Emmanuelle Houdart

  • Abris

    Emmanuelle Houdart

    Emmanuelle Houdart, grande dessinatrice du merveilleux et de l'épouvantable, met son talent et son imaginaire fascinant à la portée des tout-petits. Au fi l des pages de cet album « cocon », elle explore la notion d'abri. L'abri primordial, celui dont peut-être on garde la nostalgie toute notre vie durant, c'est évidemment celui du ventre de la mère. Le berceau, la maison, la cabane, tous ces lieux sont autant d'abris. Mais l'amour est aussi un abri : celui du parent, du frère, de l'amoureux.
    Des phrases très courtes et musicales viennent compléter les images d'une grande douceur d'Emmanuelle, à la manière d'une berceuse. L'album s'ouvre sur le ventre maternel et se referme sur la douceur du vieillard portant un tout-petit. Lequel est un abri pour l'autre ? Les deux assurément .

  • Une chambre d'enfant au petit matin, un enfant se réveille doucement. Autour de lui, un joyeux désordre, plein d'éléments que le lecteur se plaira à repérer - et peut-être à retrouver... Le jeune garçon nous raconte que, suite à une guerre dans sa galaxie, il a aterri en catastrophe sur une étrange planète peuplée de monstres : les terriens. Adopté par un couple de ces créatures, il réussi rapidement à s'intégrer. On suit ses péripéties jusqu'à la double page finale... Sorti de son lit, le voici entouré d'une famille humaine et parfaitement normale... tout comme lui ! Dans ce somptueux album, Emmanuelle Houdart se penche sur le pouvoir merveilleux de l'imagination des enfants. Elle incarne avec une infinie justesse ce garçon malicieux, superhéros le temps d'un rêve, ou d'une histoire...

  • Les monstres aussi ont des maladies, grandes et petites : le vampire a une rage de dents, l'ogresse la varicelle et le diable la diarrhée. Le tout est de savoir comment les soigner ! La réédition dans un format réduit du Grand Prix Fiction 2005 de la foire de Bologne.

    1 autre édition :

  • De page en page Merlin s'inquiète car d'étranges personnages (des monstres ?!) se cachent dans ses endroits favoris, boivent son biberon ou jouent avec ses cubes.
    Juste le temps de tourner la page et le personnage apparaît en entier, et révèle sa vraie nature : les intrus, certes encombrants, ne sont que tendresse à partager !

  • Dans ce calendrier qui se déplie pour former une longue frise (à poser sur la cheminée?!), Emmanuelle Houdrat a convoqué une galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres : un bonhomme de neige, le Père Noël évidemment, monsieur et madame Sapin, un Chat-baignoire, une maman Renard et un papa Ours, une hermine patineuse artistique, un kangourou volant....

    Chaque jour de décembre, l'enfant est invité à soulever un ou plusieurs flaps et à découvrir ce qui se cache en dessous.

    Une surprise par jour pour patienter jusqu'au 25 décembre. La magie de Noël version Emmanuelle Houdart !

  • Ce coffret aux allures de cube à jouer contient 4 imagiers tout-cartons :
    Areuh ! évoque le quotidien du bébé (le pot, la purée, les bulles de savon, les jouets.) Argh ! fait le tour des peurs ordinaires, qu'elles soient fantasmées (sorcières, fantômes, dragons.) ou tirées de la réalité (blessures, orages ou objets cassés) Grrr ! présente toutes sortes d'animaux, parfois fantastiques, le plus souvent bien réalistes Miam ! offre plein de bonnes choses à boire et à manger, de l'apéritif au dessert, sans oublier le goûter !

  • De " Abdomen ", lieu où naît la colère à " Zygomatiques ", muscles du rire à actionner pour en sortir, voici un abécédaire qui explore tous les mots de la colère. Un livre pour ceux et celles, petits ou grands, qui ont connu la colère au moins une fois dans leur vie...

