Langue française

  • Quelque chose est en train de changer dans les manières de pratiquer les arts vivants, d'en faire comme d'en voir, à tel point que l'on peut se demander si les vocables utilisés jusqu'alors pour définir ces activités-là, si particulières, offrent encore la possibilité d'en parler. Car, la représentation d'une histoire fictive, le conflit entre personnages et le déroulement destinal qu'ils impliquent n'intéressent plus les spectateurs dans la salle, ni non plus les acteurs, danseurs, performeurs ou acrobates sur la scène. Le regard des uns et le travail des autres ne se portent plus sur la représentation. Il est dirigé vers la présentation. Les pratiques scéniques d'aujourd'hui sont multiples, dans leurs factures, leurs dynamiques et même dans leur absence d'intentions imposées.
    />

  • À trois reprises, la réflexion de Gilles Deleuze s'est dirigée spécifiquement sur les arts scéniques : dans l'introduction à Différence et répétition, dans un essai qui accompagne un texte de théâtre du metteur en scène italien Carmelo Bene (« Un manifeste de moins ») et un autre qui fait suite à une série de pièces brèves de Samuel Beckett (« L'Épuisé »). Les notions proposées là par le philosophe - celles de « mouvement », « différence », « répétition », « minoration », « variation », « devenir », « disjonction », « inclusion », « épuisement », « ouverture » - invitent la réflexion sur le théâtre contemporain à un vivifiant déplacement : une sorte d'appel à penser celui-ci de manière plus inventive et moins cloisonnée. Inversement, poser le regard sur ces trois textes donne d'approfondir, depuis une pratique concrète (le théâtre donc), le dialogue avec la pensée deleuzienne ainsi que la compréhension qu'aujourd'hui l'on a de cette dernière.

  • Les connaissances concernant les états de conscience altérée, retard d'éveil post-coma, éveil non répondant (anciennement appelé "état végétatif"), état de conscience minimal (ou "état paucirelationnel") évoluent rapidement, du fait des avancées majeures réalisées ces dernières années en neurosciences. Ces dernières ont permis de mieux caractériser les différentes situations d'état de conscience altérée, d'en améliorer la compréhension, et de proposer des examens complémentaires pertinents pour le diagnostic de conscience et le pronostic d'évolution.
    Cet ouvrage a pour objectif de diffuser ces nouvelles connaissances, avec d'une part une mise à jour sur les définitions, la physiologie et l'évaluation clinique, et d'autre part une présentation des nouveautés dans l'exploration (IRM multimodale, TEP scanner, électrophysiologie, interfaces cerveau-machine, micro-expressions faciales) et le traitement (pharmacologie, stimulation cérébrale non invasive ou profonde, stimulation du nerf vague) des états de conscience altérée.

empty