Maia Flore

  • Rememories

    Maia Flore

    « Maia Flore croit aux vertus d'une photographie enfin débarrassée de la réalité crue. le réel n'a d'intérêt que transfiguré. Avec sa personne comme modèle, ou plutôt comme sujet agissant, elle s'amuse à mettre en scène d'improbables situations poétiques et métaphoriques. Cette photographie relève dela poésie élisabéthaine ! Le travail est fortement imprégné des caractéristiques de son anatomie, ces longs chenveux roux, cette peau si blanche, tout en retenue et rejetant l'exhibition. Ce corps est un pont, un arbre, un objet ».
    François Cheval, conseiller artistique 2015

  • De sa rencontre avec Saint-Malo Maia Flore a retenu l´impermanence des lieux. Qu´est-ce qui existe encore ? Qu´est ce qui subsiste au temps ? Les lumières toujours changeantes, la mer et le mouvement des marées forment une collection d´espaces vivants et insaisissables où la photographe imagine une chorégraphie personnelle. Les poésies d´Albane Gelé et le texte de Jean Rouaud font échos aux images et ouvrent de nouveaux horizons.

empty