Nathalie Guiot

  • Le récit d'une amatrice d'art animée par le désir de bâtir une collection. Ecrit tel un voyage initiatique, l'auteure part à la rencontre de figures tutélaires du monde de l'art, prise au collet de questions à la candeur corrosive : quand devient-on collectionneur ? Pourquoi ? Qu'est ce que l'acte de collectionner ? À quels fins ? Qu'est-ce qu'une collection réussie ?... La parole est donnée à ces VIP de l'art contemporain, car collectionner de l'art est devenu le sésame pour faire partie d'une jet-set internationale ! mais aussi aux galeristes, conseillers d'art, artistes et critiques, rencontrés aux détours de vernissages et de foires. Chacun a son verbe, différent et pourtant décapant, chacun a sa version de l'histoire, faisant de ce récit une aventure didactique et vivante, de Bâle à Miami, en passant par New York et son immuable Armory. Un instantané sur le milieu de l'art contemporain vu par le prisme d'une certaine naïveté, celle des débuts !

  • Mai 2007 : présidentielles. Ségolène Royal peut-elle vraiment gagner ? De ses valeurs étendards (famille, éducation), celle qui se dit à l'écoute des « gens qui souffrent », représente aujourd'hui une rupture, peut-être la première femme Présidente ? En tête des sondages, cette femme politique, mère de quatre enfants, est omniprésente dans le paysage électoral, jusqu'à dynamiter le programme du PS. Sa carte maîtresse ? Elle est une femme et dans cette course à l'investiture, les français ont montré qu'ils semblaient davantage sensibles au look qu'aux idées. Grande communicante, plus à l'aise sur le terrain qu'un Fabius ou un Strauss-Kahn au style emprunté, Ségolène Royal se dit à l'écoute. Pain béni pour les médias à droite comme à gauche, « l'effet Ségolène » est euphorisant car inattendu.

empty