Célia Chauffrey

  • Maman ourse et ses deux petits profitent du parc, quand Alfie ours interroge sa maman : « Est-ce qu'il y a d'autres ours comme moi ? » « Pas comme toi, non. Il y a toi, il y a moi, avec ta soeur, ça fait trois, mais il n'y a pas deux ours comme toi. De la pointe de ton museau à l'extrémité de tes pattes, il n'y a pas deux ours comme toi. C'est la vérité, crois-moi. »

  • "Ton petit frère est né, me dit Papa. Il s'appelle Timo. Il n'est pas prêt à respirer tout seul, alors on l'aide un peu... " Comment ça, j'ai un petit frère ! Mais je ne suis pas prêt ! On m'avait dit qu'il ferait beau, qu'il ferait chaud pour sa naissance, on m'avait promis le parc. Tu parles ! Il pleut, il gèle ! Et Maman qui ne rentre pas... Quand nous arrivons à l'hôpital, Timo ouvre les yeux, il me regarde !

  • Monsieur Grands-mots ;
    Aimait les mots grands ;
    Ceux qui claquaient haut dans le vent ;
    « Anticonstitutionnellement » ;
    Était son préféré ;
    Il l'adorait !

    Voici donc Monsieur Grands-mots qui se délecte de mots grecs, économiques, politiques et magnifiques ! Alors qu'il promène ses mots sur le marché, voilà qu'il rencontre un spécimen extraordinaire chez la poissonnière. Un Gadus morhua. Et la poissonnière de lui répondre un brin en colère..."Quoi ? Quoi ? Quoi ? Elle pue ma morue ?" Monsieur Grands-mots est confus. La poissonnière est bien jolie et ça ne se fait pas de mettre une si jolie demmoiselle en pétard !
    Quand elle lui annonce qu'elle s'appelle M'zelle Gros-mots, c'est l'étincelle !

    Sous le charme, Monsieur l'invite à manger ;
    Un gadus morhua cuisiné ;
    Sur son lit d'herbes et d'ail ;
    À la crème provençale... (rien que ça !).

    Mademoiselle dit oui.
    Mais contre toute attente, les mots restent bloqués... Pas l'ombre d'un gros ou grand mot...
    Et très vite ils sont remplacés par des mots doux, des tonnes de mots doux !

    Mademoiselle et Monsieur sont tombés amoureux.
    Bientôt un beau bébé naîtra de cette belle union, un bébé qui commencera bien vite à parler...

  • Dans la famille Ours de Fadélie, de père en fils et de mère en fille, on a 54 taches, pas une de plus, pas une de moins. Sauf pour le petit frère. Bélem, 53 taches. Avec sa tache en moins, il va à l'école le matin seulement. L'après-midi, c'est pour les oursons qui ont toutes leurs taches. Les autres, les « moins-une-tache » et les « taches-en-trop » rentrent chez eux ou se retrouvent dans les squares quand il fait beau. Ce lundi-là, Bélem voit la lune et se parle tout bas : « Ma tache à moi. »

  • Un album grand format pour cette histoire, située aux confins du Tibet, sur le pouvoir de la nature et l'importance de célébrer l'amour sous toutes ses formes.
    Après avoir été bannie par son père, Yi Jie et sa fillette Jia vivent seules dans une petite maison au coeur des plaines verdoyantes du Tibet. Chaque jour, après avoir confectionné les vêtements qu'elles vont vendre sur le marché, Jia accompagne sa mère à la cueillette des feuilles parfumées et s'initie à leurs vertus.
    Devenue jeune femme, elle garde en elle les secrets des infusions et des végétaux. Un matin, elle rencontre l'empereur et le sauve d'une mort certaine. Le temps de la convalescence, l'amour naît, tant et si bien que Jia accompagne l'empereur en ville pour l'épouser. C'est ainsi que naquit le thé.
    Un conte aux allures traditionnelles, à lire et à relire !

  • Sven le petit gardien de la montagne était joueur de fl ûte. Lorsqu'il jouait la mélodie qu'il avait composée, les notes s'envolaient. Mais ce jour-là, lorsqu'il joua, un tourbillon gigantesque s'éleva de la Vallée Blanche.
    Sven se sentit aspiré, emporté. Une force inouïe lui collait les paupières.
    Quand Sven rouvrit les yeux, il se retrouva dans un couloir sans fi n.
    Sur chaque porte des noms chantaient : Bach, Grieg, Gluck, Brahms, Chopin, Mozart...

  • Mademoiselle Tricotin a toujours peur d'avoir froid. Du coup, elle tricote tout ce qu'elle voit ! D'un coucher de soleil, elle en fait un cache-nez. Mais voilà qu'un jour, elle trouve un fil inattendu. Un vrai fil d'aventure.

  • Hibiscus, ce qu'elle veut, c'est un bébé. Un petit kangourou qui passe la tête par la poche pour cueillir une fleur ou un brin d'herbe de-ci de-là. Mais rien ne se passe. Car Hibiscus est une hyène dans une peau de kangourou. C'est sa mère qui lui a tricoté son costume avec la laine de tous ses ancêtres. Alors, Hibiscus comprend pourquoi elle est toujours la dernière à la course en sauts, pourquoi elle s'est toujours sentie différente.

  • Même pliée en deux, la fille du géant est plus grande que le plus grand des hommes du village. À son passage, les oiseaux se mettent à chanter à l'envers et les arbres se secouent de haut en bas comme des chiens mouillés. La nuit, elle s'extirpe de sa maison comme on sort d'un vêtement trop petit et marche vers le pré. Elle regarde le ciel. On dirait qu'un nuage lui fait un signe de la main, comme pour lui demander de s'approcher.

  • L'ogre de la librairie Nouv.

  • Il est un tout petit pays dans la montagne où les sages ont longtemps annoncé larrivée dun roi qui changerait le monde. Les hommes de ce pays se mirent alors à attendre, puis à leur tour leurs enfants, puis leurs petits-enfants, jusquau jour où tout le monde oublia. Il ne resta plus quune femme pour chanter à la tombée de la nuit les aventures de ce roi tant attendu et si vite oublié. Un jour, vint un homme qui avait beaucoup voyagé et qui cherchait un toit pour passer la nuit. La jeune femme entonna son chant et létranger ne repartit plus jamais. Quelques mois plus tard, ils eurent un fils... Est-ce ce roi tant attendu ?

  • Pierre est un petit garçon qui aimerait offrir à sa maman le plus beau des cadeaux, la lune ! Oui mais la lune, c'est drôlement haut. Il va donc demander de l'aide à tous ceux qu'il rencontre. A chacun, il en promet un petit bout. Mais y en aura-t-il assez pour tout le monde ?

  • Comme toutes les cages à oiseaux, Petite Cage a une mangeoire remplie de graines, une coupelle avec de l'eau fraîche et une jolie balançoire. Elle devrait donc être une maison idéale !
    Et pourtant, Petite Cage est une cage à oiseaux. sans oiseaux ! Pas une colombe, pas un perroquet, pas même un canari ne vit sous son toit. Et ça, ça rend Petite Cage très triste.
    Alors un jour, elle décide de prendre son destin en main : si aucun oiseau ne vient la trouver, alors c'est elle qui trouvera un oiseau !

empty