François Mattei

  • Octobre 1977, Agnès Le Roux, richissime héritière du casino de Nice, le célèbre Palais de la Méditerranée, disparaît mystérieusement. Accident, fuite, meurtre ? Jamais son corps ne sera retrouvé.
    Tout désigné, Jean-Maurice Agnelet - son compagnon au moment des faits - semble le coupable idéal ; avec un mobile tout trouvé, l'argent. Inculpé, condamné et relaxé à tour de rôle par les tribunaux, l'accusé clame pourtant haut et fort son innocence depuis plus de 30 ans... malgré les 3 millions de francs qui lui revinrent à la disparition de son amante.
    Tandis que la justice piétine depuis ce présumé assassinat de la Toussaint 1977, François Mattei - journaliste d'investigation et grand reporter - fait le jour sur une affaire encore jamais élucidée. Après une enquête fouillée, minutieuse et sur le long cours, il exhume un dossier " gênant " pour tous, avec des révélations fracassantes ; preuves à l'appui. Il remonte une piste que la justice a pris soin de camoufler, un témoin que l'on a " oublié " d'interroger...

  •   Le Franc CFA ou le symbole sonnant et trébuchant de cette satanée Françafrique qu'aucun gouvernement n'est parvenu à réformer. Quant aux dirigeants africains qui ont voulu s'attaquer à cette monnaie, la plupart sont morts ou en prison. Inventé par De Gaulle, lui-même s'étant inspiré du modèle allemand sous l'Occupation, le Franc CFA permet à la France de conserver son emprise sur ses anciennes colonies et d'empocher de confortables intérêts sur des sommes contrôlées par Bercy. Combien ? Comment ? Jusqu'à quand ? Pour la première fois, une enquête d'un journaliste spécialisé qui a eu accès à des documents explosifs répond à ces questions taboues.
     

  • Demain, la médecine se fera-t-elle sans médecins ? L'intelligence artificielle est-elle en passe de les remplacer ? De véritables bouleversements technologiques (nano ou bio technologie, neuroscience, capteurs connectés, impression de tissus 3D, etc.) projettent la médecine dans l'inconnu du fait d'innovations dépassant les imaginations les plus fertiles et permettant les espoirs les plus fous. Cet ouvrage est une réflexion sur l'avenir de la médecine en quête d'une réponse à la question que tous les soignants et les patients se posent : que sera notre médecine demain, au service de quelle santé et pour quelle personne ?

  • Whitehead affirmait que la tradition philosophique de l'Occident était une série de notes au bas d'une page de Platon... Cet ouvrage, interprétation inédite de la pensée platonicienne, tente d'établir comment le disciple de Socrate a fondé la philosophie en articulant le logos dialectique et l'hypothèse des Idées (eidos). Une même structure de pensée, présente aussi bien dans les récits mythiques que dans les discussions scientifiques, se dégage ainsi des dialogues pour évoquer la formation de l'âme et l'ordre du monde (cosmos), la loi qui gouverne la cité (nomos), et l'enseignement moral du mythe (muthos), du récit de la caverne à la légende de l'Atlantide.

    Ajouter au panier
    En stock
  • Sommaire 1. Les présocratiques 2. Platon 3. Aristote 4. Épicure 5. Les stoïciens 6. Plotin

  • Nous vivons une période étrange, probablement même périlleuse à bien des égards. Les avancées de la science, de la médecine et des technologies sont telles qu'elles posent désormais la question de l'avenir de notre commune humanité.

    Mon corps est-il ma personne ou est-il une chose ? S'agit-il simplement d'un ensemble de pièces que l'on peut remplacer, ou d'une enveloppe que l'on pourrait changer ? Notre destin est-il, tout entier, inscrit dans nos gènes ? Avec le développement des techniques de procréation médicalement assistée, l'enfant demeure-t-il un sujet de droit ou devient-il un objet auquel on aurait droit ? L'aventure humaine est-elle réellement menacée par le posthumanisme ? Que penser enfin des promesses d'un homme manipulé et amélioré par le transhumanisme, grâce aux nanotechnologies, aux biotechnologies, à l'informatique et aux sciences cognitives...

    Jean-François Mattei nous propose un retour à une culture du doute, nécessaire pour armer notre pensée face aux défis à venir. Nous invitant à une réflexion éthique, philosophique et politique, il nous amène à nous demander si, modifiant notre humanité, nous pourrions néanmoins rester humains...

