Matthieu Suc

  • Au cours des années Ghosn, Renault est devenu le théâtre des complots et des coups fourrés, des dizaines de salariés sont licenciés sur la base d'accusations farfelues. Et quand ça va mal, leur patron sans scrupule n'hésite pas à sacrifier tous ceux qui oeuvrent pour le servir.Automne 2018, coup de théâtre. Les salariés virés sont réhabilités et c'est Carlos Ghosn qui est poursuivi au Japon. Le seul à avoir détourné des fonds, c'est lui. Mais que peut la justice face à ce multimillionnaire ? En 2019, Carlos Ghosn et ses barbouzes signent une évasion comme seuls pourraient en rêver les meilleurs des services secrets.Fruit de trois ans d'enquête, Renault, nid d'espions offre une plongée hallucinante dans l'entreprise mythique du patron le mieux payé de France. Une histoire glaçante. Pourquoi ? Parce que tout est vrai.

  • Des tortionnaires encagoulés de noir pour effrayer les foules en Syrie ; les mêmes habillés en civil, barbe rasée, postiche sur la tête et cigarette aux lèvres pour ne pas attirer l'attention en Europe : l'État islamique s'est doté d'un «  bureau des légendes  » djihadiste. Pour la première fois, une enquête révèle le fonctionnement de ces services spéciaux qui depuis Raqqa pilotaient les attentats du 13 Novembre.  Un travail d'investigation salué par l'ensemble de la presse française (Le Monde, La Croix, L'Express, France Info, RFI...), mais aussi par la presse internationale (Die Welt, RTBF, Journal of Strategic Studies...), qui s'appuie sur une quarantaine d'entretiens et, surtout, sur des renseignements confidentiels provenant des services secrets français, anglais, allemands, américains, belges, danois, hollandais, suisses ou encore israéliens.
    « Un récit ciselé, d'une précision fascinante qui invite à comprendre la mécanique de l'horreur, jusque dans l'intimité des bourreaux. »

  • En 2006, la France tombe sous le charme d'un footballeur brillant, généreux, un peu fou-fou. Une image à l'opposé des sportifs hautains et aseptisés. La France croit avoir trouvé le successeur de Zidane. En 2010, avec l'affaire Zahia et celle du bus de Knysna, elle découvre un autre visage du champion. Les révélations sur ses mauvaises fréquentations, ses coups fourrés, la vérité sur ses relations avec Gourcuff, les coulisses de son retour chez les Bleus, les témoignages exclusifs de personnes impliquées dans ses affaires de moeurs dévoilent la face cachée de Franck Ribéry, alias « Lascar Face ».

  • A partir des portraits d'une dizaine d'épouses de djihadistes, le journaliste réfléchit à leur implication dans les actes de leur mari. Il en ressort l'image contradictoire de femmes partageant l'idéologie des hommes et se réclamant comme combattantes à part entière tout en menant un quotidien de femmes au foyer en phase avec leur époque.

  • Kamel tend son portable à Zahia, dans la boîte de nuit.
    - Dis-lui : Je t'aime Franck.
    - Je t'aime Franck.
    L'escort girl ignore qu'à l'autre bout du fil, c'est Ribéry qui appelle depuis l'Allemagne. Kamel raccroche et propose à la jeune fille un week-end à Munich pour voir son « copain Franck ». Ainsi commence l'affaire Zahia.
    En 2006, la France tombe sous le charme d'un footballeur brillant, généreux, un peu fou-fou. Une image à l'opposé des champions hautains et aseptisés. Les supporters croient avoir trouvé le successeur de Zidane. En 2010, avec l'affaire Zahia et celle du bus de Knysna, l'on découvre un autre visage de Ribéry, décrit comme l'un des « caïds » de l'équipe de France.
    /> Ses mauvaises fréquentations, ses coups fourrés, la vérité sur ses relations avec Gourcuff, les coulisses de son retour chez les Bleus, le témoignage exclusif de « Shazya », la prostituée qui accompagnait Zahia à Munich, les déclarations du joueur devant les policiers et le juge d'instruction, autant de révélations contenues dans ce livre. Un portrait sans concession de la star du foot.

empty