussés. S'inspirant de sa propre expérience de la direction spirituelle et de l'enseignement de la méditation contemplative, elle offre ici un guide adapté aux besoins modernes que rencontre toute âme engagée actuellement sur la voie de la vie spirituelle.

empty