  • Le pythagorisme ne se réduit pas à un mouvement historique qui serait la source oubliée de la science moderne. Par son souci d'unifier les lois de l'univers à partir d'une mathématique pure, il constitue un mode de pensée qui reste vivace chez les hommes de science ; d'une façon parallèle, son intuition que les êtres de la nature jouent sur le clavier des analogies, en une mystérieuse correspondance qui fascinera Baudelaire, Balzac, Nerval ou Mallarmé, conserve sa fécondité pour la majorité des artistes.
    À travers la figure fascinante de Pythagore, Jean-François Mattéi donne à comprendre cette mutation unique qui, il y a vingt-cinq siècles, fit basculer la Grèce d'un mode de pensée religieux à un mode de pensée rationnel.

    Ajouter au panier
    En stock
  • « Nietzsche dénonçait en 1887 les excitants qui ravageaient son temps : erotica, socialistica, pathologica. On y reconnaîtra les trois métamorphoses d'une même tendance à la régression : barbarica.
    La barbarie éternelle c'est l'informe, le matériau brut, la désolation qui crie la victoire du désert. Les Anciens avaient rejeté le barbare aux confins de la civilisation, les Modernes ont choisi une stratégie plus subtile : pour la dissoudre, la Raison a intégré la barbarie au fond d'elle-même.
    En se coupant de la transcendance du sens, le sujet contemporain a engendré les formes de fragmentation psychologique et sociale les plus aberrantes. Les effets de barbarie se manifestent par la dissolution de l'homme, l'effondrement de l'éducation, la destruction de la culture et l'abolition du politique. Cette barbarie intérieure signe la faillite de l'universel dans l'avènement de «l'im-monde» moderne.
    Et s'il n'y a plus de déserts comme le regrettait Camus, c'est que le désert a délaissé les horizons lointains pour assécher la civilisation en ce qu'elle a de plus proche. Le désert est aujourd'hui au coeur de la cité parce que la barbarie est au coeur de la civilisation. »

  • Pendant dix-huit ans le grand philosophe français Jean-Francois Mattéi participa à une réflexion sur les questions d'éthique économique réunissant annuellement économistes, juristes, experts du monde de l'entreprise. Ethique et économie rassemble ses textes issus de ces rencontres. L'ouvrage comblera les attentes éthiques du lecteur soucieux d'une économie moralement rigoureuse. A travers des thèmes aussi divers que Le vide éthique et la morale économique, le rôle des médias, le droit de propriété, l'éthique de la mondialisation, la corruption, la recherche de justifications éthiques à l'impôt; Jean- Francois Mattéi montre que la dimension éthique des échanges économiques s'avère être un enjeu fondamental singulièrement à notre époque de globalisation des échanges et des cultures.

  • Chassé du pouvoir manu militari par l'armée française le 11 avril 2011 après le litige qui marqua le second tour de l'élection présidentielle de novembre 2010 et la guerre qui s'en suivie, le Président Gbagbo a été transféré à la Cour Internationale de La Haye et incarcéré à la prison de Scheveningen. Menant avec des avocats le combat judiciaire pour démontrer son innocence, il a été écarté de la scène publique en Côte d'Ivoire. Mais il a entretenu au fil de ces années de crise un dialogue continu avec François Mattei, qui restitue ici son exceptionnel témoignage.

  • Et si avec l'emprise des technologies nouvelles sur le corps ou l'esprit humain, la nature même de l'homme n'était pas mise en danger ? A l'heure où notre espèce n'est pas loin d'entrer dans l'ère de la poste humanité, un cri d'alarme de deux de nos plus éminents professeurs de médecine.

  • Accessible, précis et complet, ce livre propose 150 citations extraites de l'oeuvre d'Albert Camus.

    Pour chacune, vous trouverez :
    -le contexte de sa rédaction ;
    -ses différentes interprétations ;
    -l'actualité de son message.