  • La garde-robe

    Emmanuelle Houdart

    Pendant plusieurs mois, Emmanuelle Houdart a mis de côté son travail d'illustratrice jeunesse pour explorer un univers intime, celui de la féminité et du corps. Et, sur son invitation, plusieurs de ses ami(e)s ont écrit des textes qui prennent place au creux de ce livre et accompagnent ses 17 dessins.
    Un magnifique ouvrage pour adulte, très personnel et très fort.

  • Un livre-jeu où Lilou voyage d'étoile en étoile avec le grimoire-à-pattes, son petit compagnon. Dans cet univers imaginaire très coloré, se cachent un tas de personnages et d'objets à retrouver.

  • De la penderie jusque chez la sorcière, fantine a de nombreux projets : préparer une potion magique, partir en voyage ou, plus délicat, fuir le pays des monstres rouges.
    Pour les réaliser, il lui faut dénicher objets et personnages cachés dans les pages du livre. sauras-tu l'aider ? entre rêve, illusion et réalité, une promenade dans l'imaginaire farfelu de la fillette, oú se croisent lutins, licorne, poisson géant et autre cracheur de feu.

  • Comme chaque matin, après avoir avalé ses tartines, son chocolat chaud et de la poudre de perlimpinpin, Lulu traverse la forêt enchantée et retrouve tous ses amis lutins à l'école.
    A la récréation, il joue aux petites voitures et à saute-lapin. Après l'école, il se rend chez sa marraine la géante qui l'emmène au zoo. Il connaît bien tous les animaux, mais, dans son coeur, personne ne prendra jamais la place de son chat Faribole. Le soir, avant de se coucher, Lulu fait encore quelques cabrioles. Bonne nuit, Lulu ! Bonne nuit, Faribole ! Un imagier farfelu qui permet aux enfants de se familiariser avec les objets de tous les jours, à travers le récit des aventures d'un drôle de petit lutin.

  • "Le géant blanc n'a qu'une dent depuis longtemps... Mais qu'en est-il du géant noir et du géant bleu ? Tous trois se sont allongés sur les pages du livres, entourés d'une ribambelle de petits personnages amusants. Bien des choses se passent pendant leur sommeil... Un petit texte sobre et poétique, des images saisissantes. Pour rêver... "

  • Grandir est un album qui décrit le parcours de vie comme une succession de métamorphoses. Un être vient au monde, traverse l'existence, comme un voyage au cours duquel il observe ses changements d'état. Chaque apprentissage a sa temporalité, certains s'opèrent rapidement, durant l'enfance en particulier, d'autres nécessitent une vie entière. Grandir est un hymne à l'existence, il célèbre l'expérience singulière de chacun, un récit à lire avec nos tout-petits, à partager comme un pont entre les générations, à relire au cours de sa vie.

  • Du «?char à très hautes roues?» à la «?machine à vapeur?», découvre les anecdotes historiques des transports. Savais-tu que?:
    - le premier vélo s'appelait la «?machine à courir?»??
    - le mot «?avion?», vient du latin avis, qui veut dire «?oiseau?»??
    - les premiers êtres vivants à avoir volé en montgolfière furent un canard, un coq et un mouton??
    Colorie ce livre plein de surprises et avec l'application gratuite BlinkBook, transforme tes coloriages en dessin animé. Puis, fais un selfie et enregistre ta voix pour devenir acteur de ton propre dessin animé?!
    Pars alors en voyage, fais le tour de la Terre et décolle pour la Lune. En tenue d'astronaute, marche dans les pas du premier homme qui a mis le pied sur la Lune. Toi aussi, plante ton drapeau et passe un message...

  • « Ma mère a le coeur entre soleil et nuit. » Tantôt jardin, tantôt renarde, tantôt louve, cette femme mystérieuse et fascinante se dessine à travers l'enfant qui la regarde et la dit. La poésie du texte se prolonge dans d'impressionnants tableaux d'Emmanuelle Houdart, mettant en scène ce personnage multiple. Un album comme un chant d'amour aux mères.

