Didier-Marie Golay

  • Prier 15 jours avec le Père Jacques de Jésus (1900-1945) nous présente un jeune devenu prêtre en 1925 avant de rejoindre les Carmes déchauxen 1932. Plus tard il entend l'appel à suivre Jésus au désert : « On ne sait pas le bien que l'on peut réaliser à distance, uniquement par la prière ». Il anime des retraites et est remarqué pour sa profondeur, son union à Dieu, son humilité et son sens de la justice.
    Par « obéissance » à ses supérieurs, il devient le fondateur et le directeur du Petit-Collège Sainte-Thérèse de l'Enfant Jésus d'Avon. Il y déploie les multiples ressources pédagogiques de son âme d'éducateur. Il veut que « ses » enfants deviennent des hommes accomplis, conscients de leur responsabilité future, qu'ils soient des saints en germes.
    En ce contexte de seconde guerre mondiale, son coeur d'homme, de prêtre est blessé par les actes de barbarie du régime nazi. En janvier 1943, il accueille sous une identité d'emprunt trois enfants juifs. Le 15 janvier 1944, la Gestapo encercle le Petit-Collège et arrête les trois enfants et le Père Jacques.
    A la prison de Fontainebleau, il murmure à de rares visiteurs : « Il faut des prêtres dans les prisons, si vous saviez... », « Il y a trop de malheureux, trop de souffrances, je le sens, il faut que je reste ». Il est déporté au camp de Mauthausenoù il s'éteint le 2 juin 1945.
    Il est honoré à Yad Vashem comme un Juste parmi les nations.

  • Thérèse de Lisieux : sans doute la sainte française la plus populaire au monde, la plus connue, mais aussi la plus mystérieuse...
    À travers plus de 450 photographies et de nombreux encarts historiques, géographiques et thématiques, cet album nous fait pénétrer dans l'univers de « la plus grande sainte des temps modernes » pour la découvrir dans la simplicité de sa vie quotidienne et de ses relations humaines et spirituelles.

    Il nous invite à une rencontre personnelle avec Thérèse qui s'écrie : « Je suis ta soeur, ton amie, toujours je veillerai sur toi », et à découvrir sa spiritualité de « la petite voie ». Patronne des missions, Docteur de l'Église, la carmélite morte à 24 ans n'a pas fini de nous surprendre et de répandre son message sur la terre. Toute sa vie est résumée dans le poème « Vivre d'amour » : amour vécu au quotidien dans les joies et les épreuves de la vie, dans les souffrances intérieures et extérieures. Vivre d'amour, c'est un programme de vie, mais c'est surtout une grâce à demander par l'intercession de la « Petite Thérèse ».
    Un album pour « vivre d'amour » à son tour.

  • Pour une retraite spirituelle en suivant jean de la Croix, grand amoureux de Dieu même au coeur de la nuit.

  • Reprenant avec la Bible et les grands auteurs de spiritualité, l'auteur reprend et commente la prière du Notre Père. Cela permet au lecteur une ouverture progressive à Dieu et aux autres. Le Notre Père est une prière à méditer car elle est le modèle de toute prière authentiquement chrétienne.
    L'auteur explique point par point les différentes demandes de cette prière.

  • C'est l'album d'une fillette entière et colérique.
    C'est l'album d'une pianiste surdouée promise à un bel avenir. C'est l'album d'une jeune fille touchée par la grâce et l'amour du Christ. C'est l'album d'une carmélite et d'une sainte. Les quelques écrits qu'Élisabeth nous a laissés sont précieux. Particulièrement sa prière Ô mon Dieu, Trinité que j'adore qu'elle nous offre en héritage. Héritière de Thérèse d'Ávila, Jean de la Croix, Thérèse de Lisieux, soeur Élisabeth de la Trinité (1880-1906), du Carmel de Dijon, a marqué son temps, l'Église et le monde.
    Cet album, agrémenté de plus de 200 photographies et d'encarts thématiques, historiques et géographiques nous invite à la rencontrer au coeur de son époque, de sa vie et de sa spiritualité.
    /> Elle nous enseigne un chemin d'intériorité ouvert à tous, « à travers tout », et nous la découvrons « prophète de notre temps », rayonnant de la vie de Dieu pour nous.
    Un album pour illuminer le quotidien.