  • Edgar Allan Poe (Boston, 19 janvier 1809 - Baltimore, 7 octobre 1849) est surtout connu pour ses Histoires extraordinaires et ses Nouvelles Histoires extraordinaires, traduites par Baudelaire en 1857, qui rassemblent une quantité impressionnante de célébrissimes nouvelles : de La Lettre volée (1844) qui inspira le psychanalyste Jacques Lacan, au Scarabée d'or ( 1843) jusqu'au Double assassinat dans la rue Morgue (1841) qui inventa le roman policier, sans oublier Le Puits et le pendule (1843) ni la très fameuse Vérité sur la cas de M. Waldemar (1845), pour n'en citer que quelques unes.
    L'Homme des foules (The Man of the Crowd) parut à Philadelphie, en décembre 1840, dans le premier numéro du " Graham's Magazine ". La nouvelle attira l'attention particulière de Charles Baudelaire, lui-même auteur d'un court poème en prose Les foules (in Le Spleen de Paris, 1862), de Walter Benjamin qui lui consacre un long commentaire dans son Charles Baudelaire- Un poète lyrique à l'apogée du capitalisme (1955). Plus proche de nous Jean-François Mattéi en tire l'épigraphe et le titre de son essai Le regard vide -Essai sur l'épuisement de la culture européenne (Flammarion, 2007). Il en dégage une saisissante proximité avec les analyses de Tocqueville (De la démocratie en Amérique 1835 et 1840), concernant la nature de " l'homo democraticus ", l'homme moderne perdu dans la multitude, dans l'innombrable foule, ne pouvant vivre que dans son coeur, prêt à disparaître dans " une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et de vulgaires plaisirs dont ils emplissent leur âme. " Poe, quant à lui, écrivait, au même moment, dans L'Homme des foules, parlant du même homme, " il entrait successivement dans toutes les boutiques, ne marchandait rien, ne disait pas un mot, et jetait sur tous les objets un regard fixe, effaré, vide. " Le texte de Poe est présenté par Jean-François Mattéi qui poursuit à cette occasion, dans un important essai - Edgar Poe et le regard vide -sa méditation sur la situation de l'homme contemporain dans nos sociétés massifiées et planétarisées.
    La traduction proposée de The Man of the Crowd est celle de Charles Baudelaire.

  • Ce livre défend la culture européenne en postulant qu'il y a bien une culture européenne, comme en témoignent ceux qui l'accablent, et en montrant que l'idée de civilisation est liée à son humanisme. Si toutes les sociétés possèdent une culture, c'est parce l'anthropologie a posé sur elles le regard critique des Européens. Leur culture a imposé le concept d'ouverture aux autres cultures et mis ainsi en place l'idée d'universalité, en science comme en éthique et en politique. L'ouverture de la colonisation a permis à ceux qui critiquent le colonialisme de se retourner contre les principes européens tout en les utilisant. Tel est le paradoxe de la culture européenne : ce continent particulier s'est installé dans l'universel et a permis à ceux qui veulent la destituer d'utiliser les outils intellectuels qu'elle a développés dans l'histoire. Le procès fait à l'Europe est donc un faux procès.
    Jean-François Mattéi, membre de l'Institut universitaire de France, est professeur émérite à l'Université de Nice et à l'Institut d'Études Politiques d'Aix-en-Provence. Parmi ses derniers ouvrages : De l'indignation (La Table Ronde, 2006), Le Regard vide (Flammarion, 2007 ; Prix Montyon de l'Académie Française en 2008), Albert Camus et la pensée de Midi (Ovadia, 2008), Le Sens de la démesure. Hubris et Dikè (Sulliver, 2009), Jorge Luis Borges et la philosophie (Ovadia, 2010), L'identité de l'Europe (avec Chantal Delsol, PUF, 2010), Albert Camus. Du refus au consentement (PUF, 2011).

  • Philosophie, économie, histoire, sociologie, littérature, histoire de l'art, psychanalyse ... autant de sciences humaines qui délimitent les champs du savoir. Autant de disciplines fondamentales présentes de bout en bout dans la collection "Quadrige", à travers les plus grands auteurs, les plus grands titres, les plus grands textes. Quadrige : des ouvrages d'hier et d'aujourd'hui qui sont aussi des textes pour demain.
    La collection se divise en quatre sections : -- Références (dictionnaires, histoire générale ...) jaune pantone 116 -- Textes (Bachelard, Bergson, Durkheim ...) rouge 2718 -- Essais (Laplanche, Levinas ...) bleu 2728 -- Manuels (Ellul, Denis ...) vert green c .

  • Par ce que l'action humanitaire est à un véritable tournant, Jean-François Mattei interroge ce qui fait vraiment sens pour construire l'humanitaire moderne du XXIe siècle.

  • Le pythagorisme n´est pas un mouvement historique qui serait la source oubliée de la science moderne. Il constitue un mode de pensée vivace chez les scientifiques. L´auteur explique cette mutation unique qui fit basculer la Grèce d´un mode de pensée religieux à un mode de pensée rationnel.

empty