  • Il était une fois une sublime princesse et un vaillant prince inséparables depuis l'instant de leur rencontre. Ils savouraient de paisibles jours, l'un près de l'autre, dans leur palais enchanté. Chaque matin y était une fête colorée... Puis une graine vint à germer. Tout à leur joie immense de devenir parents, ce couple de conte de fées va pourtant bientôt déchanter...
    Car ils n'ont pas prévu les multiples épreuves qui surgissent avec l'arrivée d'un bébé. Des envies farfelues de la princesse « habitée» à la tristesse immense de voir l'enfant partir, en passant par les couches pleines qui s'amassent sans cesse et les multiples questions auxquelles il faut toujours trouver une réponse, être parent est un périple de chaque instant !
    La difficulté d'être parent au quotidien est parfaitement mise en scène et tournée en dérision par les illustrations pleines d'humour et de tendresse d'Emmanuelle Houdart. Un album sans concession sur les petits travers de la vie de famille qui surprendra les enfants et fera rire les parents.

  • Enfant gâté, clochard infortuné, mafieux armé jusqu'aux dents- autant de figures de fortune et d'infortune qui donnent à voir les multiples visages de l'argent, tour à tour séduisants, repoussants, fascinants, inquiétants- jamais d'un seul tranchant.

  • Deux jeunes femmes très différentes se rencontrent, et c'est une grande amitié qui commence. Elles s'estiment, se comprennent, se réconfortent, se soutiennent dans les moments difficiles, partagent leurs expériences, s'accordent une confiance sans faille.
    Laëtitia Bourget et Emmanuelle Houdart racontent une relation d'amitié explosive, pleine de rivalités et de tendresse. Dans les rapports de force comme dans les moments les plus heureux, cet album dit combien une relation intense peut aider à grandir et à avancer même s'il faut parfois s'éloigner. pour mieux se retrouver.

  • Emmanuelle Houdart a dessiné une galerie de portraits saisissants et somptueux de femme à barbe, homme-tronc, nain ou autres soeurs siamoises.
    Tous ces êtres extraordinaires et fascinants. Et Marie Desplechin nous livre les destins forcément hors normes de ces étonnants artistes ainsi que les récits rocambolesques des liens qu'ils partagent.
    Toutes les deux nous racontent leur cirque avec un humour tendre et une incroyable poésie.
    Un album sublime et époustouflant où le merveilleux et le monstrueux ne font qu'un, en partenariat avec le salon de Montreuil dont le cirque est la thématique 2011.

  • Au détour d'un lac, Orphée et son ami Mic découvrent un curieux château sorti de nulle part. Peu après, deux nouveaux, Taï et Globodo, arrivent en classe... Le mystère s'épaissit lorsqu'Orphée découvre que les nouveaux arrivants résident dans le château !

  • En composant Le Carnaval des animaux, qui fut présenté au public en 1886, Camille de Saint-Saëns (1835- 1921) avait choisi de prendre l'exact contre-pied du style wagnérien. Cette « Grande fantaisie zoologique », ainsi qu'il l'avait sous-titrée, se voulait légère et divertissante.
    Le Lion ouvre la marche. Puis, poules et coqs, hémiones et tortues, éléphants et kangourous, poissons et cygne, ânes et oiseaux prennent place tour à tour dans le défilé. Les pianos, par leurs arpèges virtuoses, imitent le galop des chevaux, puis, par petits groupes de notes, le saut des kangourous. Une note aiguë au violon suivie d'une note grave pleurante imite le hi-han de l'âne, la flûte mime l'agitation des oiseaux de la volière, et le xylophone résonne sur la carcasse des animaux préhistoriques.
    Mais ce bestiaire est aussi un brûlot que Saint-Saëns adresse à ses contemporains. En tendant l'oreille, on pourra ainsi reconnaître, cachées dans la partition, quelques citations et pastiches de morceaux célèbres : le french cancan de L'Orphée aux Enfers d'Offenbach dansé à un rythme de tortue, ou encore Au Clair de la lune au milieu de la Danse macabre !
    Pour introduire chacun des morceaux et des animaux de ce bestiaire, l'humoriste Francis Blanche a écrit des textes aux jeux de mots savoureux qu'Emmanuelle Houdart accompagne de ses illustrations délirantes.

empty