  • À cinq siècles de distance, Thérèse d'Ávila (1515-1582) continue d'intéresser et de séduire de nombreux lecteurs. Si ses écrits gardent une actualité pour notre monde contemporain, c'est parce qu'elle n'enseigne pas du haut d'une chaire, mais qu'elle partage une expérience. Et finalement, sa manière de communiquer, de livrer ce qu'elle vit, nous renvoie à notre propre expérience, qu'elle invite à relire et approfondir. Témoin de Dieu, Thérèse, au-delà d'elle-même, rejoint qui se met à son écoute, à son école, tout en respectant sa liberté. Les diverses contributions au colloque organisé par la Province de Paris de l'Ordre des Carmes Déchaux à l'Institut catholique de Paris, les 27 et 28 mars 2015 à l'occasion du cinquième centenaire de la naissance de la Madre l'attestent : 500 ans après, Thérèse d'Ávila demeure un intermédiaire possible pour découvrir la présence agissante de Dieu dans notre histoire. Ainsi, la célébration de cet anniversaire est un temps de renouvellement et de réveil spirituel. Sainte Thérèse nous redit avec force : « Il est temps de se mettre en marche. » Les interventions de Guillaume Dehorter, Nelly Dinnat, Didier-Marie Golay, Philippe Hugelé, Jean-Marie Laurier, Anthony-Joseph Pinelli, Olivier-Marie Rousseau, Dominique Sadoux et Antoine Vairon ainsi que l'homélie du Cardinal Vingt-trois, en manifestant la diversité et la complémentarité des approches des textes thérésiens, invitent à les lire ou à les relire.

  • Visages de therese de lisieux Nouv.

  • La personne du Père Jacques de Jésus a été popularisé en France par le film de Louis Malle, "Au revoir les enfants". Le présent ouvrage nous montrent les multiples lieux où le Père Jacques a vécu et comment, au coeur de ce réel, marqué par les conflits, il a continué sans faille à se donner à Dieu et aux autres.

    Cet ouvrage propose des approches historiques et spirituelles pour mieux découvrir quelques facettes de la riche personnalité du Père Jacques qui s'est donné à Dieu et aux autres jusqu'à l'excès. Dès le début de la guerre 39-45, il entre en résistance et cache au petit collège d'Avon enfants juifs et jeunes réfractaires au STO. Son engagement politique trouve sa source dans son engagement de foi. Son combat d'hier a quelque chose éclaire les notres aujourd'hui.
    Ces éléments structureront l'ouvrage : l'engagement ecclésial du Père Jacques (dans un Carmel où les frères où les frères sont profondément divisés) ; son engagement en résistance et sa déportation ; l'actualité du Père Jacques.

    Actes du colloque de 2015 pour le 75° anniversaire de la mort du Père Jacques.

  • En se penchant sur l'histoire du Carmel, liée à notre histoire européenne, Edith Stein s'est intéressée au Carmel français à travers diverses figures de sainteté plus ou moins connues : soeur Marie de l'Incarnation (Mme Acarie), les Carmélites de Compiègne, soeur Marie-Aimée de Jésus, Marie Antoinette de Geuser (Consummata) et soeur Elisabeth de la Trinité, soeur Marie de Jésus Crucifié et Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus de la Sainte Face.
    Son regard intuitif sur ces carmélites françaises peut nous aider à les redécouvrir pour aujourd'hui. En contemplant ces visages carmélitains, Edith Stein est devenue peu à peu soeur Thérèse Bénédicte de la Croix et en composant ses écrits sur ces belles figures du Carmel français, elle nous dit également quelque chose de la manière dont elle intériorise leur témoignage pour en vivre et permettre à d'autres de puiser à ces " sources cachées ".

empty