Langue française

  • Ils ne sont pas si nombreux ceux qui, tel Edmond Maire, auront marqué leur époque en accompagnant, et parfois en devançant, les mutations de la société. Enfant d'un catholicisme populaire qui disputait au PCF l'encadrement des banlieues, il fut l'artisan d'un syndicalisme laïc affranchi de la tutelle de toutes les églises spirituelles ou séculières et l'une des figures d'une gauche préférant affronter le réel plutôt que se réfugier dans le dogme.
    Faire le récit de la vie d'Edmond Maire, c'est raconter l'histoire de la CFDT dont il fut le secrétaire général de 1971 à 1988. C'est plonger au coeur d'une alchimie très française faite du meilleur des traditions anarcho-syndicalistes, chrétiennes et socialistes. Son ancien secrétaire général a porté la volonté de ne pas être intimidé par les tenants d'un marxisme jacobin, mais pas davantage par le patronat ou les gouvernants de gauche comme de droite.
    Son autonomie de pensée et d'action ont rendu la CFDT plus que d'autres, réceptive, sinon réactive aux grands enjeux qui ont surgi sur sa route : la guerre d'Algérie, Mai 68 et le désir d'émancipation collective au travers l'autogestion, la crise marquant la fin des Trente Glorieuses et la question des " nouvelles solidarités " face à la déstructuration d'un ordre social bousculé. Quitte parfois à se brûler les ailes dans les tentatives de la régénération d'une gauche ayant vocation à gouverner.
    L'itinéraire exceptionnel d'Edmond Maire est un plan de coupe de l'histoire politique et sociale des années 1970 et 1980 dans laquelle il a cherché et avancé des réponses qui placent au poste de commande le devoir de vérité et l'exigence de démocratie.

empty