Les Peregrines

  • Il est plus que temps de réhabiliter la procrastination ! Cette manie de toujours remettre une action ou une décision à demain n'est pas un mal mais une solution. Comme le cholestérol, il y a une bonne et une mauvaise procrastination.
    Mieux ! La « procrastination positive » est un humanisme et un art de vivre qui ne perd pas son temps mais en gagne. Elle permet d'augmenter nos marges de manoeuvres.
    De décanter nos prises de décision. D'être ce petit grain de sable dans les rouages de l'hyperproductivisme calculateur.
    Le 25 mars 2013, David d'Equainville, éditeur et journaliste, lançait la journée mondiale de la procrastination. Pour 2014, il publie son Manifeste du 25 mars qui devrait fédérer de nombreux adeptes. Et s'il n'est pas entendu...
    Ce sera pour le 25 mars 2015.

empty