Littérature traduite

  • Zones humides

    Charlotte Roche

    • Anabet
    • 26 Février 2009

    Helen a 18 ans. A l'issue d'un rasage intime malencontreux, la jeune femme se retrouve à l'hôpital. Livrée à elle-même, elle s'invente toutes sortes de jeux avec son corps. Enfant du divorce, héroïne d'une société désorientée, Hélène est transgressive à souhait. L'auteure déclare : « Je savais que je voulais écrire quelque chose sur les thèmes suivants : « femmes, hygiène, odeurs », sur toute cette hystérie hygiéniste qui nous entoure et qui m'agace depuis des années. » Un livre qui fera date !

  • Le monde du dessous

    Bronte

    • Anabet
    • 29 Mars 2006

    Les Hauts de Hurlevent, Jane Eyre sont des chefs-d'oeuvre de la littérature universelle.
    Tout le monde connaît les soeurs Brontë, Charlotte, Emily, Anne. Mais le frère, Branwell ? II faut savoir que les oeuvres publiées des Brontë ne constituent que la partie émergée de l'iceberg. Le présent ouvrage, à travers poèmes et proses, tente une approche de cet imaginaire (" le monde du dessous ", écrivait Charlotte) qui est au coeur de la création romanesque des Brontë et lui donne tout son sens.
    À la fin de chaque ensemble, des commentaires (les Brontëana) s'efforcent d'en éclairer le contexte. Ces commentaires sont tirés de la plume même des Brontë ou de leurs contemporains.

  • Cheval noir ; en prison

    Boris Savinkov

    • Anabet
    • 20 Septembre 2008

    En 1920, en Pologne, Savinkov recrute des volontaires pour une armée « russe » financée par la Pologne et la France. C'est précisément cet épisode qui sera relaté dans Le Cheval noir, son quatrième livre. Inspiré par l'expérience vécue, marqué par des images de l'Apocalypse, ce texte écrit sous forme de journal retrace la marche désespérée et chaotique d'un régiment de volontaires à travers la plaine russe ravagée par la guerre civile.
    Dans le cadre d'une opération montée en 1922 sous le nom de code «Syndicat-2 », Savinkov sera « retourné » et attiré en Union soviétique. Emprisonné à la Loubianka, il se donnera la mort le 7 mai 1925. « En prison », texte posthume publié à Moscou en 1925 avec une préface de Lounatcharski, relate cette dernière étape de la vie du terroriste avec une lucidité et une précision impitoyables.

  • Le farfadet de Kilmeen

    Seumas O'Kelly

    • Anabet
    • 11 Novembre 2009

    Ce volume présente pour la première fois le conte original accompagné de la suite des merveilleuses aventures du farfadet, Au coin du feu de tourbe (paru en feuilleton dans le Irish Weekly Independant du 12 mars au 16 avril 1910), totalement inédit à ce jour.
    En lisant les aventures du farfadet de Kilmeen, pourchassé pour ses pansues marmites d'or, le lecteur ne manquera pas de remarquer que l'humour et la satire se disputent l'âme du lecteur jusqu'à l'heureux épilogue des contes de Noël. L'oeuvre de Seumas O'Kelly est associée à maintes grandes figures de la littérature irlandaise (Yeats, Joyce, Stephens). Mort en 1918, il est l'auteur de deux romans, dont le célèbre La tombe du tisserand, récemment édité en français par les éditions Attila.
    La traduction du présent ouvrage, Le Farfadet de Kilmeen, est de Patrick Reumaux, traducteur également de Flann O'Brien et Le Fanu, E. Lee Masters et Emily Dickinson, des frère et soeurs Brontë dans Le monde du dessous aux éditions Anabet.

  • Ce récit plein de cancans et d'humour narre les soupçons qui pèsent sur le révérend Sidas Dottery, pasteur du village de Tadnol, soupçonné d'entretenir des relations coupables avec une mystérieuse fille rousse, porteuse d'irrésistibles jarretelles. Tout au long de l'enquête, le pasteur est défendu par la jeune Lottie, petite-fille du fossoyeur, qui en vient à prononcer le plus extraordinaire plaidoyer en faveur de la tombe jamais écrit dans la littérature anglaise.

  • L'écriture d'aphorismes semble étroitement liéà l'expérience asilaire de la poétesse (internée pendant plus de vingt ans). Quand tout a sombré dans la confusion, il faut tout réapprendre. À parler, à penser, à écrire. Réapprendre à cerner, à définir. À ne pas croire que tout a été dit sur tout. À trouver une pensée qui esquisse un chemin vers d'autres pensées.

  • Contes méphitiques

    Collectif

    • Anabet
    • 25 Mai 2008

    Dans ses textes sur l'imaginaire et les émotions, Sartre a jadis montré combien mince était la structure de la raison. Balayée au moindre souffle d'étrangeté
    faisant surgir un monde où la magie règne en maîtresse. Ces contes noirs en
    apportent la preuve, qui viennent d'Ecosse et d'Irlande, pays des apparitions, où les sortilèges continuent de bouillir dans le chaudron de Macbeth et, où près des murets, le soir, se tient un étrange « bonhomme naer »

  • Le héros quitte la route nationale et se retrouve dans un autre monde. Un monde plongé dans l'obscurité (pas d'éclairage), sans téléphone portable (pas de réseau), sans commerces ni pompes à essence jusqu'au village de Bolchoïe Kivalovo vers lequel se dirigent les voyageurs. Pour parer aux imprévus : le coffre contient un bidon d'essence, deux roues de rechange, un câble et deux bouteilles de vodka.

    La région de Pskov, est en réalité habitée par un passé historique agrémenté de légendes, qui structurent la trame du récit. Le lecteur verra se construire un tableau de la Russie : débridée, paillarde, superstitieuse ou mystique, révoltée ou soumise, donnant toujours dans la démesure, mais aussi, une Russie esthète, où les personnages littéraires cohabitent avec les vivants sans que l'on parvienne toujours à les distinguer.

  • L'amazone de Varoe

    Boyan Bioltchev

    • Anabet
    • 26 Janvier 2008

    ce livre relate la vie quotidienne au viiième siècle d'un village que se disputent bulgares, slaves et byzantins.
    situations cocasses et personnages rabelaisiens campent un roman irrévérencieux qui raconte la bêtise des hommes sans nous empêcher de les aimer tels qu'ils sont.

empty