Ariane Pinel

  • Le jour de son anniversaire, Sasha reçoit un vélo vert... qui parle. Il s'appelle Azar. Connaisseur des vélos du monde entier, il propose à Sasha de lui faire découvrir ces engins variés, tous plus extraordinaires les uns que les autres. Le voilà parti pour un voyage rocambolesque autour du monde jusqu'à son retour perché sur un vélo-volant. Un hommage au vélo sous toutes ses formes, mode de locomotion favori des enfants, fruit d'une première collaboration entre l'écrivain Joël Henry et Ariane Pinel, qui a déjà illustré de nombreux albums.

  • Une collection documentaire tout illustrée pour les 6-8 ans. Une approche renouvelée des grandes thématiques du genre. Les questions des enfants telles qu'ils se les posent. Des réponses simples et informatives pour tous les petits curieux qui aiment comprendre le monde qui les entoure.

  • Fini, les guides de voyage trop savants et un peu poussiéreux !
    Voilà une nouvelle façon d'aborder un pays étranger, une capitale ou une région : humoristique, ludique, décalée. Une bande de copains très sympathiques entraîne l'apprenti voyageur dans des endroits inattendus ; et un professeur des plus farfelus complète à sa façon les infos indispensables. Des jeux, des défis, des quiz à chaque page !

    Objectif ? Explorer la Bretagne en 21 étapes... tout en s'amusant !
    L'apprenti voyageur est conduit à chaque étape par un petit copain différent, mini-avatar moderne de personnages historiques, fictifs ou légendaires. C'est chaque fois l'occasion de faire un circuit original dans des lieux insolites et incontournables.
    Au départ, le P r Centripète présente la Bretagne et ses clichés. Puis, à l'issue de certains circuits, il apporte un éclairage un peu plus documentaire fait de zooms historiques, sociologiques, littéraires, etc.
    À chaque étape : un plus ludique à travers un petit quiz rigolo...

  • Avec des mots simples qui rendent l'oeuvre accessible aux jeunes lecteurs, la collection « Les grands textes à hauteur d'enfant » permet une première approche des grands auteurs classiques. L'histoire, très simplifiée, reste cependant fidèle au texte original.
    À la fin de l'ouvrage, un texte court présente Chrétien de Troyes et son oeuvre.

  • « Je suis le souvenir du 14 juillet de ma mère. Pourtant, comme je lui dis toujours, il a bien fallu quelqu'un pour mettre la petite graine ! » Un matin en se levant, Chacha constate que sa mère a les yeux rouges et bouffis, parce que, lui explique-t-elle, elle n'a presque pas dormi de la nuit... pour regarder Jean Dupommier à la Cérémonie des Oscars.
    Immédiatement, Chacha a une révélation. Pour se mettre dans des états pareils, c'est sûr que sa mère a une relation particulière avec l'acteur. Sauf que Chacha n'a jamais vu l'ombre de ne serait-ce que le mollet de Jean Dupommier. Donc, ils doivent se connaître d'avant. Mais s'ils ne se voient plus, c'est que leur relation a dû être fugace. Fugace comme une soirée de 14 juillet !!!
    Chacha est persuadée de tenir son père mais, avant de s'emballer, elle mène une petite enquête. Elle observe sa mère qui a la larme à l'oeil dès que l'acteur apparaît à l'écran, elle découvre sa filmographie complète dans le meuble où sont rangés les DVD, etc. Avec l'aide de sa copine Lulu, Chacha passe ensuite à l'action. Elles cherchent son numéro de téléphone et appellent tous les Jean Dupommier de France. Elles écument Internet à la recherche d'infos, trouvent le numéro de son agent et lui écrivent une lettre qui reste sans réponse. Quelque temps plus tard, Lulu découvre que l'acteur va tourner un film en Franche-Comté, justement là où vit la tante Véro de Chacha. Chacha demande à partir une semaine en vacances à Besançon, dans l'espoir de croiser l'acteur...
    Le deuxième épisode de cette belle série pleine d'aventures méga chouettes est aussi cocasse que le premier. Mademoiselle Chacha n'est décidément pas à court d'imagination !

  • Une chauve-souris, un cafard, une mulotte... Chacha recueille tous les animaux estropiés du voisinage pour des exercices pratiques car elle veut devenir vétérinaire. Sa mère ne l'entend pas de cette oreille, et Craspouèt non plus : il n'apprécie pas beaucoup l'attention que sa maîtresse porte à ses petits patients. Un soir, le matou ne rentre pas. Jalousie ? Peut-être pas... Craspouèt n'est pas le seul chat du quartier à avoir disparu. Cette nuit-là, Chacha entend un miaulement déchirant et voit, par la fenêtre de sa chambre, un homme emportant sur son dos un sac qui gigote ! Plus étrange encore, l'homme disparaît dans une grande bâtisse désaffectée à propos de laquelle on raconte de drôles d'histoires : on l'appelle la Maison hantée...

  • Deux frères à la recherche de leur père affrontent leurs peurs, font de drôles de rencontres et se construisent une famille.

empty